Les villes où la taxe foncière a le plus augmenté en 2016 !

Les villes où la taxe foncière a le plus augmenté en 2016 !

D’après l’observatoire de l’UNPI, la taxe foncière sur les propriétés bâties en France a augmenté de 14,70 % en moyenne entre 2010 et 2015. Cette année, elle a augmenté en moyenne de 3,78 %. Mais dans quelles villes trouve-t-on les plus importantes augmentations ?

D’année en année, les propriétaires voient leur taxe foncière augmenter, de quoi les laisser perplexes quant aux réels avantages à devenir propriétaire. Si en l’espace de 5 ans, entre 2010 et 2015, la taxe foncière a augmenté de 14,70 %, entre 2015 et 2016, elle a encore augmenté de 3,78 %. Au total, ce sont 35 départements de France qui ont augmenté leur taxe foncière ! Et l’augmentation est d’autant plus visible dans certaines grandes villes françaises.

Nantes, Argenteuil, Saint-Denis : le trio de tête !

A Nantes, la taxe foncière a augmenté de près de 15 % en un an notamment à cause de la Métropole qui a multiplié par dix son taux de taxe foncière. A Argenteuil, la hausse a été de 12 % et à Saint-Denis de presque 11 %. Dans les grandes villes du Nord comme Lille, Dunkerque, Roubaix ou Tourcoing, la hausse a également dépassé les 10 %.

Top 8 où la taxe foncière a explosé

  1. Nantes (+ 14,245 %).
  2. Argenteuil (+ 12 %).
  3. Saint-Denis (+ 11 %).
  4. Lille (+ 10,61 %).
  5. Dunkerque (+10,34 %).
  6. Roubaix (+10,18 %).
  7. Tourcoing (+10,09 %).
  8. Poitiers (6,87 %)
Evolution de la taxe foncière en 2016 dans les 50 plus grandes villes de France
Obervatoire UNPI des taxes foncieres. © UNPI

Les villes où la taxe foncière a le moins augmenté

  • Montpellier (+ 1,29 %).
  • Le Mans & Besançon (+ 1,58 %).
  • Aix-en-Provence (+ 1,62 %).
  • Toulon & Toulouse (+ 1,82 %).

Attention aux taxes supplémentaires à ajouter à la taxe foncière !

Si vous souhaitez investir dans des villes où la taxe foncière est moins importante, sachez que d’autres taxes peuvent tout de même figurer sur vos avis d’imposition de taxe foncière. Ces dernières sont donc à prendre en compte dans votre budget :

  • la taxe d’enlèvement d’ordures ménagères : elle sert à couvrir les dépenses liées à l’enlèvement des ordures ménagères mais les propriétaires bailleurs peuvent après l’avoir payée au Trésor public, en demander le remboursement au locataire.
  • la taxe spéciale d’équipement : elle sert à financer un établissement public foncier local ou d’Etat mais en pratique, son taux ne dépasse pas les 1 %.
  • la taxe additionnelle spéciale annuelle pour les communes d’Ile-de-France : elle est perçue depuis 2015 par toutes les communes d’Ile-de-France et sert à financer les dépenses d’investissement en faveur des transports en commun.

Bon à savoir

Malgré leur taux minime, les différentes taxes additionnelles à la taxe foncière peuvent avoir un impact important dans votre budget. Elles ne sont donc pas à négliger dans votre projet immobilier.

Seloger est noté 7,1/10 selon 270 avis clients Avis-Vérifiés