Malgré un contexte incertain, la France reste une valeur sûre pour l'immobilier de luxe

Seuls 46 % des futurs acquéreurs estiment que c’est le bon moment pour acheter un bien immobilier de luxe en France. Cependant, l’Hexagone reste sur le podium des pays les plus attractifs, derrière le Portugal et l’Espagne.

Immobilier de luxe : plus de 8 acheteurs sur 10 sont confiants pour leur projet

D’après une étude menée par Lux-Residence.com, site d'annonces immobilières haut de gamme, seuls 46 % des futurs acquéreurs estiment que c’est le moment d’acheter un bien immobilier de prestige en France. Un chiffre en baisse de 10 points par rapport à l’année dernière. Pourtant, 81 % ont confiance dans l’aboutissement de leur projet immobilier et la France demeure une valeur sûre, en 3e place du classement des pays les plus attractifs sur le marché de l’immobilier de prestige, derrière le Portugal et l’Espagne. Notons que 56 % des porteurs de projet sont à la recherche d’une nouvelle résidence principale, 26 % sont en quête d’une résidence secondaire et seulement 10 % ont un projet d’investissement patrimonial. Concernant le type de bien recherché, 56 % recherchent une propriété/villa (+ 8 points). L’appartement arrive en deuxième position avec 15 % des projets (- 7 points), suivi des châteaux et manoirs (13 %).

Classement Pays Monde Immo Luxe
Sur le marché de l'immobilier de luxe, la France est le 3e pays le plus attractif. © Lux-Residence.com

Quel cadre choisir pour son bien de prestige ?

Pour leur futur achat, 46 % des investisseurs optent pour la mer, 25 % pour la campagne, 21 % pour le milieu urbain, et 10 % pour la montagne.

54 % des acquéreurs ont entre 50 et 64 ans

En 2018, on peut constater un léger rajeunissement de la population des acquéreurs d’immobilier de prestige en France. En effet, 71 % sont âgés de 35 à 64 ans : 17 % ont entre 35 et 49 ans et 54 % ont entre 50 et 64 ans. De leur côté, les plus de 65 ans ne représentent plus que 25 % des acquéreurs, soit 9 points de moins qu’en 2017. Ce rajeunissement de la population des acquéreurs se ressent également dans la baisse de leurs revenus annuels, avec une baisse de 6 points par rapport à 2017 sur le segment des acquéreurs disposant de revenus annuels nets supérieurs à 200 000 €. Ils étaient 27 % en 2017 et passent ainsi à 21 % en juin 2018, soit près d’1 acquéreur sur 5. Autre conséquence de ce rajeunissement des acquéreurs, ils sont 66 % à être encore en activité (+ 11 points), tandis que 41 % sont des cadres ou exercent une profession libérale et 25 % sont des chefs d’entreprises, artisans ou commerçants : les retraités ne représentent plus que 24 % des acquéreurs.

Transformation de l’ISF en IFI : quel impact ?

53 % des investisseurs considèrent que l’IFI n’a pas d’influence sur leur projet immobilier en cours.

La Côte d’Azur a la préférence des investisseurs fortunés

Au moins 6 futurs acquéreurs sur 10 (59 %) affirment habiter en France tandis qu’ils sont 25 % à déclarer vivre à l’étranger. Souvent multi-propriétaires, 54 % des futurs acquéreurs d’un bien immobilier de prestige possèdent entre 2 et 5 biens dans leur patrimoine, soit 15 points de plus par rapport à l’année 2017. En ce qui concerne la région dans laquelle ils souhaitent investir, la Côte d’Azur arrive en première position avec 32 % des suffrages mais accuse une perte de 9 points par rapport à 2017. La Provence arrive 2e au classement avec 23 %, suivie par Paris et ses environs avec 13 %. A noter une hausse de 7 points pour la Côte Ouest, qui attire désormais 13 % des projets, ex aequo avec Paris. Parmi les 3 principaux critères considérés comme essentiels par les futurs acquéreurs d’un bien immobilier de prestige figurent : un environnement privilégié (59 %), une qualité de bâti et d’architecture (56 %) et la vue (55 %).

Le profil de l’acquéreur d’un bien immobilier de prestige en France semble se rajeunir. Encore en activité pour la plupart, ils sont souvent multi-propriétaires. Près d’1 sur 2 possède entre 2 et 5 biens en portefeuille »

Séverine Amate, Directrice Communication de Lux-Residence.com.