Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Les taux des crédits se stabilisent à leur niveau le plus bas jamais constaté !

Pendant l’été, les conditions d’emprunt sont restées très attractives, avec un taux de crédit moyen se stabilisant à 1,05 %, toutes durées confondues. De son côté, la durée moyenne des crédits immobiliers continue de s’allonger.

En cours de chargement...

Sommaire

Le taux de crédit immobilier moyen atteint 1,05 %

En août, le taux moyen des crédits immobiliers s’est stabilisé à son plus bas niveau historique, atteignant 1,05 % toutes durées confondues. Le taux d’emprunt moyen atteint respectivement 0,87 % sur 15 ans, 0,99 % sur 20 ans et 1,17 % sur 25 ans. Depuis décembre 2020, le recul du taux moyen s’est constaté sur toutes les durées d’emprunt. Pour rappel, en décembre dernier, les taux atteignaient 1,15 % en moyenne, avec 0,97 % sur 15 ans, 1,10 % sur 20 ans et 1,35 % sur 25 ans. Ces derniers mois, les établissements bancaires maintiennent les conditions des crédits octroyés à des niveaux exceptionnellement favorables pour soutenir la demande des crédits des particuliers. Ainsi, les emprunteurs, quels que soient leurs revenus, continuent de bénéficier de conditions d’emprunt favorables. Toutefois, depuis avril, le taux moyen ne fait plus que s’effriter doucement d’un mois sur l’autre, tandis qu’il avait perdu 20 points de base entre juin 2020 et avril 2021.

Les taux d'emprunt en août 2021

Durée d'emprunt Taux moyen
15 ans 0,87 %
20 ans 0,99 %
25 ans 1,17 %

La durée moyenne des emprunts s’allonge

La durée moyenne des prêts immobiliers s’élève à 236 mois en août 2021, soit à un niveau rarement observé par le passé. La durée moyenne atteint respectivement 257 mois dans le neuf et 248 mois dans l’ancien. Depuis décembre dernier, la durée moyenne des emprunts s’est accrue de 7 mois. Dans les faits, elle a augmenté depuis le début de l’été 2020 afin d’absorber les conséquences de la hausse des prix de vente des biens immobiliers et de contenir les taux d’effort sous le seuil des 35 %. Dans le détail, 57,7 % de la production de crédit a été réalisée sur une durée comprise entre plus de 20 ans et 25 ans : cette tranche de durées conforte donc son poids dans le marché, à un niveau jamais observé jusqu’alors. De leur côté, les prêts entre 15 et 20 ans représentent 26,4 % de la production, contre 11,2 % pour les prêts entre 10 et 15 ans. Si les durées d’emprunt s’allongent, les prêts sur plus de 25 ans restent très rares. Ils ne constituent que 0,1 % de la production.

Chiffres Clés

Le nombre de prêts mesuré en niveau trimestriel glissant recule maintenant de 0,4 % en glissement annuel, alors qu’il augmentait de 39,1 % en juin.

La hausse du coût des opérations se poursuit

Si le coût des opérations réalisées par les ménages a légèrement ralenti depuis le début de l’année, sa hausse reste importante. En effet, la hausse s’élève à 3,7 % sur les 8 premiers mois de 2021, contre 4,3 % en 2020. A contrario, les revenus des ménages, qui réalisent ces opérations, progressent désormais quatre fois moins vite qu’en 2020 tandis que le coût relatif se maintient sur les niveaux les plus élevés constatés jusqu’à présent. Il représente 4,7 années de revenus en août 2021, contre 4,4 années de revenus en 2020 à la même époque. Dans le même temps, le niveau de l’apport personnel s’élève de plus en plus rapidement. Il a progressé de 13,1 % sur les 8 premiers mois de 2021, après une hausse de 10,7 % en 2020. Cette progression concerne toutes les catégories d’emprunteurs, quel que soit le niveau de leurs revenus.

Bon à savoir

Si les conditions d’emprunt sont favorables, la hausse des prix de vente pèse sur l’indicateur de solvabilité de la demande.

Plus de conseils :