Publi-communiqué

Accéder à l’indépendance énergétique : un enjeu pour tous les propriétaires

13 sep 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

L’indépendance énergétique des particuliers devient importante dans un contexte d’augmentation constante des prix du gaz et de l’électricité, mais aussi en réponse aux enjeux environnementaux. On fait le point sur les solutions pour devenir autonome avec Benjamin Mimouni, dirigeant de Synergie Transition.

Image
indépendance énergétique autonomie panneaux solaires
L'autonomie énergétique est de plus en plus importante pour les Français. © anatoliy_gleb

Sommaire

L’indépendance énergétique, qu’est-ce que c’est ?

L’indépendance énergétique est le fait de produire sa propre énergie et de la consommer. Cette autoconsommation permet aux propriétaires non seulement de maîtriser leur budget en ne dépendant plus des fournisseurs de gaz et d’électricité (et de leurs prix fluctuants), mais aussi de se séparer des énergies fossiles au profit des énergies renouvelables. « Chaque année, le prix de l’énergie augmente d’environ 5 %. En cumulant plusieurs années, le pouvoir d’achat des Français baisse considérablement ! Aujourd’hui, il n’y a pas de choix plus judicieux que celui de devenir indépendant », estime Benjamin Mimouni, dirigeant de Synergie Transition, une entreprise qui offre aux particuliers des solutions pour la production d’énergie (électricité, chauffage et eau chaude sanitaire). Pour produire de l’électricité, il suffit d’installer des panneaux photovoltaïques sur son logement. Mais les vraies économies commencent lorsqu’on entreprend la rénovation énergétique complète du bâtiment.

Selon l’Agence de la transition écologique (ADEME), 61 % des Français seraient prêts à se lancer dans l’autoconsommation grâce aux panneaux photovoltaïques. Pourtant, en 2021, seuls 110 000 foyers en profitaient !

Isoler, remplacer, produire son électricité

La rénovation énergétique est le cheval de bataille du gouvernement pour faire baisser les émissions de gaz à effet de serre produites par le logement, en France. Pour les citoyens, c’est également un enjeu important, à la fois par conscience écologique mais aussi car ça leur permet de faire des économies d’énergie et donc de voir leurs factures baisser à long terme. Un combo gagnant, surtout quand on sait que les passoires énergétiques sont d'ores et déjà sanctionnées par le marché immobilier. « Pour dépenser moins, il y a quatre actions concrètes à envisager sur le logement, explique Benjamin Mimouni. Elles peuvent être menées séparément mais seront plus efficaces et moins onéreuses si elles sont réalisées en même temps ».

Les quatre axes principaux de la rénovation énergétique des ménages sont :

  • La production d’électricité à partir d’énergies renouvelables, comme le solaire.
  • L’installation d’un chauffage performant, comme une pompe à chaleur et la pose de ventilation mécanique contrôlée (VMC) pour assurer une bonne aération.
  • La production d’eau chaude sanitaire par un ballon thermodynamique.
  • L’isolation thermique du logement.

En intervenant sur ces quatre aspects, les propriétaires vont à la fois réaliser des économies, mais aussi gagner en confort thermique et réduire leur impact sur l’environnement.

D’après l’ADEME, l’installation de panneaux photovoltaïques peut engendrer jusqu’à 40 % d’économies d’électricité chaque année.

Une maison autonome à moindre coût grâce aux aides d’État

Pour accéder à l’indépendance énergétique, les particuliers peuvent faire appel à des entreprises spécialisées dans la rénovation énergétique, comme Synergie Transition. Dès la prise de contact, un technicien se déplace à domicile pour déterminer les besoins du logement et cibler les principaux postes de dépense. Cette visite permet d’expliquer aux clients les points à rénover en priorité selon l’état de leur logement et de déterminer les actions à mener en priorité : isolation thermique s’il s’agit d’une passoire énergétique par exemple ou nombre de panneaux photovoltaïques nécessaires et puissance de la pompe à chaleur si le logement est récent ou bien isolé.

Ensuite, l’entreprise adresse un devis qui comprend la main d’œuvre, l’équipement (pompe à chaleur, ballon d’eau chaude, panneaux solaires, etc.) et le raccordement au réseau d’électricité. Le devis fait également apparaître toutes les aides auxquelles les clients ont droit : MaPrimeRénov, les Certificats d’Économies d’Énergie, les aides de l’Agence nationale de l’habitat (Anah) etc. Benjamin Mimouni précise : « sur le devis, on est ultra-transparent. Le client sait exactement ce qu’il va dépenser. Il n’y a aucune avance de frais ! Deux choix sont possibles pour le particulier : différé de financement ou paiement comptant. En passant par notre partenaire, il bénéficie d’un report de financement de 6 mois lui permettant d’avoir une installation complète, de produire son énergie, de réaliser des économies et de percevoir les subventions liées au projet avant d’avoir à payer quoi que ce soit. En paiement comptant, le règlement s’effectue en moyenne un mois après la fin du chantier, une fois que nous nous sommes assurés que le client est satisfait. »

Avec les nombreuses aides d’État à destination des particuliers (en logement individuel ou en copropriété), les propriétaires peuvent désormais emprunter la voie de l’indépendance énergétique en faisant installer des panneaux photovoltaïques et réaliser d’importantes économies d’énergie grâce à la rénovation énergétique de leur logement. Le tout, en impactant positivement l’environnement. 

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
French

A la une !