Patrimoine : les Français mieux lotis que leurs voisins européens

27 déc 2016
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

D'après une étude de la Banque de France, le patrimoine net des ménages français est supérieur à celui des autres pays européens comme l'Allemagne, l'Espagne ou l'Italie.

Image
Patrimoine : les Français mieux lotis que leurs voisins européens
Le patrimoine net des Français est d'environ 243 100 €, celui des Allemands (214 300 €). © Fotolia

Sommaire

243 100 € de patrimoine net pour les ménages français

Une enquête réalisée à l’échelle de la zone euro et publiée par la Banque de France concernant « le patrimoine et l’endettement des ménages », situe le patrimoine net des Français à 243 100 € fin 2014. Un chiffre qui permet de les situer devant les ménages allemands (214 300 €), mais aussi espagnols (234 200 €) et italiens (226 400 €). Pour la Banque de France, de tels écarts s’expliquent notamment par des compositions démographiques ainsi que des processus d'accumulation du patrimoine différents.

Bon à savoir

Le taux de détention de résidence principale est de 58,7 % en France, de 68,2 % en Italie et de 83,1 % en Espagne. Un ratio de seulement 44,3 % en Allemagne, où la résidence principale compte pour 55,1 % de l'actif total des ménages, contre 55,9 % en France et plus de 70 % en Italie.

Les Français ont une dette immobilière plus élevée

Côté endettement, la Banque de France situe la proportion de ménages français endettés au même niveau que celle de l’Allemagne ou l’Espagne, respectivement 47,2 %, 45,1 % et 49,3 %, ajoutant cependant que montant médian emprunté est légèrement plus élevé que celui signalé dans les autres pays européens. En effet, la dette immobilière française moyenne est de 87 000 € fin 2014, contre 76 400 € en Allemagne, 70 000 € en Espagne et 65 000 € en Italie. Côté consommation, la dette était de 5 700 € en moyenne en France, contre 3 500 € en Allemagne.

La France plus « égalitaire » que l’Allemagne

Les inégalités de patrimoine, calculées à partir de l'« indice de Gini », sont plus importantes en Allemagne qu’en France, où elles ont légèrement reculé entre 2009 et 2014. Cet indice était de 0,68 % en France, contre 0,76 % en Allemagne et 0,60 % en Espagne et en Italie. Un indice 1 caractérise une situation complètement inégalitaire, tandis qu’un indice 0 traduirait une situation idéale de partage patrimonial.

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
French

A la une !