35 % des Français ont fait appel à un courtier pour leur crédit immobilier !

En France, 31 % des ménages ont actuellement un emprunt immobilier en cours. Parmi ces emprunteurs immobiliers, 35 % ont eu recours à un courtier en crédit : un chiffre en hausse de 6 points sur 3 ans.

3 Français sur 10 ont eu recours à un courtier pour leur crédit immobilier

Près de 3 Français sur 10 (31 %) ont actuellement un crédit immobilier, selon les chiffres d’une étude OpinionWay-Vousfinancer. Ce chiffre est stable par rapport à 2015 (32 %) même si ceux qui possèdent un crédit sont de plus en plus jeunes. Les personnes âgées de 65 ans et plus sont moins nombreuses à rembourser un crédit (14 % des emprunteurs, - 6 points), alors la part des 35-49 ans progressent fortement (+ 7 points) : 52 % des Français âgés de 35 à 49 ans et 52 % des CSP + ont un crédit en cours. Parmi les personnes possédant un crédit immobilier, 35 % ont fait appel à un courtier en crédit (+ 6 points par rapport à 2015). Les jeunes de 18-34 ans sont plus enclins à avoir recours à un courtier (61 %) que les autres catégories d’âges (21 % pour les plus de 50 ans) et leur proportion est en très forte progression (+ 21 points par rapport 2015). De même, la part des CSP + ayant recours à un courtier a fortement augmenté, passant de 28 % à 44 %. Enfin, c’est en Île-de-France que les emprunteurs font le plus appel à un courtier : ils sont désormais 50 %, contre 36 % en 2015.

Courtier Age Emprunteurs
58 % des 35-49 ans ont un crédit immobilier en cours. © OpinionWay-Vousfinancer

La part de marché des courtiers progresse depuis quelques années. Elle a plus que doublé en 10 ans, passant de 15 % en 2008 à 35 % aujourd’hui et même 60 % chez les jeunes de moins de 35 ans ».

Jérôme Robin, directeur général et fondateur de Vousfinancer.

55 % des Français passent par un courtier pour obtenir un meilleur taux

Les Français, qui ont recours à un courtier pour leur prêt immobilier, le font principalement pour des raisons financières : 55 % cherchent à obtenir le taux le plus avantageux, 27 % à gagner du temps et 23 % veulent être conseillés et accompagnés dans l’ensemble de leurs démarches. Mais si la recherche d’un taux plus bas demeure la principale motivation pour faire appel à un courtier, cette raison est en baisse par rapport à 2015 (- 4 points) alors que la recherche d’un « accompagnement dans les démarches » progresse (+ 5 points). Il faut également souligner une montée en puissance des autres justifications, notamment la « volonté d’être conseillé » (23 %) et le « refus de négocier avec les banques » (17 %). Précisons que l’agence de courtage reste le lieu privilégié de la conclusion des contrats. Les Français qui ont eu recours à un courtier ont majoritairement été reçus dans une agence physique (80 % des cas). Au total, 27 % ont eu recours à un courtier en agence et 8 % via le site internet d’un courtier. Si les moins de 35 ans font davantage appel à un courtier en ligne que la moyenne (21 %), ils sont 40 % à avoir fait le choix d’aller en agence de courtage.

Recours Courtiers Motivations
55% des Français passent par un courtier pour obtenir un meilleur taux. © OpinionWay-Vousfinancer

Prêt immobilier : 40 % des emprunteurs passeront bientôt par un courtier ?

Si les Français ont davantage recours aux courtiers qu'auparavant, certaines données montrent que cette tendance pourrait encore progresser dans les années à venir et que les courtiers pourraient devenir incontournables. Parmi ceux qui n’ont pas de crédit immobilier, 42 % des 24 et 34 ans et 39 % des 50 et 64 ans feraient appel à un courtier s’ils devaient en souscrire un. Parmi ceux qui n’ont pas fait appel à un courtier, 8 % déclarent tout de même avoir pris des informations sur le site d’un courtier (+ 2 points par rapport à 2015). Ce chiffre monte même à 10 % chez les moins de 35 ans. Si on additionne ce chiffre de 8 % à ceux qui ont eu recours à un courtier (35 %), 43 % des Français ont été en contact avec un courtier lors de la recherche ou la souscription de leur crédit. « Nous anticipons dans les années à venir que les courtiers en crédit pourraient intermédier 40 % des crédits immobiliers. Les réseaux de courtage poursuivent leur développement (…) et les consommateurs veulent de plus en plus de conseils, d’expertise et d’accompagnement… Autant d’atouts pour le secteur du courtage en crédit immobilier » conclut Jérôme Robin.

Vidéo : C'est quoi un courtier en crédit immobilier ?