Les acheteurs plus actifs dans le Languedoc-Roussillon

Les acheteurs plus actifs dans le Languedoc-Roussillon
partage(s)

La Fnaim l’affirme : la demande immobilière se renforce dans le Languedoc-Roussillon qui présente cependant un talon d’Achille, celui du marché de la location.

Les ventes immobilières repartent à la hausse

La Fédération nationale de l'immobilier (Fnaim) Languedoc-Roussillon fait le constat d’un marché à deux vitesses dans la région. D'une part, l'activité reprend des couleurs du côté de l’achat. Et tous les secteurs présentent des signes positifs concrets de reprise, des résidences secondaires du bord de mer aux résidences principales dans les grandes agglomérations, comme Montpellier, Nîmes, Narbonne ou Perpignan. Ce rebond de la demande est lié au retour de la clientèle étrangère, établissent la grande majorité des agents immobiliers. Sans oublier bien sûr l’attractivité des taux de crédits qui a poussé de nombreux acheteurs hésitants à franchir le pas.

Les investisseurs se détournent du marché locatif

La face moins reluisante de ce bilan concerne le « durcissement de la solvabilité des candidats locataires », qui pousse certains d’entre eux, selon la Fnaim, à se détourner du marché locatif privé au profit du secteur social. « A titre d’exemple, à Perpignan, 70 % de la population est éligible au logement social. Conséquence de ce contexte socio-économique, les loyers à la relocation dans le secteur privé sont revus systématiquement à la baisse depuis 3 ans », précise le groupement. Conséquence immédiate : une baisse de la rentabilité locative.

À perpignan, 70 % de la population est éligible au logement social ».

Déclaration de la Fédération nationale de l'immobilier.

La rédaction vous conseille :