Que risquez-vous en achetant une maison sans certificat de conformité ?

Que risquez-vous en achetant une maison sans certificat de conformité ?
partage(s)

Qu’est-ce qu’un certificat de conformité ? Est-ce obligatoire ? Que risquez-vous en acquérant une maison n'en possédant pas ? SeLoger vous guide et répond à vos interrogations.

Que garantit le certificat de conformité d'une maison ?

Lors de la construction de la maison que vous convoitez, son propriétaire a dû déposer et obtenir un permis de construire, auprès de sa mairie. Une fois cette autorisation obtenue, il doit veiller à ce que la maison soit conforme au permis de construire en question et qu'elle respecte bien les règles d'urbanisme en vigueur. A tout moment, la mairie peut décider de contrôler les travaux effectués et, si aucune anomalie n'est détectée, de délivrer un certificat de conformité. En pratique, le certificat de conformité n’est pas systématiquement obligatoire, seuls certains travaux nécessitent son obtention. C’est par exemple le cas lorsque ces derniers concernent un immeuble classé monument historique ou encore une construction située dans un secteur sauvegardé.

Bon à savoir

De même, le certificat de conformité est systématiquement demandé dans le cadre de la vente d’un immeuble ou d'une maison de moins de 10 ans.

Pas de certificat de conformité : sanctions et risques encourus

Si une maison ne respecte pas les indications du permis de construire, la mairie ne délivre pas de certificat de conformité et, en théorie, le maître d’ouvrage est mis en demeure de déposer un dossier de permis de construire modificatif ou de se mettre en conformité dans les plus brefs délais. Par ailleurs, si vous souhaitez acquérir une maison dont le certificat de conformité n'a pas été délivré, vous encourez de réels risques. Deux cas de figures se présentent alors :

  1. La maison que vous convoitez a plus de 10 ans : le certificat de conformité n’est pas obligatoire et, par conséquent, vous ne risquez rien en l’achetant malgré son absence.
  2. La maison a moins de 10 ans : l’absence de certificat de conformité ou d’une attestation de non contestation de conformité des travaux pourra vous exposer, en tant que propriétaire, à des sanctions administratives. Il vous sera par exemple impossible de demander une autorisation de travaux de rénovation auprès de votre mairie. De plus, vous devrez vous charger de remettre la maison en conformité avec le permis de construire initial.

Les points-clés à retenir

Le certificat de conformité délivré suite à un contrôle permet d’attester de la conformité des travaux par rapport au permis de construire. Si vous souhaitez acheter une maison de plus de 10 ans, ce certificat n’est pas obligatoire. En revanche, vous encourez différentes sanctions si vous devenez propriétaire d’une maison de moins de 10 ans présentant un défaut de conformité.

La rédaction vous conseille :