Cette année, les petites bêtes ne gâcheront pas votre été !

Brune Loupol 11 aoû 2023
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

On en a rêvé toute l’année. Et cette fois ça y est : place à l’été. Les journées à la plage, les longues soirées sur la terrasse à refaire le monde en grignotant des tapas et du melon frais, les après-midi passées à jardiner… Vous vous y voyez déjà ?

Sauf que vous oubliez certains indésirables pourtant bien présents eux aussi. Eux, ce sont les petites bêtes. Celles qui volent, qui rampent et qui piquent. Alors comment faire pour qu'elles ne gâchent pas votre été cette année ? On a enquêté.

Image
Se protéger des petites bêtes et insectes - SeLoger
Moustiques, guêpes, fourmis... Nos conseils pour s'en protéger cet été ! ©Getty
Sommaire

À la plage, en toute tranquillité

La plage rime avec sable, vagues, jeux de raquettes et farniente au soleil. Oui mais ouvrez l’œil, car elle peut aussi rimer avec…

Méduses !

Toute personne qui s’est déjà fait piquer par cette étrange bête s’en souvient forcément. Bonne nouvelle, cela est tout à fait bénin. Mais la brûlure reste très douloureuse… Alors comment réagir ?

  1. Rincez à l’eau. Inutile pour autant d’aller bien loin ou de vider la gourde de votre petit neveu. Car c’est bien à l’eau de mer qu’il faut rincer ! En effet, l’eau douce stimule la libération du venin.
  2. Frottez doucement la zone piquée pour enlever les filaments restants. Pour cela, vous pouvez utiliser du sable tout simplement.
  3. Appliquez 1 ou 2 gouttes d’huile essentielle de lavande aspic.

Attention ! Chez certaines personnes, des réactions allergiques peuvent se déclencher. Dans ce cas, on ne transige pas : direction le médecin qui pourra vous prescrire des anesthésiques locaux ou antihistaminiques.

Oursins !

Pour éviter les piqûres des oursins, la meilleure solution est… de ne pas marcher dessus. Évident nous direz-vous. Plus sérieusement, enfilez des chaussures fermées, type méduses en plastique coloré. Et en plus, ces étranges chaussons reviennent à la mode. Avec style et sécurité, vous aurez tout bon cet été !

Trop tard, vous avez été piqué ?

  1. Vite, désinfectez la plaie !
  2. Retirez les piquants, une opération délicate car les épines de l’oursin sont très friables.
  3. Dans le doute, si vous pensez ne pas avoir retiré l’intégralité des piquants, consultez un médecin pour éviter une infection.

Des soirées d’été sans intrus ailés

Frelons, guêpes, abeilles et moustiques. Ces petites bêtes peuvent vous gâcher la plus agréable des soirées d’été. Zoom sur ces insectes petits par la taille, grands par la nuisance :

Abeilles, guêpes et frelons

Leur point commun ? Tous trois possèdent un dard. Et qui dit dard dit piqûre. Si vous vous faites piquer par une abeille, retirez le dard avec une pince à épiler. Pour tous les autres, passez directement à l'étape désinfectant car leur dard ne s’accroche pas. Côté douleur, le plus douloureux reste la piqûre de frelon, suivie de celle de la guêpe puis de l’abeille.

Moustiques

Les moustiques adorent la chaleur humaine. Ils adorent donc les soirées d’été. Mais comme ce n’est pas du tout réciproque, voici nos conseils pour les tenir à distance :

  • Videz les contenants avec de l’eau stagnante. Les moustiques adorent s’y établir et y pondre leurs larves.
  • Privilégiez les vêtements longs, qui couvrent vos bras, vos jambes, et même vos pieds ! On n’a pas fait mieux pour éviter d’être piqué.
  • Installez des moustiquaires ou des filets anti-moustiques.
  • Créez des courants d’air à l’aide d’un ventilateur. Les moustiques détestent le vent, ils iront donc voir ailleurs !
  • Utilisez des répulsifs naturels pour les faire déguerpir. Prenez de l’huile essentielle de citronnelle, eucalyptus citronné, géranium ou lemongrass. Diluez 10 gouttes de l’une d’entre elles dans de l’eau chaude. Votre répulsif est prêt !

Oui ça gratte. Non il ne faut pas gratter.

Gratter donne envie de gratter plus encore. Si sur le moment ça soulage, on se retrouve ensuite avec une cicatrice et on regrette. Pour éviter ces désagréments, appliquez de l’huile essentielle de lavande aspic. Si vous n’en avez pas sous la main, sachez que le froid anesthésie très bien la sensation de démangeaison. Quelques glaçons dans un torchon et le tour est joué.

1 million de petites bêtes, et eux, et eux, et eux

Vous croyiez en avoir fini ? C’était sans compter sur la dernière catégorie de petites bêtes pénibles et envahissantes : les rampants. Aoutats, araignées, chenilles, fourmis rouges, tiques… Respirez, ça va bien se passer.

Vous aimez jardiner et comptez bien profiter de l’été pour effectuer quelques petits travaux chez vous ? Parce qu’être bien informé permet de mieux se protéger, voici comment cohabiter avec ces petites bêtes parfois peu accueillantes :

Les aoutats

Malins, ils se plantent sur un végétal et attendent de voir passer un oiseau ou un mammifère (potentiellement vous donc) pour se fixer sur sa peau. Et comme ce sont des larves, on ne les voit presque pas.

Vous saurez que vous avez été piqué si vous voyez apparaître sur votre peau des petits boutons rouges de 2 mm environ avec une auréole claire autour. Et comme souvent : ça va gratter ! Pour les éviter, pensez à vous munir d’un répulsif.

Les tiques

Même mode opératoire que les aoutats, les tiques viennent s’accrocher à la peau. Sauf que leur taille plus importante permet de les repérer. Pensez à vous inspecter sous toutes les coutures en rentrant de promenades en forêt et à retirer les tiques accrochées exclusivement à l’aide d’un tire tique. Veillez ensuite à bien désinfecter.

Contrairement à la légende, ne les endormez pas avec de l’éther. Même endormie, cette vilaine bête continue de régurgiter ses sucs salivaires qui contiennent toutes les bactéries. Dont celle qui peut donner la tristement célèbre maladie de Lyme. Au moindre doute ou si une boursouflure apparaît, consultez un médecin.

Les chenilles

Avec elles, pas de risque de piqûre. Leur mode opératoire est de provoquer un urticaire localisé, très douloureux. Bonne nouvelle, la réaction disparaît d’elle-même assez vite.

Les araignées

Rares sont ceux qui aiment les approcher. On a même plutôt tendance à s’en tenir éloigné. Ces petites bêtes à 8 pattes font d’ailleurs plus peur que mal car elles sont très rarement venimeuses.

Les fourmis

On en connaît qui les trouvent jolies ! Souvent les enfants d’ailleurs, qui adorent les observer. Mais méfiez-vous des fourmis rouges qui piquent. Il en existe même qui jettent de l’acide formique.

Un conseil : laissez-les vivre leur vie de leur côté sans les titiller et vous passerez un très bel été !

Cet article vous a été utile ?

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
Ces articles peuvent vous intéresser
Image
Quel barbecue acheter ?
Aménagement extérieur
S’il y a bien un objet qui fait tout de suite penser à l’été c’est lui : le barbecue. Et si on parle...
A la une !
Image
Vélo électrique - SeLoger
Tendances
Il est beau. Il est écolo. Il est branché (dans tous les sens du terme). Il vous fait gagner du temps. Il raccourcit les distances sans effort. Avec lui, vous oubliez l’odeur du métro ou du bus. Et en...
Image
Préparer la rentrée sans stress - SeLoger
Tendances
On sait tous comment ça se passe, chaque année c’est la même chose. Après des vacances calmes ou bien remplies, entre valises, jeux d’eau ou rando, farniente ou découverte, il faut se remettre dans le...
Image
Un potager chez soi
Tendances
Ralentir, préférer les produits locaux, consommer moins mais mieux… Cette tendance issue du mouvement slow life fait de plus en plus de nouveaux adeptes. À juste titre ! D’ailleurs si vous rêvez de...