En colocation, les loyers sont 30 % moins chers

Vincent Cuzon
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Alors que les loyers ne cessent d’augmenter dans les grandes villes, la colocation constitue le compromis idéal pour un nombre croissant de Français. Coût du logement, surface, ameublement… les avantages de vivre en communauté.  

Image
En colocation, les loyers sont 30 % moins chers
Le logement constitue la dépense mensuelle la plus importante pour une majorité de Français. © Atelier 211
Sommaire

Recherche de logement : la colocation permet de viser des quartiers plus prisés

Selon la plate-forme dédiée aux colocataires, Appartager.com, la colocation est un mode de vie très rentable, avec des loyers environ 30 % moins chers que ceux des studios. Pour Cédric Brochier, porte-parole du site, « la colocation permet d’élargir son champ de recherche à des quartiers plus prisés où les loyers auraient été hors de portée dans le cadre d’une location simple ». Ce type de location est également très intéressant en termes d’espace, avec des parties communes souvent très spacieuses. En revanche, concernant les aides au logement, si une seule quittance de loyer est délivrée pour tous, la CAF (caisse d’allocations familiales) divisera ce montant par le nombre de colocataires. De plus, l’arrivée ou le départ d’un colocataire entraîne la révision de l’aide le mois suivant.

Colocation : des factures partagées

Eau, électricité, gaz, Internet… les dépenses liées au logement sont généralement réparties à parts égales entre les colocataires.

Ameublement : un gain de temps... et d'argent

Un appartement ou une maison en colocation est généralement déjà meublé, au moins en partie, par le propriétaire. Les dépenses initiales liées à l’ameublement sont donc considérablement réduites, tandis que toutes les dépenses ultérieures seront divisées par le nombre de colocataires. En plus d'économies importantes, la colocation offre donc « un gain de temps considérable lors de l’emménagement mais également au moment du déménagement ». En colocation, les dépenses liées au logement sont d’autant moins importantes que le montant du loyer et toutes les charges sont généralement répartis à parts égales entre les colocataires. C'est également le cas de toutes les charges locatives avancées par le propriétaire : la taxe d’habitation et les coûts liés à l’entretien de l’immeuble. 

La colocation étudiante solidaire, késako ?

La colocation étudiante solidaire est un nouveau concept de colocation, qui permet aux colocataires de bénéficier d’un loyer réduit, en échange d’une aide accordée aux personnes âgées.

Cet article vous a été utile ?
0
0

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
immeuble parisien avec un mauvais DPE
France
Avec l’augmentation du coût de l’énergie, les acquéreurs français sont de plus en plus soucieux de la performance énergétique des logements qu’ils convoitent. Cela a un impact sur le prix de vente...