Les check-lists avant de louer un appartement

Peaufiner votre dossier de location

Avant la visite

À revenus équivalents, il suffit parfois de peu de chose pour qu’un(e) candidat(e) à la location soit préféré(e) à un(e) autre. Raison de plus pour soigner la présentation de votre dossier de location.

Les documents obligatoires pour louer un logement

Avant de le remettre à l’agence, prenez soin de vérifier que votre dossier de location soit bien complet. Le temps que vous vous rendiez compte de votre oubli et que vous le répariez, l’appartement que vous convoitez pourrait bien vous passer sous le nez ! Avouez que ce serait dommage, non ? Pour vous aider à constituer votre dossier dans les règles de l’art, sachez que certains documents doivent obligatoirement y figurer. Les voici :

  • Photocopie de votre carte d’identité (ou de votre passeport).
  • Trois derniers bulletins de salaire (si l’on est salarié) ou deux derniers bilans (si l’on est travailleur indépendant).
  • Justificatif de domicile (quittance EDF, avis de taxe d’habitation, etc.).

Au cas où une personne aurait accepté de se porter caution pour vous, il lui sera demandé de fournir les mêmes documents que ceux dont nous vous avons dressé la liste.

Vidéo : Comment constituer un dossier de location ?

Bon à savoir

Il est strictement interdit de demander une somme d’argent à un locataire au moment de la constitution du dossier. Si un propriétaire vous demande de l’argent (chèque, cash…), méfiance ! Vous avez donc probablement affaire à un escroc.

Un dossier de location peut aussi être enrichi de documents facultatifs

Pour maximiser les chances que ce soit votre dossier de location qui soit choisi, il est essentiel de rassurer le propriétaire. En marge des documents obligatoires, il arrive qu’un propriétaire demande des documents facultatifs. Mais rien ne vous empêche de prendre les devants et de les lui remettre alors même qu’il ne les aurait pas demandés. Prendre l’initiative de joindre à votre dossier de location des documents attestant de votre sérieux et de votre solvabilité peut parfois suffire à faire la différence. Il pourrait, par exemple, s’agir d’une lettre de recommandation de votre banque ou encore de votre ancien propriétaire et si un proche accepte de se porter caution pour vous, demandez-lui de rédiger une lettre dans laquelle il confirme son intention. Ce qui compte, c’est de gagner la confiance du propriétaire en lui apportant la preuve qu’en choisissant votre dossier de location, il jouera la carte de la sécurité. Pour gagner du temps, il est préférable d’avoir préparé certains documents à l’avance :

  • Dernier avis d’imposition (ou celui du garant).
  • Carte d’étudiant.
  • Carte de séjour.
  • Photocopie de la pièce d’identité du garant.
  • Attestation d’employeur – ou de celui du garant –.
  • Photocopie de la taxe foncière (ou des impôts locaux si le garant est propriétaire de son logement).
  • R.I.B.
  • Quittances de loyer de la précédente location.

Bon à savoir

Si vous avez la possibilité de bénéficier des APL, fournissez également au propriétaire le courrier de la CAF qui en atteste, ou une photocopie de la simulation que vous aurez effectuée.

Ces documents trop confidentiels qu’un propriétaire ne doit pas vous demander

Attention, un propriétaire ne peut - ni ne doit - vous demander tout et n’importe quoi ! Pas question pour lui de porter atteinte à votre intimité au prétexte que vous désirez louer son logement. En effet, certains documents sont trop confidentiels pour qu’un propriétaire exige d’un locataire potentiel qu’il les lui fournisse. En application des lois du 6 juillet 1989 et du 17 janvier 2002, un propriétaire n’a donc pas le droit de vous demander de lui transmettre des documents tels que :

  • Portrait photo, carte VITALE.
  • Photocopie de compte bancaire.
  • Attestation de bonne tenue du compte bancaire.
  • Attestation d'absence de crédit, autorisation de prélèvement automatique.
  • Contrat de mariage ou un certificat de concubinage.
  • Dossier médical personnel.
  • Extrait de casier judiciaire.

Témoignage

« Lorsque j’étais étudiante, j’avais répondu à une petite annonce pour louer un studio. Et là, voilà qu’il me répond en me demandant de joindre à mon dossier de location mes mensurations ainsi qu’une photo de moi "en pied" ! J’ai halluciné et n’ai, bien sûr, pas donné suite à sa demande… » Émilie, 30 ans

Faites en sorte que votre dossier ressorte du lot

Que vous passiez un entretien d’embauche ou que vous déposiez un dossier de location auprès d’une agence immobilière, ce qui compte avant tout, c’est de faire rapidement bonne impression. Si la présentation de votre dossier de location est soignée et originale (sans tomber dans l’excentricité pour autant !), il aura plus de chances de retenir l’attention du propriétaire qui l’aura sous les yeux. De la même façon qu’un CV clair, concis, à la présentation impeccable et à l’orthographe irréprochable (n’hésitez pas à utiliser un correcteur automatique pour éviter les fautes de français) vous permettra de décrocher un entretien d’embauche, un dossier de location boostera vos chances d’être sélectionné s’il a été constitué avec soin.

Un dossier de location bâclé ou incomplet risque de vous pénaliser

C’est d’autant plus vrai que bien souvent, vous ne serez pas tout(e) seul(e) sur le coup. Bref, chaque détail a son importance. Pour vous démarquer, vous pouvez aussi joindre une page de garde à votre dossier. À la manière d’une lettre de motivation, ce petit texte devra reprendre les éléments essentiels de votre dossier et donner envie au propriétaire d’en savoir davantage sur vous. Enfin, vous avez également la possibilité de glisser votre dossier dans une pochette de couleur. De cette façon, vous augmenterez sa visibilité. Évitez tout de même le vert et le rouge. Au cas où le propriétaire serait daltonien.

Bon à savoir

À l’écrit comme à l’écran, soyez rigoureux/se ! S’il vous est demandé d’envoyer votre dossier de location par mail, simplifiez la tâche de votre destinataire en numérotant les PDF que vous lui enverrez. Si la pagaille règne dans vos pièces jointes, il y a fort à parier que le propriétaire passera au dossier suivant sans état d’âme. « Next ! ».