Les 5 villes, autour de Lyon, qui cartonnent grâce à leurs maisons

09 jan 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Depuis la fin du premier confinement, la première et la deuxième couronne lyonnaises ont vu le prix de leur immobilier grimper à des vitesses folles. Des hausses particulièrement marquées sur le marché des maisons. Celles-ci s’arrachent dans la plupart des communes autour de Lyon. Parmi celles-ci, Bron, Oullins, Saint-Genis-Laval, Vénissieux et La Tour-de-Salvagny, sont de plus en plus prisées.

Image
Maison en lotissement
Avec la pandémie, les maisons sont de plus en plus prisées. ©photovs

Sommaire

A Bron, de nombreuses maisons très bien desservies

Si Bron se trouve aujourd’hui au cœur de la métropole de Lyon, la commune a su conserver un cadre de vie plutôt agréable. En effet, même si de nombreux quartiers se sont densifiés au fil des décennies, Bron possède encore près de 20 % de maisons. Des maisons très prisées car celles-ci se trouvent à proximité de tous les avantages d’une grande ville. La commune est desservie par trois lignes de tram, rien que ça : le tram T2, le T5 et le T6. 

Après le premier confinement du printemps 2020, Bron a donc attiré de nombreux acquéreurs en quête d’un pavillon avec un petit jardin, sans avoir à s’éloigner en campagne lyonnaise. Une situation qui se paie de plus en plus cher, notamment dans le centre-ville, le quartier des Essarts et des Charmilles-Parilly. Dans ces trois quartiers, le mètre carré, tous types de biens confondus, se négocie respectivement 3 703 €, 3 432 € et 3 897 €. Parmi les dernières maisons vendues, l’une d’elles de 91 m² est partie en novembre pour 494 000 €. 

Le prix immobilier de Bron pour une maison est de 4 322 €/m².

A Oullins, le métro va encore faire grimper le marché

En 2013, cette ville de 26 000 habitants qui jouxte le sud de la Presqu’Île lyonnaise avait déjà vu son marché bondir. La raison ? L’arrivée de la ligne de métro B, prolongée jusqu’à la gare d’Oullins. Dix ans plus tard, une nouvelle station ouvrira en 2023 dans le centre-ville. Voilà de quoi doper une deuxième fois le marché oullinois ! L’infrastructure produit déjà ses effets : la demande à Oullins a connu un coup de fouet en 2021, notamment dans des quartiers jusque-là moins prisés. 

Malgré son urbanisation galopante et sa proximité immédiate avec Lyon, on trouve encore beaucoup de maisons à Oullins (16 % du parc immobilier). Celles-ci se négocient entre 3 656 €/m² et 4 973 €/m². Celles proches du métro ou dans le centre-ville se négocient au minimum 600 000 €, parfois plus de 800 000 € pour les plus belles demeures de type haussmannien. Les plus abordables se trouvent sur la partie ouest de la ville, mais difficile tout de même de trouver un pavillon à moins de 400 000 €. 

Le prix au m² à Oullins d’une maison est de 4 303 €.

L’arrivée du métro dope le marché de Saint-Genis-Laval

Comme à Oullins, l’arrivée du métro B d’ici 2023 sur la commune est en train de bouleverser le marché immobilier. Le pôle hospitalo-universitaire de Saint-Genis-Laval ne sera bientôt plus qu’à une quinzaine de minutes de la gare Part-Dieu. L’autre atout de cette ville d’un peu plus de 20 000 habitants, c’est la nature de son marché immobilier. Encore la moitié du parc se compose de maisons. Un produit très recherché depuis le premier confinement… et que l’on ne trouve pas partout ou alors à des prix devenus stratosphériques. 

Ici, il faut compter entre 3 518 € et 4 797 €/m² pour une maison. Mais l’attractivité des prix conjuguée à la bonne desserte en transports en commun à venir ont gonflé la demande sur cette commune qui voit son offre de biens à la vente se tarir sur le dernier trimestre 2021.

La Tour-de-Salvagny séduit de plus en plus d’acquéreurs

Située en deuxième couronne de Lyon, cette commune possède un beau marché de maisons, dans un cadre calme et verdoyant, ce qui fait oublier aux potentiels acquéreurs l’éloignement de Lyon (environ 20 km). N’oublions pas non plus de rappeler que cette commune d’à peine 5 000 habitants est surtout très bien desservie par l’A89 au nord (qui permet de rejoindre l’A6) et les transports en commun lyonnais (Bus 86). 

En matière de maisons, on trouve des pavillons construits entre les années 50 et 90, développant plutôt de belles surfaces. En effet, près de deux tiers des biens immobiliers de La Tour-de-Salvagny possèdent une superficie supérieure à 100 m². Au total, on dénombre près de 1 300 maisons dans cette ville sur 1 849 logements. Mais celles-ci sont de plus en plus rares à la vente. L’une d’entre elles, d’une superficie de 120 m², a été vendue pour 350 000 € en octobre mais nécessite près de 100 000 € de travaux.

Le prix au m² à La Tour-de-Salvagny d’une maison est de 4 309 €.

Le marché des maisons de Vénissieux prend de la valeur

La commune historiquement ouvrière de Vénissieux voit son marché de l’immobilier prendre de la valeur depuis plus de dix-huit mois. C’est particulièrement vrai pour son marché de maisons. Son parc immobilier en est encore composé de 16 %. La force de ce marché, ce sont ses prix. Il faut compter entre 2 567 € et 3 457 €/m² pour une maison. Des prix défiant toute concurrence dans les frontières de la métropole de Lyon où les pavillons se sont arrachés depuis le premier confinement.

Et question cadre de vie, cette ville de près de 65 000 habitants change petit à petit. De nombreuses familles se laissent ainsi tenter par les maisons des quartiers de Charréard, dans le centre-ville et même sur le plateau des Minguettes. La tension est telle que les maisons de Vénissieux trouvent preneur de plus en plus vite. D’autant plus que la commune bénéficie d’une très bonne desserte en transports en commun avec l’arrivée du tram T6 en 2019 et la présence depuis près de trente ans de deux stations de métro (Parilly et Gare de Vénissieux).

Source : les prix cités dans cet article sont issus de SeLoger

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
French

A la une !