Rechercher un article

Depuis 2009, l'immobilier fait du surplace !

Depuis 2009, l'immobilier fait du surplace !

Selon les chiffres de l'Insee, la crise de 2009 est surmontée mais, depuis, l'ensemble des activités immobilières affichent une croissance très mesurée, en France. Certains secteurs souffrent...

Depuis 2009, l'immobilier fait du surplace !

L'activité immobilière n'a progressé que de 0,8 % !

Le chiffre à retenir est de +0,8 %, à savoir celui de la progression moyenne annuelle des activités immobilières (agences immobilières, location, exploitation, administrateurs de biens, etc.) en France, entre 2009 et 2014, précise l'Insee dans une note rendue publique. Une « croissance lente » qui n’est pas sans effet sur les effectifs dans le secteur, en chute en 2014 pour la deuxième année consécutive (- 0,8 % après - 2,0 %), assure l'organisme de statistique. L’an dernier, les activités de location et d'exploitation de biens immobiliers (+1,3 %) ainsi que les résultats des agences immobilières (+1,2 %) ont tiré l’activité vers le haut. C’est moins le cas des marchands de biens et des administrateurs de biens qui ont accusé le coup en 2014, affichant respectivement -2,8 et -1,3 %, poursuit l'Insee.

Chiffre clés

Entre 2009 et 2014, les résultats des agences immobilières ont bondi de 1,2 %

Un constat pessimiste que d’autres études contestent

En cette fin d'année, Orpi assure que le secteur est actuellement en train de se fluidifier par rapport à il y a un an et demi, au moment de la loi Alur. Une transaction sur deux se boucle désormais en 60 jours et les délais de vente sont plus courts. Dans ce réseau d’agences, l’année se termine sur une augmentation de 10 % des transactions sur un an. Preuve que depuis le printemps, la reprise du marché immobilier s'est accélérée. Une embellie qui se retrouvera sans doute dans les statistiques de l’Insee… mais en différé.

La rédaction vous conseille :