Les Français pas préparés aux incendies malgré les détecteurs de fumée

Les Français pas préparés aux incendies malgré les détecteurs de fumée

Les Français sont de plus en plus nombreux à s’équiper d’un détecteur de fumée. Pour autant, la notion de protection face aux incendies leur semble étrangère.

Imposés par la loi Morange, les détecteurs de fumée suffiront-ils à faire reculer le nombre d’incendies dans le pays ? Le doute est permis au regard des conclusions de l’étude YouGov, diligentée auprès d'un échantillon représentatif de 1.008 personnes, pour le compte de la société Nest. Ainsi, si 82 % des personnes interrogées assurent être en conformité avec la loi, un tiers seulement doute de l’efficacité de l’appareil. Un scepticisme d’autant plus compréhensible que seulement 23 % des sondés avouent tester le bon fonctionnement de l’appareil une fois par mois, comme le recommandent les pompiers, et que 20 % assurent ne jamais procéder à cette phase de test.

Début d'incendie : 5 minutes suffisent à ravager une chambre

A la question de savoir ce qu'ils feraient en cas de déclenchement de l'alarme suite à un départ de feu, 35 % des interrogés annoncent avoir réfléchi à un plan d’évacuation. Parmi ces personnes, 61 % se sont entraînées. La tendance forte se dégageant des réponses obtenues concernant la réaction des Français en cas de début d'incendie est claire : quitter la maison au plus vite ! Il ressort également de l'étude que la majorité des Français ne sont pas au courant que 5 minutes sont suffisantes pour qu'un incendie ravage une chambre. Cela explique peut-être pourquoi 92 % d'entre eux privilégieraient de récupérer des effets personnels avant de quitter leur domicile comme le portefeuille (69 %), leur téléphone portable (54 %), leurs animaux domestiques (54 %), leurs clés (52 %) ou leur ordinateur (38 %). 

Chiffres clés

  • Seuls 35 % des Français ont réfléchi à un plan d'évacuation en cas de détection d'un feu.
  • 82 % des Français sont équipés d'un détecteur de fumée.
  • 85 % des Français ne savent pas qu'une chambre peut être ravagée par un incendie en 5 minutes.

La rédaction vous conseille :