À Paris, 100 hectares de toitures et de façades seront végétalisées d'ici 2020

À Paris, 100 hectares de toitures et de façades seront végétalisées d'ici 2020

D’ici 2020, la mairie de Paris souhaite végétaliser 100 hectares de toitures, murs et façades dans la capitale. Les objectifs de la municipalité sont à la fois environnementaux, sociaux et économiques.

Paris veut végétaliser ses toitures et ses façades

Les projets d’agriculture et de végétalisation urbaine séduisent de plus en plus les collectivités locales. Preuve concrète à Paris où Sandrine Morey, Directrice générale de la SEMAPA (Société d'étude, de maitrise d'ouvrage et d'aménagement de la ville de Paris) et Pénélope Komites, Adjointe à la Maire de Paris chargée des espaces verts, de la nature en ville, de la biodiversité, de l'agriculture urbaine et des affaires funéraires, viennent de signer la charte « Objectif 100 hectares ». Cette dernière fait suite à l’appel à projets « Parisculteurs », lancé par la Ville de Paris, et engage l'ensemble des partenaires de la ville à végétaliser les façades, murs et toitures des bâtiments, pour atteindre, d'ici à 2020, une superficie de 100 hectares de plantations dans la capitale, dont un tiers sera consacré à l'agriculture urbaine.

Une agriculture respectueuse de l'environnement

La Ville de Paris souhaite développer une agriculture urbaine « zéro phyto » (sans pesticides) et économe en eau.

Promouvoir la biodiversité au cœur de la ville

Avec cette charte, la Ville de Paris souhaite mettre en place un nouveau modèle urbain où la place de la nature sera renforcée. Elle veut notamment promouvoir une végétalisation du bâti respectueuse de l’environnement, contribuant à la biodiversité parisienne et à la gestion des eaux, ainsi qu’une agriculture urbaine multifonctionnelle pleinement intégrée dans les circuits courts de proximité au côté des agriculteurs franciliens. En effet, pour la Ville de Paris, « végétaliser et cultiver la ville sont des atouts et enjeux importants » qui procurent des « avantages environnementaux, économiques et sociaux ». Pour atteindre cet objectif de 100 hectares de façades et de toitures végétalisées, la commune va s’appuyer sur les constructions neuves, ainsi que sur la rénovation de logements et équipements municipaux existants.

Bon à savoir

La municipalité veut accompagner les propriétaires et copropriétaires parisiens qui souhaitent végétaliser ou cultiver leur patrimoine.