Nantes : le prix immobilier est en hausse !

À Nantes, le m² immobilier vaut environ 3 093 €. © Thomas Pajot
partage(s)

Calme tout en étant dynamique, proche de la mer (45 minutes en voiture) sans être trop éloignée de Paris (2h15 en TGV), Nantes va de l’avant, comme son marché immobilier. Zoom sur la Venise de l’Ouest avec le LPI-SeLoger. 

En trois mois, le m² immobilier nantais a pris plus de 3 %

Comme le montrent les chiffres collectés par le baromètre LPI-SeLoger, il semblerait que l’air que respirent les Nantais, bien que d’excellente qualité, contienne de l’hélium… En effet, il suffit de voir l'altitude que sont en train de prendre les prix des appartements anciens dans la capitale ligérienne pour s’en convaincre. En l’espace de trois mois, le m² immobilier y a gagné 3,2 %. Et sur l’année, les prix de vente des logements anciens augmentent de 2,5 %. Le prix du m² vaut 3 093 €.

À Nantes, les prix des appartements anciens augmentent rapidement et leur progression s’est récemment accélérée »

Michel Mouillart, Professeur d’Économie à l’Université Paris-Ouest et porte-parole du baromètre LPI-SeLoger.

Nantes - quai de la loire
Quai de Versailles de nuit à Nantes. © Thomas Pajot

Nantes, une ville qui séduit les Parisiens

Selon une étude menée par Cadremploi en 2015, 42 % des cadres parisiens interrogés aimeraient quitter la capitale pour venir s’installer à Nantes. Deuxième au classement, Nantes est certes devancée par Bordeaux (54 %) mais elle coiffe Lyon au poteau (41,5 %). Pourquoi un tel engouement des Parisiens pour la préfecture de Loire-Atlantique ?

  • Les prix immobiliers y sont encore abordables. En effet, le m² nantais coûte presque trois fois moins cher que le m² parisien.
  • L’écologie qui n’est décidément pas un vain mot à Nantes. Rappelons qu’en 2013, la ville a décroché le titre de « capitale verte européenne ». La Venise de l’Ouest encourage d'ailleurs activement le développement durable et la consommation responsable.
  • Une économie dynamique, de nombreux lieux « entrepreneur-friendly » (la Cantine, le Karting, le Solilab) et une offre culturelle aussi riche que diversifiée (le célèbre pachyderme mécanique de l’île de Nantes vaut le détour).

Mélangez le tout, ajoutez-y quelques délicieux « Petits Beurres » et vous comprendrez aisément ce que les Français viennent chercher (et trouver !) à Nantes. 

Bon à savoir

  • À Nantes, le m² se monnaye aux environs de 3 093 €.
  • En France, un appartement ancien coûte 3 584 € du m² en moyenne.
Places Graslin à Nantes
La place Graslin est l'une des principales places du centre-ville de Nantes. © Fotolia

Les quartiers Sainte-Anne et Chantenay, très prisés des « bobos » nantais

Si l’hypercentre (du quartier du Bouffay, plébiscité par les étudiants aux abords – plus chics – de la cathédrale) et le triangle d’or nantais (délimité par la place Canclaux, la place Mellinet et le parc de Procé) restent des valeurs sûres, les anciens quartiers ouvriers de Sainte-Anne, Chancenay et Doulon ont la cote auprès des bobos. Il faut dire qu’avec ses faux-airs de Montmartre, la butte Sainte-Anne ferait tourner la tête de plus d’un investisseur ! Sans compter que dans ces secteurs, on trouve des maisons avec jardins. Or dans le centre-ville nantais, les maisons sont relativement rares. Et leurs prix sont donc généralement élevés. Enfin, le secteur de l’île de Nantes, tout en étant le théâtre de nombreux programmes immobiliers, conserve des prix au m² abordables.

Chiffres clés

  • 400 : c’est le nombre de kilomètres de voies cyclables qui traversent Nantes et ses environs.
  • 15 : c’est le pourcentage de déplacements qui se font en transports en commun.
  • 110 000 : c’est le nombre de personnes qui empruntent quotidiennement la ligne 1 du tramway.
  • 100 000 : c’est le nombre d’arbres que compte la ville de Nantes.

La rédaction vous conseille :