Facture d'énergie : 12 millions de Français en situation de précarité

Facture d'énergie : 12 millions de Français en situation de précarité

D'après un rapport, 12 M de personnes seraient en situation de précarité énergétique en France : plus de 10 % de leurs revenus seraient consacrés aux dépenses d’énergie de leur logement.

Avec la hausse des prix, les Français peinent à régler leur facture d'énergie

Le constat de l’Observatoire national de la précarité énergétique (Onpe) est édifiant : près de 12 M de Français ont des difficultés pour payer leurs factures et le chèque énergie prochainement lancé ne permettra pas à tout le monde de sortir la tête de l’eau. La précarité énergétique est une notion étendue. Les 6 M de foyers concernés ont du mal à joindre les deux bouts en la matière ou ressentent une sensation de froid chez eux : « 1 M de ménages cumuleraient une situation d’inconfort thermique (sensation de froid) et de vulnérabilité économique, par rapport aux dépenses d’énergie », assure l’Observatoire.

Un phénomène « croissant »

Malgré les politiques mises en œuvre, le phénomène de précarité augmente, confie à l’Afp, le président de l’Onpe, Bruno Lechevin. Il y a deux ans, dans le cadre de la même démarche, 5,1 M de foyers soit 11,5 M de personnes, étaient déjà dans la même situation.

Les personnes qui sont seules sont les plus impactées

En cause de la précarité : une hausse de 10 % des prix de l’énergie, la crise économique qui a réduit l’assiette du pouvoir d’achat des ménages les plus vulnérables ainsi qu’une amélioration de l’étalonnage du phénomène. Le profil-type de la personne en difficulté ? Il est souvent locataire, il vit seul ou dans le cadre d’une famille monoparentale, dans un logement ancien ou disposant d’un chauffage collectif. Un autre sondage, rendu public par le Médiateur de l’énergie, révèle qu’un tiers des Français restreint l’usage du chauffage pour limiter la facture, 8 % avouent des difficultés pour payer la facture.

Des aides à la rénovation pour aider les ménages

Pour venir en aide aux ménages vulnérables et favoriser la réalisation de travaux de rénovation énergétique, la loi relative à la transition énergétique, votée en 2015, a mis en place un dispositif de chèque énergie. Pour l'instant en phase de rodage, ce chèque pourrait être alloué à partir de 2018 à près de 4 M de ménages, se substituant ainsi aux tarifs sociaux de gaz et d’électricité. Son montant sera compris entre 48 et 227 €/an, pour une moyenne de 150 €, calculé en fonction des revenus : « Si l’aide au paiement des factures est une action urgente nécessaire, l’action de fond c’est la rénovation de fond de l’habitat pour que les ménages précaires consomment mieux et moins », assure Bruno Lechevin, président de L'Onpe.

Bon à savoir

La plupart des logements construits avant 1975 n’étaient que peu, voire pas du tout isolés. Depuis, des travaux de rénovation ont été réalisés, notamment pour être conforme avec la loi mais il reste encore de nombreux logements sans double vitrage ou avec un chauffage collectif peu fonctionnel...

Seloger est noté 7,1/10 selon 270 avis clients Avis-Vérifiés