Comment faire pour aller vivre en Belgique ?

Laetitia Lapiana
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Le saviez-vous ? Selon le l’indice du bonheur de l’ONU, la Belgique fait partie des vingt pays les plus heureux au monde. Dix-neuvième au classement 2022, elle devance ainsi la France (20e). Un supplément d’âme qui vaut au pays, qui a vu naître Jacques Brel, de se hisser au rang des pays frontaliers les plus attractifs du moment. Aller simple pour la Belgique : comment bien préparer votre nouvelle vie dans le Plat Pays ? C'est le thème de notre dossier spécial.

Image
La ville de Bruxelles
Et si vous posiez vos valises en Belgique (ici, la Grand-Place de Bruxelles) ? © Esterelv
Sommaire

Un petit pays chaleureux où il fait grandement bon vivre

Un cadre de vie des plus agréables, une ambiance cosmopolite, une effervescence urbaine, un multiculturalisme avec trois langues nationales : le français, le néerlandais et l’allemand, mais aussi couramment l’anglais, une gastronomie appréciée (frites, waterzoï, gaufres, carbonade flamande sans oublier d'innombrables bières…) et bon marché, des systèmes de santé et d’éducation de qualité, un marché de l’emploi dynamique, de l’humour et de la bonne humeur... 

Rien d’étonnant que les Français soient de plus en plus nombreux à tenter l’aventure pour venir s’installer dans ce « petit » pays de 11 millions d'habitants. Selon l’Institut bruxellois de statistique et d’analyse (Ibsa), cette année, nous aurons été plus de 176 000 à avoir gagné le territoire belge, dont près de 50 % en Wallonie et quelque 40 % (68 418) dans la région bruxelloise, la capitale de l’Europe n’étant qu’à 1 heures 20 minutes de Paris en TGV. Ce n’est donc pas un hasard si le magazine Le Vif, dans un dossier intitulé « Comment les Français s’emparent de la capitale », qualifiait Bruxelles de « 19e région de France ».

C'est en Belgique que l'on recense la plus forte concentration de châteaux au mètre carré. Le hic, c'est qu'une petite partie seulement d'entre eux est ouverte au public…

Des démarches simples et rapides pour les citoyens de l’UE

En Belgique, pas besoin d’un permis de travail, la carte d’identité suffit ! Après les étapes indispensables comme la recherche d’un logement, l’emménagement, la souscription des assurances et des abonnements d’usage, il convient de procéder rapidement à l’inscription au registre de la population. Cet enregistrement, qui est délivré pour une résidence supérieure à 3 mois pour tout travailleur salarié ou indépendant, demandeur d'emploi, étudiant..., doit être réalisé dans les huit jours qui suivent l'installation en Belgique. Il s’effectue auprès du bureau des étrangers de la maison communale (l’équivalent de notre mairie, Ndlr) de son lieu de résidence et permet d’obtenir son « numéro d’identification au registre national belge » après avoir fourni les justificatifs requis. Une fois son numéro en poche, un Français domicilié en Belgique peut obtenir une carte de séjour valable 5 ans et renouvelable.

Vivre en Belgique : les avantages

  • 👍 Pas de taxe sur la plus-value immobilière en cas de revente 5 ans après l’acquisition.
  • 👍 Le système de santé belge est classé parmi les meilleurs d'Europe avec une couverture sociale généreuse et des soins médicaux de qualité. À noter qu’en tant que résident belge, il est obligatoire de souscrire à une mutuelle pour bénéficier de l'assurance santé.

 

Case départ : la recherche d’un logement

Le choix d’un logement et d'un secteur sont au cœur de tout projet d’emménagement dans le Royaume, car point de numéro national sans domiciliation. À ce titre encore, la Belgique présente bien des avantages. Tout d'abord, il est relativement facile de trouver un logement, partout dans le pays et même dans la capitale et les méthodes de recherches sont similaires à celles de la France,  agences immobilières, annonces dans les journaux, plateformes immobilières comme Immoweb qui centralise l’essentiel des annonces au niveau national..., et ce, qu’il s’agisse de locatif ou d’achat d’un bien. À ce titre, il est conseillé de louer à son arrivée sur le sol belge pour prendre ses repères, de s’assurer de son futur lieu de résidence au gré des coups de cœur, de prendre le temps de trouver la perle rare et, bien sûr, de se faire une idée précise des prix de l’immobilier belge.

Vivre en Belgique : les inconvénients

  • 👎 Impôts sur le revenu : vivre et travailler en Belgique en tant que résident n’offre pas que des avantages, l’impôt sur le revenu y est plus lourd qu’en France avec un barème d’imposition progressif et un taux maximal pouvant s’élever à 50 %.
  • 👎 Frais d’achat immobilier : lors de l’acquisition d’un bien, différents frais relatifs à l’acte d’achat sont à couvrir et peuvent atteindre 15 % du prix de vente, un niveau bien plus élevé qu’en France.

L’attractivité du coût de la pierre belge

En Belgique, l'immobilier est globalement plus abordable qu’en France, surtout pour les Français en provenance des métropoles et des grandes villes de l’Hexagone où les prix ont flambé ces dernières années comme Paris, Lyon, ou Bordeaux. Même si Immoweb nous apprend que le coût de la pierre en Belgique enregistre une progression à la hausse de 5,8 % à l’échelle nationale, les moyennes demeurent attractives en comparaison de celles que l'on relève dans l'hexagone. Immoweb propose d’ailleurs une carte interactive des prix moyens au mètre carré pratiqués partout dans le pays, que ce soit au niveau de la commune, du quartier ou, même, à l’adresse pour les 12 plus grandes villes belges. À titre d’exemple, côté francophone, le prix moyen au mètre carré pour l’achat d’un appartement est de : 3 699 € à Bruxelles ; 3 470 € dans la région de Bruxelles-Capitale, 2 353 € à Liège, 2 608 € à Namur.

Plus abordables, les villes wallonnes de Mons et Charleroi affichent des prix de vente qui avoisinent les 1750 € du mètre carré. À noter toutefois que dans les quartiers les plus prisés des Français à Bruxelles, comme Ixelles et Uccle, les prix moyens au mètre carré tombent rarement en-dessous de 4 000 €. Ils peuvent même dépasser les 7 000 € pour les biens de standing à l’emplacement select.

Cet article vous a été utile ?
21
3

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
Vélo électrique - SeLoger
Tendances
Il est beau. Il est écolo. Il est branché (dans tous les sens du terme). Il vous fait gagner du temps. Il raccourcit les distances sans effort. Avec lui, vous oubliez l’odeur du métro ou du bus. Et en...
Image
Préparer la rentrée sans stress - SeLoger
Tendances
On sait tous comment ça se passe, chaque année c’est la même chose. Après des vacances calmes ou bien remplies, entre valises, jeux d’eau ou rando, farniente ou découverte, il faut se remettre dans le...