Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Le home organising : une méthode pour se sentir mieux chez soi

Le désencombrement, également connu sous le nom de home organising, consiste à mettre en place des méthodes de rangement et d’organisation qui permettent de se sentir mieux chez soi et, par extension, de prendre de nouvelles habitudes de consommation. Julien Febvre, home organiser, nous en dit plus sur ce concept porteur, dans un podcast SeLoger.

Le home organising : une méthode pour se sentir mieux chez soi

Sommaire

Qu’est-ce que le home organising ?

Le home organising est d'abord un métier, qui caractérise le fait de ranger et de réorganiser un logement. Cette notion est apparue aux Etats-Unis dans les années 1990, car l’organisation et le plein d’astuces pour réaliser le rangement le plus efficace possible, tiennent une place prépondérante pour les Américains. « En Europe, on ajoute généralement une dimension écologique à cet aspect de l’organisation, à savoir le respect de l’environnement mais également l’écologie pour son propre compte : l’idée étant de se sentir le mieux possible chez soi et de réaliser un travail de désencombrement et de tri pour gagner en confort et en facilité dans les tâches du quotidien », indique Julien Febvre. L’une des priorités consiste donc à faire en sorte que tout ce qui entre et qui sort du logement intègre l’économie circulaire au maximum, avec une orientation vers le minimalisme, l’essentialisme, qui implique de retirer tout le superflu de sa vie quotidienne.

Quel est l’intérêt de l’activité de home organising ?

Julien Febvre confie que pour lui, le home organising était une évidence, car cette activité est basée sur trois grands piliers : le désencombrement, le tri et la réorganisation des espaces. « Ce travail, je l’ai d’abord mis en place chez moi et le tri m’a permis de me sentir mieux. » Cette activité amène au fur et à mesure à des pratiques plus respectueuses de l’environnement et plus consciencieuses, à une façon de consommer qui devient plus raisonnable et raisonnée, à l’instar du zéro déchet.

Pourquoi faire appel à un professionnel ?

Julien Febvre considère que « la société nous pousse à la passivité et à la surconsommation et les rythmes de vie sont également stressants et prenants, à cause de facteurs familiaux ou professionnels notamment. » On peut en théorie réussir à ranger son logement soi-même, mais lorsque le quotidien devient trop surchargé, non seulement le logement devient rapidement encombré, mais le rangement devient également une tâche difficile à engager par manque de temps et d’opportunité. « Une personne qui ne fait pas partie du foyer familial devient alors plus à même d’accompagner ces personnes parfois proches du burn-out, qui ont besoin de cette organisation pour se sentir mieux mais également de bienveillance et de méthode qui leur permettent d’aller plus loin et plus vite. »

« Le home organising va de pair avec le fait de prendre des bonnes habitudes de consommation, il s’agit donc d’un apprentissage sur la durée »

Julien Febvre, home organiser

Quels sont les moyens d’actions pour débuter le home organising ?

On parle de plus en plus de fripe trip ou vide-dressing qui prend de plus en plus d’ampleur, car le dressing est un espace dans lequel on a tendance à accumuler beaucoup d’objets non utilisés. Julien Febvre indique qu’en France, « on estime à 60 % le volume de vêtements que nous conservons et que nous ne portons jamais ou qui ne sont jamais portés en l’espace de 18 ou 24 mois. » Le premier travail en home organising consiste donc à vider, trier et réorganiser le dressing. Ensuite, on s’étend sur les espaces de « stockage », comme les caves et autres dépendances susceptibles d’abriter des cartons de vêtements ou autres objets qui ne sont jamais utilisés. « On doit tout rassembler dans un même espace et prendre conscience de ce que l’on accumule. » Il s’agit de trier chaque pièce pour ne conserver que les objets utiles et qui ont de la valeur pour nous. Enfin, il est nécessaire de réorganiser le dressing pour le rendre intuitif, que chaque chose ait une place qui permet de gagner du temps.

Le process est-il similaire pour une grande maison et un petit appartement ?

D’après Julien Febvre, la première étape du process est la même pour tous types de logement, à savoir « commencer par s’accorder du temps pour comprendre comment on fonctionne et ce dont on a besoin pour découvrir son essentiel. » Ensuite, quel que soit le logement, le home organising passe par le tri et la réorganisation des espaces, ce qui implique de se séparer des objets superflus. En revanche, la différence, c’est que dans une grande maison, il est possible d’utiliser une pièce comme zone de tri, « ce qui est presque impossible dans un petit appartement parisien par exemple. » Mais il est possible de procéder de façon méthodique et géographique pour avancer pas à pas et obtenir un espace rangé et organisé.

Bon à savoir

Les petites entreprises qui n’ont pas d’office manager peuvent être amenées à solliciter un home organiser notamment pour le tri et la gestion des papiers et documents divers.