Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Publi-communiqué

La rénovation énergétique : quels enjeux financiers et écologiques ?

Entrer dans une démarche de rénovation énergétique est plus que jamais d'actualité. Cela permet de réaliser des économies financières, tout en faisant un geste éco-responsable. Éclairage sur les enjeux qui y sont liés avec Emmanuel Chekroun, de Sibel Énergie.

La rénovation énergétique : quels enjeux financiers et écologiques ?

Sommaire

Un potentiel qui s’exploite peu à peu

La rénovation énergétique devient un enjeu majeur. Et pour cause, au 1er janvier 2022, le gouvernement et l’Agence nationale de l’habitat (Anah) vont déployer France Rénov, le service public de la rénovation de l’habitat. Son objectif : accompagner les Français dans leur rénovation énergétique.

Ce service vient confirmer la nécessité pour les ménages, comme pour les entreprises, d’initier des travaux de rénovation énergétique. « Réaliser des travaux énergétiques, ce n’est pas une dépense, mais un investissement qui permet de devenir propriétaire de son énergie. Il y a d’ailleurs un réel engouement pour les travaux de rénovation énergétique, car les ménages français sont en quête de logements moins énergivores », estime Emmanuel Chekroun, fondateur de Sibel Énergie

Et pourtant, le chemin à parcourir reste long. En effet, selon Enedis, 110 000 maisons françaises sont raccordées au solaire, sur près de 10 millions. Mais ces chiffres sont encourageants, car seulement 3 000 foyers étaient équipés en panneaux solaires en 2015. Derrière ses voisins allemands, italiens et anglais, la France est d’ailleurs le 4e pays le plus équipé en panneaux photovoltaïques !

France Rénov va faciliter l’accès à l’information, au conseil et à l’accompagnement des projets de rénovation énergétique. En plus d’une plateforme web, 450 guichets seront implantés sur l’ensemble du territoire.

Des installations de plus en plus performantes

Au même titre que les entreprises ou ménages français, les dispositifs et les habitudes de consommation évoluent, pour s’orienter vers des économies énergétiques. Pour Emmanuel Chekroun, l’isolation reste la première des mesures à prendre. « C’est très important, car 35 % des fuites de chaleur se font par les combles », explique le fondateur de Sibel Énergie. Les chaudières au fuel et au gaz sont à bannir, au profit de la pompe à chaleur. Celle-ci fonctionne à 75 % avec de l’air et à 25 % avec de l'électricité. Cette part peut même être alimentée par des panneaux solaires sur le toit ».

D’autres installations, comme un chauffe-eau thermodynamique, une VMC double flux, des fenêtres à double ou à triple vitrage ou des panneaux photovoltaïques, permettent de réaliser des économies d’énergie. En s’inscrivant dans cette démarche, les ménages français réduisent leur empreinte carbone et leurs émissions de gaz à effet de serre. Mais cela permet aussi de réduire ses factures d'électricité, parfois de plus de 80 % !

Mais pour s’impliquer dans des sujets qu’ils ne maîtrisent souvent pas, les Français ont besoin de se sentir accompagnés. C’est ainsi que certaines entreprises, comme Sibel Énergie, proposent des projets clés en main : du bilan énergétique jusqu’aux travaux, en passant par les démarches administratives à réaliser.

Depuis 2010, Sibel Énergie accompagne ses clients particuliers et professionnels à réaliser des travaux énergétiques, suite à un bilan énergétique gratuit. L’isolation, l’installation de pompes à chaleur ou de panneaux photovoltaïques font partie des spécialités de l’entreprise française.

Des aides de l’Etat pour inciter à la rénovation énergétique

Selon le ministère de la Transition Écologique, le bâtiment représente 27 % des émissions de CO2 et 45 % de la consommation d’énergie finale française. L’État cherche donc à inciter les ménages à se lancer dans des travaux de rénovation énergétique, avec des primes et des aides spéciales. La plus connue d’entre elle reste MaPrimeRénov’, qui s’adresse à tous les propriétaires français qui entreprennent des travaux de rénovation énergétique.

Le certificat d’économie d’énergie (CEE) et le Chèque énergie sont également des aides qui viennent accompagner les ménages les plus précaires dans leurs travaux. Un bon pas en avant pour le dirigeant de Sibel Énergie, qui estime que « l’État joue un rôle de sensibilisation bienvenu ». C'est aussi dans le but de réduire le nombre de passoires énergétiques que le DPE devient opposable

Ainsi, avec des produits de plus en plus performants, des habitudes de consommation qui évoluent et certaines mesures de l'État qui viennent faciliter différents travaux, la rénovation énergétique a le vent en poupe. C’est une bonne nouvelle, tant pour la planète que pour le pouvoir d’achat.

Plus de conseils :