Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Quel parquet choisir pour votre appartement à Paris ?

Publi-communiqué

Quel parquet choisir pour votre appartement à Paris ?

S’il est bien une typologie de bien qui a la cote auprès des acheteurs, ce sont les appartements parisiens qui disposent, dans leur jeu, du brelan « parquet-moulures-cheminées ». Concentrons-nous aujourd’hui sur le parquet : choix, coût, entretien…

Quel parquet choisir pour votre appartement à Paris ?

Sommaire

Parquet contrecollé, stratifié ou en bois massif ?

Il existe trois grandes familles de parquets. Chacune avec ses avantages et ses inconvénients. Parce qu’il est composé du même bois, le parquet dit massif allie résistance aux chocs et durabilité. En optant pour un parquet massif, la large variété d’essences de bois disponibles (acacia, chêne, frêne, hêtre, iroko…) vous permettra de profiter également d’une large palette de coloris, d’effets (blanchi, au naturel, vitrifié, vieilli, brossé…) et de textures. En revanche, s’il est un reproche que l’on peut formuler à l’encontre du parquet en bois massif, c’est de coûter cher. Plus cher, en tout cas, qu’un parquet contrecollé ou stratifié. Contrairement à un parquet en bois massif, un parquet contrecollé se compose de plusieurs couches de bois d’essences variées, superposées les unes aux autres. La couche supérieure sera, le plus souvent, issue d’un bois noble alors que les couches inférieures proviendront de bois moins précieux, voire seront fabriquées à partir de dérivés de bois. Résistant – à la condition, toutefois, de prévoir une épaisseur suffisante pour sa couche visible –, le parquet contrecollé offre un meilleur rapport qualité prix que le parquet en bois massif. Quant au parquet stratifié, il se compose de matériaux composites qui imitent le bois, c’est pourquoi son prix est moins élevé que celui d’un modèle en bois massif. Mais s’il est plus économique que les parquets contrecollés et stratifiés et se décline à l’envi, (styles, couleurs), le parquet stratifié est cependant plus fragile.

Et pour la pose, ça se passe comment ?

Pour ce qui est de la pose du parquet de votre appartement parisien, plusieurs options s’offrent à vous. Le type de pose sera susceptible de varier en fonction du modèle de parquet (bois massif, stratifié, contrecollé) dans lequel vous aurez investi. Un parquet massif peut faire l’objet d’une pose classique. Ses lattes seront alors clouées sur des lambourdes. Mais il est également possible de le coller directement sur le sol de votre logement. Pour sa part, un parquet contrecollé peut, au choix, être cloué, collé ou encore clipsé. Enfin, si c’est d’un parquet stratifié dont vous faites l’acquisition, vous devrez alors le coller ou le clipser. Pour des renseignements plus personnalisés, n'hésitez pas à vous rendre dans un magasin Lapeyre près de chez vous. 

Comment entretenir votre parquet ?

L’entretien d’un parquet varie selon le type de parquet que vous aurez choisi. Dans le cas d’un parquet stratifié, évitez de le nettoyer à grandes eaux ! Utilisez plutôt un chiffon humide. Quant aux lames qui seraient abîmées, il sera le plus souvent plus facile de les remplacer que de les réparer. Pour entretenir un parquet vitrifié, munissez-vous d’un chiffon humide. Mais tous les six mois, prévoyez d’appliquer un raviveur spécial. Dans le cas d’un parquet ciré, il est recommandé de le lustrer au moins une fois par an. Si elles présentent des rayures, vous pouvez poncer ses lames avant d’appliquer une nouvelle couche de cire. Enfin, un parquet huilé n’aura rien contre une application d’huile pour parquets tous les ans. 

Bon à savoir

Pour avoir la garantie que votre parquet soit bien posé, confiez cette tâche à des professionnels qui s'en chargeront à votre place.

Combien ça coûte, un parquet ?

Côté prix, il y en a pour tous les budgets. Sachez qu’à l’achat, le prix d’un parquet peut aller d’environ 5 € du m² pour un parquet stratifié à plus de 150 € du m² pour un parquet en bois massif. Chez Lapeyre, les prix vont de 14 € du m ²à 100 € du m². Pour la pose, les tarifs varient le plus souvent entre une vingtaine d’euros du m² pour un parquet flottant à plus de 40 € du m² s’il est cloué. Quant à la finition (vitrifié, huilé, ciré), les tarifs s’échelonnent entre 5 et 15 € du m². Enfin, la rénovation d’un parquet coûte, en moyenne, entre 20 et 40 € du m².

Plus de conseils :