Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Dans quelles grandes villes un logement neuf coûte-t-il le plus ou le moins cher ?

À l’instar de l’ancien, voire plus encore, le marché de l’immobilier neuf souffre d’une pénurie de biens à vendre. Antérieur à la crise sanitaire, ce phénomène s’est accentué depuis celle-ci, hissant les prix de vente à des niveaux inédits. Dans quelles grandes villes acheter un logement neuf coûte-t-il le plus (et le moins) cher en 2021 ? Une enquête de SeLoger.

Dans quelles grandes villes un logement neuf coûte-t-il le plus ou le moins cher ?

Sommaire

L’immobilier neuf : un marché sous (haute !) pression

Sur le marché de l’immobilier neuf, le choc entre une offre pénurique et une forte demande conduit inévitablement à un envol des prix de vente. Si la tension du marché du neuf préexistait à la crise sanitaire, force est de constater que les effets conjugués du coup d’arrêt dont ont fait l’objet les chantiers de construction lors du premier confinement et du ralentissement dont ont été victimes les permis de construire avant les dernières élections municipales sont loin d’avoir été absorbés… Mais alors que l’offre n’a jamais été aussi ténue, la demande, quant à elle, ne cesse de se renforcer. En témoignent les indices de fréquentation de nos sites dédiés à l’immobilier neuf. Le trafic y a enregistré 25 % de hausse depuis le premier confinement. Quant aux recherches portant sur les maisons, elles progressent de 9 % sur la même période. Une étude SeLoger montre par ailleurs que 41 % des porteurs d’un projet d’achat d’un bien immobilier neuf déclarent rechercher une maison.

« Entre 2020 et 2019, et alors que les mises en vente ont reculé de 33,2 % (Source : FPI), le trafic sur nos sites dédiés à l'immobilier neuf enregistre 25 % de hausse depuis le premier confinement »

Séverine Amate, porte-parole de SeLoger neuf

Dans l’immobilier neuf, les prix volent à haute altitude

Propulsés à des niveaux inédits par la pression qui s’exerce sur le marché de l’immobilier neuf, les prix de vente (4 310 €/m²) accusent 3,4 % de hausse sur 1 an. Toute chose étant égale, par ailleurs, le baromètre LPI-SeLoger nous apprend que sur le marché de l’ancien, les prix de vente signés augmentent de 5 % de hausse annuelle pour culminer à 3 605 €/m². Face à cette flambée des prix, les ¾ (44%) des acquéreurs d’un logement neuf estiment toutefois que c'est encore le bon moment pour acheter. À l’inverse, une étude SeLoger révèle que 24 % des sondés pensent que le contexte ne se prête pas à l’achat d’un logement neuf. Pour 46 % des futurs acheteurs interrogés, la crise sanitaire peut susciter de nouvelles opportunités d’achat sur le marché du neuf. Enfin, interrogés sur l’évolution du prix de l’immobilier neuf dans les prochains mois, 46 % des porteurs d’un projet d’achat d’un logement neuf anticipent une hausse. Seuls 21 % prédisent un recul des prix et 23 % des sondés misent, quant à eux, sur un statu quo.

À Paris, plus de 13 400 €/m² pour un logement neuf

À la lecture des chiffres que nous avons compilés lors de l’élaboration de notre baromètre des prix de l'immobilier neuf, il ressort - sans grande surprise - que la première place au classement des villes où les prix de l’immobilier neuf sont les plus élevés est occupée par nulle autre que Paris. Jugez plutôt, dans la capitale, les prix au m² culminent à 13 425 € dans le neuf. La médaille d’argent revient, quant à elle, à la toute proche Boulogne-Billancourt, avec des prix de vente au mètre carré qui avoisinent 12 229 €. Quant à la troisième place du podium, c’est Lyon qui s’y tient avec un prix de vente qui se situe, en moyenne, aux environs de 6 677 € du m². Avec 6 120 € du m², Nice manque de peu de figurer sur le podium des grandes villes de France où il coûte le plus cher d’acheter un logement neuf, en 2021.

Acheter un logement neuf à Saint-Étienne ne coûte « que » 2 875 €/m²

Selon les chiffres que nous avons recueillis, il apparaît que c’est en achetant votre logement neuf à Saint-Étienne que vous profiterez des prix de vente les moins élevés du marché. Dans le chef-lieu du département de la Loire, devenir propriétaire d’un bien immobilier neuf ne coûte que 2875 € du m². Vous pourrez également bénéficier de prix encore relativement accessibles en ciblant Le Mans pour l’achat d’un logement neuf. Dans la capitale de l’empire Plantagenêt, les prix dans le neuf avoisinent 2 886 € du m². Enfin, la troisième place au palmarès des villes où le prix de l’immobilier neuf sont les plus abordables est occupée par Besançon. Dans celle que l’on surnomme parfois la « Ville d’Or » , acheter un logement neuf coûte, en moyenne, 3 179 € du m².

Immobilier neuf : les prix au m² dans les grandes villes françaises

Ville Prix/m²
Paris 13 425 €
Boulogne-Billancourt 12 229 €
Lyon 6 677 €
Nice 6 120 €
Aix-en-Provence 5 939 €
Annecy 5 859€
Rennes 5 413 €
Montreuil 5 348 €
Villeurbanne 5 250 €
Montpellier 5 192 €
Nantes 5 080 €
Toulon 5 009 €
Bordeaux 5 006 €
Marseille 4 759 €
Argenteuil 4 642 €
Strasbourg 4 589 €
Angers 4 558 €
Toulouse 4 452 €
Lille 4 212 €
Orléans 4 189 €
Clermont-Ferrand 4 114 €
Grenoble 4 111 €
Tours 4 094 €
Reims 4 050 €
Nîmes 4 022 €
Caen 4 017 €
Rouen 3 966 €
Dijon 3 886 €
Nancy 3 821 €
Saint-Denis 3 780 €
Brest 3 775 €
Metz 3 760 €
Le Havre 3 687 €
Amiens 3 673 €
Limoges 3 407 €
Mulhouse 3 346 €
Perpignan 3 295 €
Besançon 3 179 €
Le Mans 2 886 €
Saint-Étienne 2 875 €

Source : Baromètre du Neuf - SeLoger

« Dans le cadre du projet France Relance que porte le Premier ministre, la création d'une commission de reprise de la construction de logements neufs en France est vitale, notamment dans le collectif en zones tendues où les besoins sont les plus importants »

Séverine Amate

Plus de conseils :