Granville regorge d'opportunités immobilières

04 juil 2016
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Après son périple normand, le Tour de France 2016 quitte définitivement la région lors de la troisième étape avec un grand départ depuis Granville. Les opportunités d'investissement immobilier ne manquent pas dans cette station balnéaire attachante et atypique ! 

Image
Granville regorge d'opportunités immobilières
Tour de France immobilier : Granville, une belle station balnéaire. © Boris Stroujko

Sommaire

Granville, port et station balnéaire

Granville, nichée le long de la côte des Havres au cœur du département de la Manche, n'est pas surnommée la « Monaco du Nord » sans raison ! Son implantation au sommet d'un promontoire rocheux y est pour beaucoup et explique également que le port a été autrefois fondé pour veiller jalousement sur l'entrée de la baie du Mont-Saint-Michel. La ville de 13000 habitants est aujourd'hui riche d'identités multiples, et se distingue à la fois comme le premier port de pêche français dans le domaine des coquillages et crustacés et bien sûr comme une station balnéaire et touristique de premier plan. Son musée Christian-Dior, l'aquarium du Roc des Harmonies et le casino contribuent à l'attractivité de la ville et font affluer chaque année de très nombreux touristes en quête du bon air normand ou d'une virée rafraîchissante jusqu'aux îles Chausey, à dix-sept kilomètres au large. 

Granville - tdf immo 2016

Immobilier à Granville : la vue sur mer se paie !

Les prix de l'immobilier à Granville se situent dans la moyenne haute des communes de la côte des Havres et du Cotentin. Il faut compter, au 1er semestre 2016, environ 2 165 € le m² pour un appartement et 2 000 € le m² pour une maison. Les biens offrant des prestations haut de gamme ou exceptionnelles (vue sur mer, grand jardin...) peuvent quant à eux se négocier jusqu'à 3 000 ou 3 500 € le m². La tendance est similaire dans les communes côtières voisines, dont Saint-Pair-sur-Mer, Donville-les-Bains et Bréville-sur-Mer. Le marché locatif, à l'inverse, reste très accessible avec un tarif moyen de 7,65 € par m² et par mois. Pour payer un peu moins cher, pas de secret : il faut accepter de s'éloigner un peu de la côte et de s'installer dans l'arrière-pays. A Longueville, Anctoville-sur-Boscq et Saint-Planchers, le tarif oscille entre 1 600 et 1 800 € le m². A Folligny, Hocquigny ou Équilly, il tombe à 1 200 €.

Vue sur le port de Granville. © Boris Stroujko Vue sur le port de Granville. © Boris Stroujko

Bon à savoir

La ville permet à un enfant de suivre l'intégralité des cycles du primaire et du secondaire avec un total de quatre écoles maternelles, sept écoles primaires, deux collèges et cinq lycées.

Quels types de biens immobiliers à Granville ?

La part des résidences secondaires à Granville reste modérée pour une station balnéaire : ces biens, occupés uniquement en haute saison, ne représentent que 19,9 % des 9 470 logements existants au sein de la commune. La station balnéaire ne présente pas une forte unité architecturale, ce qui permet aux acquéreurs potentiels de bénéficier d'une grande diversité de choix pour leur future transaction. Les copropriétés neuves et les appartements modernes et fonctionnels côtoient les traditionnelles villas de bord de mer, les petites maisons du centre-ville et bien sûr quelques quartiers pavillonnaires un peu plus loin des plages.

Bon à savoir

La gare ferroviaire de Granville dispose d'une liaison directe avec Paris-Montparnasse, et constitue également un arrêt pour les TER et Intercités de Normandie. La ville dispose aussi d'un petit aéroport de tourisme, Granville-Mont-Saint-Michel.

Carte TDF immobilier 2016

La rédaction vous conseille :

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
French

A la une !