Rechercher un article

Location : forte demande mais faible hausse des loyers en 2016 !

Location : forte demande mais faible hausse des loyers en 2016 !

En 2016, le marché immobilier locatif privé enregistre une progression de 8,9 % et une petite hausse des loyers de 1 % en moyenne.

Location : forte demande mais faible hausse des loyers en 2016 !

L’offre locative privée se redresse dans toutes les régions

L’association Clameur a rendu publique ses données sur l’état du marché locatif privé et les loyers et il semble que depuis le début de l’année 2016, le marché locatif privé ne cesse de progresser. Sur les dix premiers mois, l’activité a augmenté de 8,9 % en glissement annuel et la mobilité s’est ainsi établie à 33 %, son plus haut niveau depuis 1998. Et pour cause, bénéficiant de conditions de crédit exceptionnelles et s’appuyant sur le renforcement des aides de l’Etat à l’accession dans le neuf, de nombreux locataires du secteur privé ont choisi d’accéder à la propriété, tant dans le neuf que dans l’ancien avec en conséquence, l’amplification du redressement de la mobilité des locataires du secteur privé. Le rebond de l’activité permet alors à l’offre locative privée de se redresser dans toutes les régions.

Marché locatif
La Bretagne est la région à la plus forte mobilité contrairement à l'Île-de-France. © Clameur

Bon à savoir

En 2016, la pression de la demande d'un bien en location s’est renforcée entre l’été et l’automne.

Légère hausse des loyers : + 1% en moyenne

Avec un contexte aussi favorable, les loyers de marché ont progressé de 1 % sur les dix premiers mois de l’année alors qu’en 2015, ces derniers avaient plutôt tendance à baisser (- 1,1 %). Pourtant, si on se limite aux 20 premières villes par le nombre des habitants, dans 25 % d’entre elles les loyers baissent ou ne progressent que très lentement et moins vite que l’inflation. Les loyers baissent depuis le début de l’année 2016 à Aix en Provence, Amiens, Argenteuil, Brest, Orléans, Reims et Tours. A contrario, les loyers ne progressent que lentement, sous l’inflation, à Boulogne-Billancourt, Clermont-Ferrand, Dijon, Metz, Nantes, Saint Etienne ou Toulouse. Dans les autres communes, les loyers n’augmentent que modérément notamment sur Grenoble, Perpignan ou Strasbourg.

marché locatif
En Île-de-France les loyers/m² sont les plus élevés, dans le Limousin ils sont les plus faibles. © Clameur

Bon à savoir

Les logements qui ont connu une hausse de loyer importante : les 2 pièces + 1,3 % et les 5 pièces + 1,4 % !