Plan climat : C'est parti pour la rénovation énergétique des bâtiments publics et privés !

Plan climat : C'est parti pour la rénovation énergétique des bâtiments publics et privés !

Le ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot, a présenté son plan visant à rénover les bâtiments publics et privés. Objectifs : réduire la consommation énergétique et les émissions de gaz à effet de serre et simplifier les aides. 

Un plan d’envergure pour lutter contre la précarité énergétique

Alors que le secteur du bâtiment représente 45 % de la consommation d’énergie finale et 27 % des émissions de gaz à effet de serre, et que 7 millions de logements sont mal isolés, le Gouvernement va accélérer la rénovation énergétique de tous les bâtiments afin de baisser la facture de chauffage des Français, d’augmenter leur pouvoir d’achat, d’améliorer leur confort et de lutter contre le changement climatique. Avec ce plan, le Gouvernement fait de la rénovation énergétique une priorité nationale avec une mobilisation générale pour réduire notre consommation d’énergie. L’exécutif souhaite accompagner tous les ménages dans la rénovation de leur logement et lutter en priorité contre la précarité énergétique. Il veut également faire des bâtiments publics des bâtiments exemplaires en matière d’efficacité énergétique, créer une nouvelle dynamique de filière pour rénover plus, mieux et moins cher, et entraîner les territoires par la mobilisation des acteurs locaux.

Vers une simplification des aides à la rénovation

Le gouvernement veut une simplification des dispositifs d'aide. « Il faut clarifier, fluidifier et simplifier tous les dispositifs », car souvent, « soit les Français ignorent » ces possibilités, soit en « sont dissuadés » par leur complexité. Certains de ces mécanismes ont rencontré des difficultés. Ainsi, lancé en 2009 et accordé sans conditions de ressources, l'éco-PTZ a longtemps pâti de la complexité de l'instruction des dossiers par les banques. Il faut « essayer de provoquer la confiance au niveau des banques. Si elles ne jouent pas leur rôle, l'Etat le jouera », a averti Nicolas Hulot. Les modalités de l'éco-PTZ devraient notamment être revues afin que les ménages les plus modestes aient accès à ce crédit. Le Crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE) doit aussi être transformé en prime dès 2019, afin de permettre aux ménages de toucher l'aide financière plus rapidement et son mode de calcul doit être revu pour prendre en compte l'efficacité énergétique des travaux souhaités.

Vidéo : quelles aides pour rénover votre logement ?

Rénovation énergétique : 14 milliards mobilisés sur 3 ans

L'objectif du gouvernement est de rénover 500 000 logements par an, en mobilisant 14 milliards d'euros sur cinq ans, planifiés dans le cadre du Grand plan d'investissement annoncé en septembre dernier par le Premier ministre. Le gouvernement affiche notamment l'objectif de 100 000 logements sociaux rénovés chaque année et vise 250 000 logements particuliers rénovés, grâce à des mécanismes existants tels que le crédit d'impôt ou l'éco-PTZ. Le plan gouvernemental vise aussi la rénovation de 150 000 « passoires thermiques » par an. La France en compte entre 7 et 8 millions, et ils sont principalement occupés par des ménages modestes. « Notre priorité est de venir en aide aux plus fragiles face au froid. 14 % des Français ont froid dans leur logement. Le plan prévoit donc le déploiement d’une rénovation énergétique abordable qui ne laisse personne sur le bord du chemin », ajoute Jacques Mézard, ministre de la cohésion des territoires.