Les charges de copropriété sont reparties à la hausse : + 3,9 % en 2016 !

Les charges de copropriété sont reparties à la hausse : + 3,9 % en 2016 !
partage(s)

D’après une étude de l'Association des Responsables de Copropriété (ARC), les charges ont augmenté de 3,9 % en 2016. C’est le coût des contrats d’assurance qui a évolué le plus fortement dans les dépenses des ménages.

Les charges de copropriété explosent après plusieurs années de stabilité

Réalisé par l’Association des Responsables de Copropriété (ARC), l’observatoire des charges de copropriété (OSCAR), qui exploite les données comptables de 2 500 copropriétés, a permis d’observer l’évolution des charges de 2016, par rapport à l’année précédente. Premier constat : les charges de copropriété ont augmenté de 3,9 % alors qu’elles étaient restées quasiment stables en 2015 (+0,7 %) et avaient chuté en 2014 de 4,9 %, « en raison d’un hiver beaucoup moins rigoureux que celui des exercices précédents, qui a engendré une réduction importante des dépenses énergétiques ». Par ailleurs, l’augmentation constatée en 2016 est sensiblement supérieure à celle de l’inflation, qui s’est élevée à 0,5 %, en fonction de la nature des dépenses.

  • Comparaison des charges de copropriété entre 2007 et 2016

Courbe Evolution Charges Copro

Le coût des contrats d’assurance augmente sensiblement

Parmi les différents postes des dépenses, l’évolution la plus importante concerne les contrats d’assurance, qui ont augmenté fortement depuis 2007 (+ 82,2 %), en raison du double effet des sinistralités nationales et locales, engendré par le vieillissement du parc immobilier. Pour l’ARC, « seule une véritable mise en concurrence des compagnies d’assurance peut permettre à certaines copropriétés de retrouver des tarifs plus compétitifs. » D’autre part, il est important de noter que l’on constate des fortes hausses des cotisations d’assurance lorsqu’une copropriété a connu une sinistralité locale importante. En revanche, on n'observe aucune baisse lorsqu’une copropriété est sortie de cette période où plusieurs sinistres l’ont affectée.

L’ARC pointe du doigt les « pratiques abusives des syndics »

Les dépenses de gestion courante ont, elles, augmenté sensiblement (+ 47,9 % depuis 2007), principalement en raison « des pratiques abusives des syndics en matière de prestations particulières et d’augmentation des forfaits de base à l’occasion de la mise en place des contrats types de syndic. »  A contrario, les dépenses d'entretien sont de mieux en maîtrisées, puisqu’elles n’ont augmenté que de 25,2 % en 10 ans. De leur côté, les dépenses de chauffage et d’eau chaude sanitaire n’ont augmenté que de 35,2 % sur cette période grâce aux baisses de charges constatées au titre des exercices 2014 et 2015, durant lesquels, l’automne et l’hiver s’étaient montrés moins rigoureux que lors des exercices précédents. 

  • Principales dépenses dans une copropriété

Postes de dépenses Copropriété