Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Top 10 des villes où le prix immobilier a le plus augmenté malgré la crise

Top 10 des villes où le prix immobilier a le plus augmenté malgré la crise

À l’instar d’Alain bashung dont « la petite entreprise ne connaissait pas la crise », certaines villes françaises voient le prix de leur immobilier ancien fortement progresser. Et cela, en dépit de l’effondrement des ventes qu’a provoqué la crise du Covid… 

Top 10 des villes où le prix immobilier a le plus augmenté malgré la crise

Sommaire

Pessac, Grasse et Mulhouse aux trois premières places !

Dans un contexte immobilier de pénurie et d’exclusion des primo-accédants, dont les dossiers passent de plus en plus difficilement auprès des banques, celles-ci ayant durci leurs conditions d’octroi de crédit, force est de constater que le prix de l’immobilier s’emballe dans certaines villes françaises. D’après les chiffres recueillis par le baromètre LPI-SeLoger, le prix au mètre carré à Pessac enregistre ainsi pas moins de 14,9 % de hausse annuelle pour atteindre 3 516 € ! Cette commune de Gironde à l’attractivité exponentielle capte, depuis plusieurs mois déjà, les acheteurs que découragent les prix pratiqués à Bordeaux… La combinaison d’une offre restreinte et d’une forte demande explique cette poussée des prix péssacais. Si l’on devait récompenser les villes françaises où les prix des logements ont explosé malgré la crise sanitaire, la médaille d’argent serait décernée à Grasse. Dans la capitale mondiale du parfum, devenir propriétaire d’un appartement coûte 13,8 % plus cher qu’il y a un an. Le prix au m² à Grasse tourne actuellement autour de 2 885 €. Enfin, avec une hausse de 13,6 % de son prix immobilier sur 1 an, la ville de Mulhouse (1 648 €/m²) se hisse sur la troisième marche de notre podium.  

Bon à savoir

En France, dans l’ancien, les prix dans l'ancien augmentent de 5,1 % sur 1 an.

Plus de 12 % de hausse annuelle à Lorient, Versailles et Villeurbanne !

Le baromètre LPI-SeLoger nous apprend qu’avec des hausses respectives de 13,5 % et de 13,1 % sur 1 an, les villes de Quimper (1 869 €/m²) et de Bourges (1 673 €/m²) décrochent les 4e et 5e places de notre classement des villes de France où les prix immobiliers ont le plus augmenté, et cela en dépit de la crise sanitaire. Notre palmarès se poursuit avec Lorient, Versailles et Villeurbanne. Dans celle que l’on surnomme la ville aux Cinq Ports, le prix des appartements (2 288 €/m²) progresse de 12,6 % sur 1 an. Dans la Cité Royale où devenir propriétaire coûte désormais 7 373 € du m², la hausse annuelle atteint 12,3 %. Et du côté de la « petite soeur » de Lyon, le m² coûte 3 612 € et affiche une progression de 12 %. Pointe à la 9e de notre classement, la ville de Besançon (+ 11,7 % / 2 185 € du m²), suivie d’Ivry-sur-Seine où la hausse se chiffre à 11,4 % sur 1 an et le prix de l’immobilier atteint désormais 5 105 € du m².

Top 10 des villes* où le prix immobilier a le plus augmenté

Ville Prix/m² Hausse/1an
Pessac 3 516 € + 14,9 %
Grasse 2 885 € + 13,8 %
Mulhouse 1 648 € + 13,6 %
Quimper 1 869 € + 13,5 %
Bourges 1 673 € + 13,1 %
Lorient 2 288 € + 12,6 %
Versailles 7 373 € + 12,3 %
Villeurbanne 3 612 € + 12 %
Besançon 2 185 € + 11,7 %
Ivry-sur-Seine 5 105 € + 11,4 %

* Villes de plus de 60 000 habitants. Source : Baromètre LPI-SeLoger

Une étude SeLoger montre qu'un acheteur sur cinq s'attend à ce que les prix immobiliers montent dans les prochains mois.  

Plus de conseils :