Négocier le prix d'une maison est plus facile qu'un appartement !

Deux poids, deux mesures ! À la hausse sur les prix des maisons, voilà que les marges de négociation rétrécissent sur le marché des appartements... Pour découvrir quelle est la tendance, région par région, découvrez notre analyse.

Les prix des maisons sont plus fortement négociés que ceux des appartements

Sur le marché des appartements anciens, la perte de vitesse qui touche les prix affichés, conjuguée à une demande immobilière qui va s’affaiblissant, n’est pas sans impacter les marges de négociation. Là où les acheteurs d’appartements se font rares, les marges font office de valeurs d’ajustement. En effet, en les maintenant à un haut niveau, voire en les augmentant, le vendeur optimisera ses chances de conclure sa vente. À l’inverse, face à une demande pressante, les marges de négociation sur les prix des appartements continuent de faire profil bas. Et pour cause, les vendeurs voient bien souvent leurs biens partir « au prix ». Pour ce qui est des maisons, la ténuité de la demande fait que les marges restent globalement élevées.

négociation immobilier france 2018

Champagne-Ardenne : la marge de négo atteint 5,5 % sur un appartement

Mécaniquement, le niveau des marges de négociation est inversement proportionnel à la force de la demande immobilière. En clair, plus la demande est importante, plus les appartements ont des chances de se vendre « au prix » et moins les vendeurs sont obligés de réduire leurs marges de négociation. Ces marges sont particulièrement hautes en Champagne-Ardenne (Châlons-en-Champagne, Troyes, Charleville-Mézières), en PACA (Gap, Nice) ou encore en Franche-Comté (Besançon, Lons-le-Saunier) où elles s’établissement respectivement à 5,5 %, à 5,8 % et 4,8 % du prix de vente d’un appartement, tel qu’indiqué dans l’annonce. Du côté des maisons, c’est en région Centre que les plus grosses réductions sont accordées. Elles peuvent s’élever à 10,5 % du prix de vente de la maison.

Bon à savoir

  • En France, un logement ancien coûte environ 3 640 € du m².

En Rhône-Alpes, la réduction du prix d'un bien immobilier n’est que de 3,1 %

Partout où la demande reste vigoureuse, le niveau des marges de négociation reste bas. C’est le cas en Île-de-France (2,5 % du prix de vente affiché de l’appartement) et en région Rhône-Alpes (3,1 % du prix de vente). Contre toute attente, sur le marché des maisons, c’est en Auvergne que la marge de négociation la plus faible a été enregistrée. Dans les environs de Clermont-Ferrand, la réduction pour une maison se limite, en moyenne, à 1,4 % de son prix affiché.

Les 3 régions où les prix des appartements sont le plus négociés

Région Marge de négociation
PACA 5,8 %
Champagne-Ardenne 5,5 %
Alsace 5,1 %