Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

En Haute-Savoie, la cote immobilière de Rumilly continue de grimper

Jamais le prix de l’immobilier n’avait atteint de tels niveaux à Rumilly. Dans cette commune, située à une vingtaine de kilomètres à l’ouest d’Annecy, le mètre carré a connu des hausses à deux chiffres ces deux dernières années.

En Haute-Savoie, la cote immobilière de Rumilly continue de grimper

Sommaire

Depuis dix ans, Rumilly ne cesse de gagner en attractivité

Longtemps, les Annéciens ont regardé Rumilly comme une ville modeste et trop éloignée. Mais depuis une dizaine d’années, l’attrait pour cette commune de 14 930 habitants a changé. D’une part parce que l’urbanisme et les équipements de Rumilly se sont petit à petit améliorés, d’autre part parce que le prix de l’immobilier a atteint de tels niveaux à Annecy que Rumilly s’est révélée être une bonne alternative pour nombre de jeunes ménages.

Collège, cinéma, pôle culturel, voirie… le visage de Rumilly s’est transformé petit à petit, renforçant son image de ville moyenne disposant de tous les équipements nécessaires. La ville possède également de nombreux commerces et possède surtout un accès à l’A41 en direction d’Annecy et Genève au nord ou d’Aix-les-Bains et Chambéry au Sud. Bref, voilà de quoi expliquer la hausse démographique de la ville de près de 15 % en dix ans.  

Bon à savoir

Une ligne TER relie Rumilly à Annecy en 20 minutes une vingtaine de fois par jour, de 7 à 23 heures. 

Les prix immobiliers sont bien plus attractifs qu’à Annecy

Alors que le prix moyen par m² atteint 5 000 € à Annecy, celui de Rumilly est de 2 860 €. Un prix moyen plutôt homogène sur l’ensemble de la ville qui ne présente pas de grandes disparités comme cela peut être le cas à Annecy. Le calcul est donc vite fait, en particulier pour les jeunes couples qui cherchent un bien immobilier avec au moins deux chambres. Certes, le cadre de vie n’est pas le même entre ces deux villes qui n’ont rien de comparable. 

Mais si l’on s’en tient seulement à un niveau de prestations équivalent, le prix de l’immobilier peut rapidement aider les acquéreurs dans leur choix. En effet, à titre de comparaison, un T3 neuf ne se négocie pas à moins de 330 000 € à Annecy, quand on trouve le même type d’appartement pour 100 000 € de moins à Rumilly, même si les programmes neufs à Rumilly commencent cruellement à manquer dans la commune...

Bon à savoir

À Rumilly, le parc immobilier se compose de près de 70 % d’appartements pour 30 % de maisons.

Dans l’ancien, le marché offre de belles opportunités sur les grandes surfaces

Le principal avantage de Rumilly est son important marché immobilier de grandes surfaces. En effet, plus de la moitié des biens immobiliers sont des T4 et des T5 et 20 % des biens possèdent même une surface supérieure à 100 m². Les T5 sont les appartements les plus représentés dans le parc immobilier rumillien (27 %, pour 25 % de T3 et 24 % de T4).

Parmi les derniers biens vendus à Rumilly, on notera ce T4 de 87 m² pour 309 000 € (3 551 €/m²), un autre à rénover rue Michelstadt pour 206 000 € lui aussi de 87 m² (2 367/m²) ou encore ce T6 de 120 m², dans son jus, rue Montpellaz pour 205 000 € (1 708 €/m²).

Pour les plus petites surfaces, on trouve surtout des T3

Du côté du collège Demotz, le long de la rue de l’Annexion, le marché immobilier a connu là aussi de nombreuses mutations ces cinq dernières années avec de nombreuses ventes de trois-pièces pour une enveloppe moyenne de 150 000 €. Un budget représentatif pour un T3 ancien à Rumilly. Parmi les derniers biens vendus, un T3 de 65 m² dans le centre est parti en décembre 2020 pour 162 000 € (2 492 €/m²). 

En revanche, du côté des plus petites surfaces, le parc immobilier rumillien est assez pauvre. La ville ne disposant pas de marché étudiant, on ne trouve quasiment pas de studios. Seulement quelques T2 à partir de 140 000 €… mais pour quelques euros de plus, les T3 sont très vite accessibles.

Prix moyen des maisons

  • Rumilly : 2 860 €/m²
  • Annecy : 4 620 €/m²
  • Haute-Savoie : 3 730 €/m²

Rumilly possède aussi encore de nombreuses maisons

C’est bien la force d’une ville de 15 000 habitants entourée de verdure : le parc immobilier de Rumilly se compose encore de nombreux pavillons, individuels et jumelés. On les trouve un peu partout, aussi bien dans le centre, entre la rue René-Cassin et le boulevard de l’Europe, par exemple, que sur les extérieurs du côté de l’Ermitage au Sud ou du Mollard au Nord. 

Là encore, le prix des maisons reste très attractif au regard de la valeur de l’immobilier du bassin annécien. Celles-ci se négocient entre 2 474 € et 3 151 €/ m², mais leur cote grimpe vite ! Les ventes se sont multipliées depuis cinq ans, le marché s’amenuise de plus en plus et un pavillon de 120 m² avec 1 000 m² de terrain dans le centre-ville vendu 280 000 € en 2018 se négocie aujourd’hui au moins à 330 000 €. 

La hausse des prix des maisons s’explique aussi par le nombre croissant de divisions de parcelles effectuées ces dernières années. Nombre d’acquéreurs de pavillons construits dans les années 50 et 60 sur des terrains de plus de 1 000 m² revendent la moitié de la parcelle pour financer leur rénovation