Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Où habiter autour de Saint-Etienne ?

Après les confinements successifs, les Stéphanois sont nombreux à porter leur regard sur des villes en périphérie, plus au calme et au vert, sans trop s’éloigner. SeLoger a identifié cinq villes dans lesquelles il est intéressant d’acheter à une quinzaine de kilomètres de Saint-Etienne.

Où habiter autour de Saint-Etienne ?

Sommaire

Les pavillons de Saint-Just-Saint-Rambert séduisent de plus en plus

« C’est la destination cadre CSP + », lance Céline Mathias, directrice d’agences immobilières Guy Hoquet dans la Loire. Située à 13 km du centre de Saint-Etienne, cette commune de 14 000 habitants de la plaine du Forez possède un cadre de vie très dynamique. Bars, restaurants, salles de sport, commerces de bouche, un marché dominical réputé et même un cinéma : « on peut vivre sur place, sans avoir besoin d’aller à Saint-Etienne. Même en matière de santé, la commune dispose d’une quinzaine de médecins. Saint-Just-Saint-Rambert allie à merveille les avantages d’une grande ville à la vie de village. »

Les acquéreurs, surtout des familles CSP +, quadragénaires, recherchent à Saint-Just-Saint-Rambert des maisons de 120 à 150 m², avec 4 chambres, piscine et des terrains de 800 m². « Pour ce type de bien, un budget compris entre 350 000 et 450 000 € est nécessaire. Mais ces maisons sont de plus en plus rares, la commune gagne en attractivité, chaque année un peu plus », note Céline Mathias, ce qui fait logiquement grimper les prix de l’immobilier. Comptez 2 176 €/m² en moyenne pour une maison. « Ce qui fait partie des prix élevés dans le département de la Loire », précise l’experte en immobilier

Bon à savoir

Prix immobilier à Saint-Just-Saint-Rambert : 2 145 €/m², environ.

La dynamique ville de Saint-Galmier possède bien des atouts de charme

Située à 17 km de Saint-Etienne, cette petite commune de 5 600 habitants est connue pour la source d’eau Badoit qui y jaillit. Une source qui a fait la renommée touristique de Saint-Galmier et qui a surtout contribué à l’essor économique de la ville bien sûr. « Les habitants ont même un droit de puisage directement à la source ! », souligne, pour l’anecdote, Céline Mathias. Le Guide Michelin a même classé Saint-Galmier dans ses 100 plus beaux détours de France. 

La « ville qui pétille » s’élève sur une colline, où se rencontrent les monts du Lyonnais et la plaine du Forez, offrant ainsi de belles vues dégagées à certains logements, en particulier des maisons qui composent le parc immobilier à hauteur de 70 %. « Dans le centre de Saint-Galmier, on trouve une succession de petites maisons de ville, les unes à côté des autres, très charmantes. Les villas situées sur les hauteurs, au Sud et à l’Est, sont très prisées pour l’horizon dégagé qu’elles offrent », analyse Céline Mathias. Dans tous les cas, il faut compter entre 1 800 et 2 450 €/m² pour une maison à Saint-Galmier. « Un budget de 350 000 à 400 000 € est souvent nécessaire. 

Bon à savoir

Prix du mètre carré à Saint-Galmier : 2 000 €/m², environ.

L’Etrat conserve une ambiance de ville à la campagne

Historiquement agricole, avec de nombreux espaces maraîchers, l’Etrat a aussi connu un dynamisme important grâce à l’industrie de l’armurerie qui a par la suite laissé place à l'industrie mécanique et plastique. Bref, la ville est dynamique ! « Elle est aujourd’hui connue pour l’implantation sur son territoire du centre d’entraînement de l’ASSE depuis 2012 », ajoute Céline Mathias. Aux portes de Saint-Etienne, à seulement 6,5 km du centre-ville, l’Etrat est une ville à la campagne

La commune de 2 600 habitants possède un parc immobilier composé de 60 % de maisons pour 40 % d’appartements. Mais les biens sont assez rares. Cela reste donc un marché d’opportunités qui, forcément, affiche des prix relativement élevés pour le département de la Loire. « Les villas de 100 m² se négocient rarement en-deçà de 200 000 € », note l’agent immobilier. Quant aux appartements, le prix du mètre carré a bien augmenté ces dernières années et s’affiche entre 2 300 € et 2 700 €.

Bon à savoir

Prix au m² à l’Etrat : 2 370 €, environ.

Sorbiers et La Talaudière attirent les familles

Ces deux communes voisines, jumelles même, se situent à 4 km à peine du centre de Saint-Etienne, un secteur où vivent près de 15 000 habitants. L’une comme l’autre possède de nombreux commerces de proximité. « Sorbiers et La Talaudière, ces deux communes offrent une qualité de vie idéale pour les familles car c’est un territoire avec une vraie qualité en matière d’établissements scolaires, qui vont de la crèche au lycée », expose Céline Mathias. Des atouts indéniables pour ce secteur en périphérie de Saint-Etienne qui possède en outre un beau marché de pavillons individuels

« Les demandes portent surtout sur des maisons de 100 à 120 m², avec un minimum de trois chambres, un terrain de 700 m²… », observe l’experte de ce marché immobilier. On trouve actuellement des villas à la vente de 115 à 160 m² à des prix compris entre 250 000 et 430 000 €. Les maisons se négocient en effet entre 1 700 et 2 500 €/m². Du côté des appartements, comptez entre 1 700 et 2 300€/m².

Bon à savoir

Prix immobilier à Sorbiers : 2 190 €/m², environ.

Saint-Genest-Lerpt offre des maisons dans un cadre verdoyant

Aux portes des gorges de la Loire, Saint-Genest-Lerpt propose un charme naturel parfait pour les amateurs de calme et de nature. On trouve en effet sur la commune de 6 112 habitants deux grands parcs : le parc départemental du Chasseur et le parc communal du Minois. « Saint-Genest-Lerpt est un véritable écrin de verdure », assure Céline Mathias. Elle compte aussi un beau patrimoine culturel et architectural, notamment par la présence de châteaux remarquables (châteaux de la Mure, du Minois, du Cizeron…). Et Saint-Genest-Lerpt reste cependant à seulement 4 km du centre de Saint-Etienne. 

« Le marché immobilier est très intéressant pour ses villas qui se négocient entre 2 000 et 2 500 €/m². Elles attirent des cadres, CSP +, qui travaillent à Saint-Etienne mais qui préfèrent vivre au calme », témoigne l’agent immobilier. Saint-Genest-Lerpt offre en outre des établissements scolaires jusqu’au collège, quelques petits restaurants et neuf structures sportives... Revers de la médaille : « les gens se sentent bien dans ce gros village, alors les biens à la vente sont rares. » Le constat est le même sur le marché des appartements, pour lesquels il faut compter entre 1 331 et 1 900 €/m².

Bon à savoir

Source : tous les prix proviennent de SeLoger

Plus de conseils :