Un jeune sur deux de moins de 30 ans habite chez ses parents !

Un jeune sur deux de moins de 30 ans habite chez ses parents !

Depuis quelques années, la part des 18-29 ans habitant au domicile familial augmente sensiblement. Plus de huit jeunes adultes sur dix résidant chez leurs parents n’ont même jamais vécu ailleurs.

Plus de 46 % des 18-29 vivent au domicile parental

D’après une enquête menée par l’INSEE, près d’un jeune adulte sur deux (46,1 %) âgé de 18 à 29 ans vit habituellement chez ses parents, c’est-à-dire plus d’un mois dans l’année. A noter que, depuis le début des années 2000, la proportion de jeunes adultes qui habitent chez leurs parents a augmenté (+ 1,4 point depuis 2001), notamment en raison de l’accroissement de la part des chômeurs (+ 3,7 points) et des étudiants (+ 3,1 points). D’autre part, on peut constater que la part des jeunes vivant chez leurs parents décroît de façon continue avec l’âge, à mesure de leur insertion sur le marché du travail : 2 sur 3 cohabitent entre 18 et 24 ans contre 1 sur 5 entre 25 et 29 ans. Quel que soit leur âge, neuf personnes sur dix qui ont toujours habité chez leurs parents n’envisagent pas de s’installer dans un logement indépendant au cours des 6 mois à venir. La plupart, surtout les plus jeunes, ne disposent pas de moyens financiers suffisants pour cela.

Cohabitation Domicile Parents Jeunes
Les taux de cohabitation est plus élevé pour les jeunes étudiants (69,2 %) ou au chômage (58,5 %). © INSEE

La multi-résidence de plus en plus adoptée par les jeunes adultes

L’autonomie résidentielle des jeunes adultes peut s’acquérir de façon progressive. Ainsi, certains habitent en partie chez leurs parents et en partie ailleurs (foyer d’étudiants, logement indépendant ou d’un ami, etc.). Ils sont toutefois minoritaires, puisque 85,5 % des 18-24 ans et 92,8 % des 25-29 ans qui habitent chez leurs parents y vivent toute l’année ou presque. En outre, il faut préciser que l’autonomie résidentielle n’est pas obligatoirement synonyme d’indépendance financière. En effet, les jeunes adultes qui ont quitté le domicile parental reçoivent généralement une aide financière de leurs parents (pension alimentaire, paiement du loyer, etc.), même si ce soutien financier diminue vite avec l’âge : 68,6 % des 18-19 ans vivant en logement indépendant reçoivent une aide régulière, contre 9,7 % des 24-25 ans et 3,4 % des 28-29 ans.

Chiffres clés

Plus de 41 % des jeunes de 18-24 ans qui vivent dans un logement indépendant sont étudiants.

85 % des jeunes vivant chez leurs parents n'ont jamais vécu seuls

Quitter le domicile familial constitue l’une des étapes de passage à l’âge adulte, au même titre que la fin des études, l’obtention d’un premier emploi et le début d’une vie en couple. Seuls 1,5 % des 18-24 ans et 5,2 % des 25-29 ans vivent en couple chez les parents de l’un des deux membres. Si 85 % des personnes qui logent chez leurs parents ne sont jamais partis vivre ailleurs, d’autres y sont revenus après avoir occupé un logement indépendant (près de 10 %). A tous les âges, les raisons invoquées pour expliquer ce retour sont fréquemment associées à la perte d’un emploi ou une rupture conjugale. De plus, le souhait de partir est plus fort pour eux que pour les autres. Néanmoins, les velléités de départ diminuent avec l’âge, que ce soit par réalisme financier ou en raison de contraintes supplémentaires, telles que leur état de santé ou celui de leurs parents.

Cohabitation Jeunes Profils
Les plus de 30 ans sont les plus nombreux à revenir au domicile parental. © INSEE

Seloger est noté 7,1/10 selon 270 avis clients Avis-Vérifiés