Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Habitat collectif : comment atteindre la sobriété énergétique ?

Atteindre la sobriété énergétique pour une copropriété passe d'abord par la réalisation d’un audit énergétique. Bien que ce ne soit pas une fin en soit, c’est un passage obligé pour définir précisément le type et l’importance des travaux à réaliser afin de devenir plus vert. Explications.

Habitat collectif : comment atteindre la sobriété énergétique ?

Sommaire

Pourquoi faire appel à un bureau d’études en performance énergétique ?

La plupart des copropriétés bâties avant la définition des réglementations thermiques strictes (RT 2012 puis RE 2020) font face à d’importantes déperditions d'énergie. Pour lutter contre ce phénomène et ainsi faire diminuer la facture énergétique, améliorer le confort des habitants, accroître la valeur patrimoniale des biens et adopter une démarche écologique, un audit énergétique s’impose. Cette première étape d’audit ouvre la voie à la réalisation de travaux d’économies d’énergie.

Pour réaliser cet audit énergétique, il convient de faire appel à un bureau d’études en performance énergétique indépendant des fournisseurs d’énergies ou de matériels. Le bureau d’études sélectionné mène son action une fois en possession des documents et informations transmis par le syndic (plans de la copropriété, quantité d’énergie consommée, documents relatifs aux installations collectives, contrats d’exploitation et d’entretien des installations et de fourniture d’énergie, rapport de contrôle de la chaudière, etc.). Cela consiste à :

  • Réaliser le descriptif des parties communes.
  • Mener une enquête auprès des habitants et des bailleurs.
  • Visiter un « échantillon » de logements (au moins 4) ainsi que les parties communes de préférence en période de chauffe.
  • Estimer la consommation énergétique annuelle pour le chauffage, le refroidissement, l’eau chaude sanitaire, l’éclairage et la ventilation sur la base des factures d’énergie des 3 années précédentes.
  • Synthétiser les informations obtenues (consommations annuelles totales, dépenses annuelles correspondantes, évolution des consommations, qualités et défauts des bâtiments, classement énergétique et émissions de gaz à effet de serre).
  • Faire une simulation des travaux envisageables et leurs effets sur l’amélioration énergétique des bâtiments.
  • Produire des conclusions avec des préconisations pour améliorer l’utilisation des équipements (collectifs et privés) et des recommandations de sobriété énergétique pour les occupants.
  • Proposer des travaux de rénovation énergétique.
  • Estimer les coûts des actions à mener, ainsi que les gains énergétiques et financiers qui en résulteraient.

Ensuite, l’ensemble de ce travail est présenté lors d’une Assemblée Générale des copropriétaires, durant laquelle ils pourront décider de voter, ou non, la réalisation de travaux de rénovation énergétique.

Comment faire appel à un bureau d’études en performance énergétique ?

Un audit énergétique bien mené est la pierre angulaire d’une rénovation efficace. Vous devez donc prêter attention à la sélection et au choix du bureau d’études en performance énergétique. Pour cela, le syndic doit mettre en concurrence plusieurs professionnels sur la base d’un cahier des charges, vérifier que le bureau d’études dispose de la qualification 1905 de l’OPQIBI (Organisme professionnel de qualification de l’ingénierie bâtiment industrie) et s’assurer qu’il dispose d’une assurance professionnelle.

Bon à savoir

Des modèles de cahier des charges sont disponibles auprès des Directions Régionales de l’ADEME. De plus, on trouve des informations, des conseils et des services auprès de ces organismes ou des Points Rénovation Info Service (PRIS) pour l’élaborer.

Comment obtenir le meilleur audit possible ?

Il est souhaitable de réaliser l’audit en saison de chauffe, c'est à dire lorsque le chauffage est allumé, mais ce n’est pas le seul paramètre pour obtenir un audit de meilleure qualité. Outre les informations que l’on peut recueillir auprès des PRIS ou de l’ADEME pour préparer la demande d’audit, le syndic se doit de préparer les Assemblées Générales.

Il est important de transmettre aux copropriétaires les informations, le cahier des charges d’audit, les devis des professionnels consultés, mais aussi d’accompagner le bureau d’études dans ses différentes missions. Cet accompagnement doit permettre au bureau d’études de tenir compte des besoins et des attentes des habitants et de proposer des travaux réalistes dans leur ampleur et leur montant financier…

Que se passe-t-il après l'audit ?

L’objectif de l’audit est de pouvoir améliorer les performances énergétiques de la copropriété. Pour cela, il doit organiser les travaux au travers d’un plan pluriannuel et lancer la négociation d’un contrat de performances énergétiques avec les prestataires en charge des travaux de rénovation, afin d’atteindre le niveau garanti d’économies d’énergie. 

Ici, il est fortement conseillé à la copropriété de faire appel à un maître d’œuvre pour l’aider, à partir du plan pluriannuel, à élaborer un cahier des clauses techniques particulières (CCTP). Ce dernier servira à obtenir des devis d’entreprises en vue de la réalisation des travaux.

On le voit, atteindre la sobriété énergétique pour un habitat collectif est une démarche longue, composée de plusieurs étapes, nécessitant de la rigueur dans sa mise en œuvre. Mais, les gains financiers, écologiques et énergétiques obtenus sont d’importance !

Les travaux en lien avec l’amélioration énergétique des bâtiments peuvent bénéficier d’aides : MaPrimeRénov, TVA à taux réduits, aides locales, aides de l'Agence nationale de l'habitat etc.