En 2017, les ventes de logements vont atteindre un niveau jamais vu

En 2017, les ventes de logements vont atteindre un niveau jamais vu

Malgré une légére baisse des transactions en cette fin d'année, le volume des ventes des biens immobiliers, en France, est bien parti pour atteindre un niveau historique, en 2017.

Plus de 1 million de transactions immobilières en 2017 ?

Le marché de l’immobilier donne des petits signes de faiblesse... L’activité de négociation tourne au ralenti au 3e trimestre 2017, selon une étude de immonot.com. Il en résulte une baisse sensible des prévisions à fin décembre. Un constat partagé par Michel Mouillart, porte-parole du baromètre LPI-SeLoger, pour qui « le moral des ménages se dégrade (…), les conditions de crédit ne s’améliorent plus et la hausse des prix depuis un an a affaibli la demande ». Les ventes n’augmentent que de 3,7 %, alors qu’à fin mars dernier, leur progression se chiffrait à plus de 12 %. Malgré tout, si cette accalmie peut réduire le volume des transactions prévu au niveau national, l’augmentation générale de l’activité approchera les 20 % par rapport à 2016 avec un record du nombre des transactions au niveau national. Certaines estimations prédisent plus de 1 milion de ventes, on a jamais vu ça !

Demande Offre Logements France

Bon à savoir

A fin septembre, on dénombrait 952 000 transactions immobilières contre 825 000 à la même période un an plus tôt ! Source : Notaires-Insee

Les prix des logements reculent dans 1 métropole sur 4

Mises à part quelques villes (+ 11,9 % à Bordeaux, + 7,3 % à Lyon, + 7,8 % à Paris, + 13,2 % au Mans, etc.) qui connaissent un dynamisme important dans leur activité économique, on observe un tassement assez général des prix au cours des 12 derniers mois : selon le dernier baromètre LPI-Seloger, les prix baissent dans 25 % des grandes villes. De plus, 29 % des négociateurs (contre 11 % auparavant) ont constaté une légère diminution des prix, tandis que 10 % ont enregistré des hausses sur les 3 derniers mois. Pour fin décembre, les deux-tiers des notaires interrogés par immonot anticipent une stabilité des prix. Le tiers restant s’équilibre entre optimistes et pessimistes. On peut également remarquer que les marges de négociation restent très faibles, sauf sur le marché des maisons, sur lequel les rabais connaissent une légère hausse. Par ailleurs, une petite amélioration apparaît sur les prix des terrains, pour lesquels les prévisions repartent à la hausse. 

  • Vidéo : les prix des biens immobiliers en novembre 2017

Plan logement du gouvernement : les Français restent sceptiques

Si 85 % des notaires restent optimistes pour les prochains mois, ils sont divisés sur l’évolution du marché de l’immobilier à plus ou moins long terme, en raison de son ralentissement, à la fois sur l’activité et l’orientation des prix. Pour certains, « il est temps d’acheter avant une nouvelle hausse des prix » alors que, pour d’autres, « il faut vendre afin de réinvestir dans des actifs plus prometteurs ». D’autre part, alors que le climat économique semble s’améliorer dans l’Hexagone, les Français sont plutôt sceptiques sur le résultat des mesures économiques et sociales prises par le gouvernement : 57 % d’opinions défavorables alors que seulement 39 % se disent satisfaits de la politique menée par l’exécutif. Le vote du Sénat, le 15 novembre, pour le report de la réforme de la taxe d’habitation, est l’une des principales raisons avancées par les plus pessimistes.

Moral Français Immobilier