SeLoger vous révèle les rues les plus chères de France en 2024

Blandine Rochelle 19 mar 2024
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Malgré la baisse générale des prix immobiliers dans toute la France, certaines rues affichent toujours des prix (très) élevés, selon une étude de Meilleurs Agents. Les disparités sont cependant importantes d’une métropole à l’autre, et Paris arrive allègrement en tête du classement, suivie de la Côte d’Azur qui maintient sa position.

Image
Dans le classement des rues les plus chères, Cannes arrive après la capitale avec son Boulevard de la Croisette. © StockByM - Getty images
Dans le classement des rues les plus chères, Cannes arrive après la capitale avec son boulevard de la Croisette. © StockByM - Getty images
Sommaire

De 24 272 €/m² à Paris à 2 165 €/m² à Saint-Etienne

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les disparités sont importantes lorsque l’on se penche sur les rues les plus chères des grandes métropoles françaises. Sans surprise, c’est Paris qui arrive en tête du classement, avec sa rue de Fustemberg qui se hisse à 24 272 €/m².

Mais à la fin de la liste, on s’aperçoit que la rue la plus chère de Saint-Etienne, la rue Gabriel Calamand, affiche un prix modeste de 2 165 €/m².

Entre ces deux villes qui ouvrent et qui clôturent le classement, on retrouve, parmi les 50 plus grandes villes de France :

  • Cannes et son illustre boulevard de la Croisette avec 12 410 €/m².
  • Antibes et son boulevard John Fitzgerald Kennedy avec 10 300 €/m².
  • Nice et son avenue Jean Lorrain avec 8 615 €/m².
  • Aix-en-Provence et son avenue Guiseppe Verdi avec 6 743 €/m².
  • Marseille et son avenue Maréchal Lyautey avec 7 066 €/m².
  • Lyon et sa rue Gasparin avec 6 743 €/m².
  • Bordeaux et sa rue Voltaire avec 6 579 €/m².
  • La Rochelle et son avenue des Minimes avec 6 452 €/m².
  • Toulouse et sa rue Sainte Anne avec 5 864 €/m².
Image
Paris se place en tête avec la Rue Furstemberg, la plus chère des villes de France. © Meilleurs Agents
Paris se place en tête avec la rue Furstemberg, la plus chère des villes de France. © Meilleurs Agents

Paris abrite les cinq rues les plus chères des grandes métropoles

Si la capitale abrite la rue la plus chère de France, elle se surpasse en intégrant même les cinq rues les plus chères du pays, dont les prix au m² se situent tous au-dessus de 20 000 €/m². Malgré une baisse des prix immobiliers amorcée depuis trois ans, il n’en reste pas moins que le cœur de Paris demeure le roi incontesté des prix immobiliers. En effet, après la rue de Furstemberg qui trône avec ses 24 272 €/m², on retrouve également le Quai des Orfèvres qui affiche 23 777 €/m², l’avenue Montaigne avec 23 123 €/m², la rue de l’Abbaye qui se hisse à 21 833 €/m² et la rue Guynemer qui affiche 21 739 €/m².

Bien que la capitale soit connue pour ses prix immobiliers élevés, ils se hissent en moyenne à 9 403 €/m² toutes rues confondues, soit deux fois moins que la moyenne des rues les plus chères référencées.

Depuis un an, les prix immobiliers en France ont baissé de -2,1 % en moyenne sur l’ensemble du territoire.

La Côte d’Azur concentre plusieurs rues parmi les plus chères de France

En termes de prix immobiliers, la Côte d’Azur, et en particulier les Alpes-Maritimes, tire son épingle du jeu dans le classement des rues les plus chères de France. Il semblerait que la crise n’ait pas touché ce secteur prisé, comme en témoignent notamment les prix des rues de Cannes. Contrairement à Paris, les prix immobiliers Cannais ont augmenté de 3,4 % en un an et s’élèvent en moyenne à 6 127 €/m². Mais plusieurs rues affichent des prix nettement plus élevés, à commencer par le prestigieux boulevard de la Croisette et ses 12 410 €/m², mais d’autres rues ne sont pas en reste. La rue de Gray Street se hisse à 12 311 €/m² et le boulevard Eugène Gazagnaire affiche 10 878 €/m².

À Antibes, qui se situe entre Nice et Cannes, le prix moyen est de 6 133 €/m². Or, ce sont 5 rues de la ville qui affichent un prix de 10 948 €/m², à savoir le boulevard John Fitzgerald Kennedy, le Boulevard de Baçon, l’Avenue Tour Gandolphe, le Chemin des Mougins et le Traverse Pas du Diable.

Enfin, la rue la plus chère de Nice, l’avenue Jean Lorrain qui affiche 10 300 €/m², est suivie de près par l’avenue Germaine et ses 10 195 €/m² et le boulevard Princesse Grâce de Monaco qui se hisse à 9 990 €/m².

La rue Gabriel Calamand, la plus chère de Saint-Etienne, coûte 11 fois moins cher que la rue de Furstemberg, la rue la plus chère des 50 plus grandes villes de France.

Vous avez un projet d'achat immobilier ?
Cet article vous a été utile ?

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
Les ventes de cuisines se ont diminué de -6,9 % sur l'année 2023, après une hausse importante de +19,5 % en 2021. © sheilasay - Getty images
France
Les ventes de cuisines se sont effondrées en 2023, avec une baisse de près de 7 % des ventes sur l’année. Dans un contexte de baisse du pouvoir d’achat immobilier et d'appétence pour le « do it...
Image
A Paris, le marché de la location est particulièrement tendu et les loyers ne cessent d'augmenter malgré les mesures de plafonnement. © Eva-Katalin - Getty images
France
Une enquête menée par SeLoger confirme la détérioration du marché locatif en 2023. Affecté d’abord par la hausse des taux d’intérêt qui maintient les ménages en situation de location, le marché subit...