Les Français placent leurs économies dans un Plan d'épargne logement

SeLoger
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

On n'avait jamais vu ça depuis 2002 ! Près d'un million de PEL ont été ouverts au cours des trois premiers mois de l'année, soit + 6 % par rapport à 2015. Il est vrai que ce placement rapporte beaucoup plus que le Livret A… pour le moment !

Image
Les Français placent leurs économies dans un Plan d'épargne logement
Placer ses économies dans un bocal n'a jamais rien rapporté... © Richard Villalon
Sommaire

Au premier trimestre 2016, plus de 900 000 PEL ont été ouverts

Une récente étude de l’Insee assurait que près de 86 % des ménages disposaient d’au moins un livret d’épargne. Même le Livret A, dont le niveau de rémunération n’est guère affriolant  (0,75 % au 1er août 2015), suscite un appétit renouvelé des épargnants. Mais, en la matière, le produit phare reste le Plan d'épargne logement. Au premier trimestre 2016, plus de 900 000 PEL ont été ouverts, selon RTL qui a vérifié cette information auprès de la Direction générale du Trésor. Logiquement, l'encours des PEL a progressé de 3 %, si bien que plus de 6,5 milliards d'euros ont été récoltés au cours de cette seule période.

Bon à savoir

Le taux de rémunération du Plan d'épargne logement est de 1,5 %.

Vers un taux de 1 % du Plan d'épargne logement en 2017 ?

Le Figaro a confirmé ces chiffres dans un article et interrogé Philippe Crevel, économiste du Cercle de l'épargne. « C'est la confirmation d'un net regain du nombre de PEL avec une hausse de 5 millions depuis 2011 », assure l'économiste, qui fait état aujourd'hui de 16,5 millions de plans d'épargne logement. Un chiffre identique à l’année 2002 ! Pourtant, le PEL traverse lui aussi une période de réduction de son champ de rémunération. Depuis le 1er février, il ne rapporte plus que 1,5 % par an (hors prime d'État), après avoir été abaissé de 2,5 % à 2 % début 2015. Reste que le taux affiché est nettement supérieur à celui du Livret A (0,75 %). Le gouvernement envisage cependant de remonter ce taux en raison de l'inflation, qui devrait repartir d'ici la fin de l'année sur fond de remontée des cours du pétrole, assure au quotidien Robert Marti, associé chez PAIR Conseil. Dans le même temps, le taux plancher serait abaissé à 1 % au début de l'année 2017, contre 1,5 % aujourd'hui. Car ce plancher est toujours bien plus élevé que le taux théorique concocté par la Banque de France, qui ramènerait ce dernier à… 0,2 % ! Mais, entre la théorie et la pratique, le gouvernement choisit la deuxième voie.

Chiffre clés

16,5 millions de plans d'épargne logement en circulation.

La rédaction vous conseille :

Cet article vous a été utile ?
0
0

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
A la une !
Image
Rouen est la grande ville française où les logements se vendent le plus vite. © Ekaterina Belova - Adobe Stock
France
Depuis 1 an, avec la hausse des taux et des prix qui restent élevés, les délais de vente se sont globalement allongés… mais pas partout. À Rouen, il faut 25 jours de moins pour vendre un logement...
Image
Les jardins ouvriers permettent aux citadins de créer leur propre havre de verdure. © luzulee - Adobe Stock
France
Les jardins ouvriers ont été créés il y a plus d’un siècle pour permettre aux familles d’ouvriers de subvenir à leurs besoins en nourriture grâce aux potagers. Aujourd’hui, on relève un regain d...
Image
C'est à Toulouse que le délai de vente s'est le plus raccourci au 1er mai 2024, passant de 86 à 83 jours. © FredP - Adobe Stock
France
Alors que les taux immobiliers affichent une tendance baissière et que les conditions d’octroi de crédits ont été assouplies, il semble que le marché immobilier soit encore poussif. Malgré la saison...