La taxe d’habitation augmente dans 1 ville sur 6

Alors que le gouvernement avait promis la baisse de la taxe d’habitation pour 80 % des Français, 55 villes de plus de 10 000 habitants ont décidé d'augmenter le taux de cette taxe. Au total, les impôts locaux sont en hausse dans 6 000 communes françaises. 

La taxe d'habitation augmente dans 6 000 villes !

Promise par le gouvernement, la baisse de la taxe d’habitation, cumulée avec la baisse des dotations de l’Etat, a fait chuter les ressources de nombreuses communes. Dans ce contexte, près de 6 000 d’entre elles, dont 55 villes de plus de 10 000 habitants (selon Le Figaro) ont décidé d’augmenter le taux de la taxe d’habitation, pour compenser ces pertes. Ainsi, en dépit du coup de pouce de 30 % annoncé par le gouvernement, certains contribuables ont vu leur taxe augmenter. Le Premier ministre, Edouard Philippe, a affirmé devant les sénateurs que « la taxe d'habitation a effectivement baissé pour 80 % des contribuables sauf lorsque des communes (…) ont choisi de remonter leur taux ». De son côté, Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics, affirme « qu’à ces quelques exceptions près, nous (le gouvernement) saluons la responsabilité des élus locaux qui n'ont pas augmenté les impôts de leurs habitants ».

Taxe d’habitation : les 10 villes où le taux a le plus augmenté

Villes Hausse de la taxe d'habitation
Maizières-lès-Metz (57) + 18,02 %
Vaires-sur-Marne (77) + 15,02 %
Etampes (91) + 12,99 %
Sassenage (38) + 11,98 %
Le Chesnay (78) + 9,96 %
Ombrée d'Anjou (49) + 9,64 %
Corbeil-Essonne (91) + 8,52 %
Saint-Maur-des-Fossés (94) + 8,50 %
Lescar (64) + 8,04 %
Sceaux (92)  + 6,79 %

Hausse de la fiscalité locale : la taxe foncière également impactée

Si plus d'une ville sur six a augmenté sa taxe d'habitation en 2018, « c'est moins que l'année dernière », déclare Gérald Darmanin à nos confrères du Figaro. « En 2017, la taxe d'habitation avait progressé dans 7 300 communes, en moyenne de 0,73 point. Cette année, l'augmentation moyenne s'élève à 0,49 point », ajoute-t-il. Néanmoins, la hausse de la fiscalité locale ne concerne pas uniquement la taxe d’habitation : la taxe foncière est également impactée. En effet, comme le révèle Capital, dans certaines des plus grandes villes françaises, le taux de la taxe foncière a explosé en 2018. C’est notamment le cas à Nice (+ 28 %), Villeurbanne (+ 10 %) et surtout Cagnes-sur-mer, où le taux de la taxe foncière a bondi de 46 % sur 1 an. Or, concernant cette taxe, qui impacte directement les propriétaires immobiliers, aucune baisse n’a été prévue par le gouvernement. En revanche, au niveau de l’imposition des terrains, les hausses sont rares, à quelques exceptions près, comme à Albi, où le taux de la taxe foncière sur le non bâti a été revalorisé de 1,9 %.