Lyon Confluence : la ville durable se développe

11 juil 2014
mis à jour le
03 juil 2019
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

L’ancienne friche industrielle, Lyon Confluence, est devenue un modèle européen de ville durable et se développe pour doubler, à terme, le centre-ville de Lyon. Elle entame sa seconde phase.

Image
Lyon Confluence :  la ville durable se développe
Confluence, le nouveau quartier durable à Lyon. ©Laurence Danière / SPL Lyon Confluence - 2014

Sommaire

La municipalité prise par Gérard Collomb, en 2001, en a fait un de ses grands projets. Pour ce quartier portuaire et industriel tombé en désuétude, situé dans  la Presqu’île, le chemin a été long pour retrouver ses lettres de noblesse. Des entreprises lyonnaises, nationales ou autres, des promoteurs en logements (Bouwfonds Marignan, Bouygues, Nacarat, Nexity) mais aussi des architectes de renom international ont joué le jeu pour réaliser un concept innovant de développement durable :

  • un centre commercial toute nouvelle génération,
  • la place nautique autour de la Darse qui donne un air de vacances dès les premiers rayons de soleil,
  • des restaurants branchés sur le quai Rambaud,
  • la reconquête des berges par les piétons et les cyclistes…

Les logements neufs de la phase 1 sont pratiquement tous commercialisés. Restent çà et là, autour de la place Denuzière, quelques lots à acquérir autour de  4 500-5 000 €/m². Dans l’ancien et « derrière les Voutes », expression lyonnaise signifiant derrière la gare de Lyon Perrache, les prix remontent sérieusement sur le cours Charlemagne pour se situer, en moyenne, selon les notaires, autour de 3 200 €/m². Effet Confluence oblige.

Confluence : la suite

La phase 1 pratiquement bouclée, la phase 2 démarre sur l’ancien marché de gros, près du Conseil Régional. Elle est confiée à l’agence d’urbanisme Herzog & de Meuron. A terme : 1 700 logements neufs avec 25 % social et 25 % intermédiaire et abordable. Le coup d’envoi est donné par Icade, dans une gamme de prix s’échelonnant entre 4 800 et 6 000 €/m² selon un achat en accession à prix maîtrisés ou libres et inférieurs à 3 000 € en accession sociale. Là aussi à venir, 230 000 m² de bureaux, 17 000 m² de commerces, groupe scolaire, gymnase, maison de la danse… Quelques anciennes halles vont être conservées pour la mémoire du site.

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
French

A la une !