« A Saint-Jean-de-Luz, les logements se vendent très rapidement »

19 avr 2021
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Grâce à une situation géographique idéale et une météo clémente, le Pays basque est un secteur qui séduit les touristes et les locaux. Frédéric Fayeulle, associé gérant chez Orpi, à Saint-Jean-de-Luz, nous donne ses impressions sur l’évolution du marché immobilier du secteur.

Image
« A Saint-Jean-de-Luz, les logements se vendent très rapidement »
Située entre mer et montagne, Saint-Jean-de-Luz bénéficie d’une situation géographique idéale. © Sergio Rojo-Shutterstock

Pouvez-vous me présenter votre activité ?

Nous avons deux agences, l’une située à Saint-Jean-de-Luz, la seconde à Ciboure. Implantée depuis 15 ans sur ce secteur, notre équipe de 10 collaborateurs est spécialisée dans les transactions immobilières.

À quels types d’acquéreurs s’adresse votre secteur ?

Nous avons une demande importante émanant d’acquéreurs venant de l’extérieur. Ces personnes sont principalement à la recherche d’une résidence secondaire, voire d’une résidence semi-principale, qui devrait devenir leur habitation principale à terme. Parmi nos acquéreurs, nous avons également une partie non négligeable de personnes qui possèdent déjà une résidence principale. Ces dernières cherchent à trouver un autre type de bien correspondant à une évolution de leur situation familiale. Cette clientèle est souvent confrontée à des problématiques de l’ordre de l’achat et de la vente. Elles sont déjà propriétaires et doivent vendre pour financer une partie de leur nouvel achat. Nous avons donc mis en place des outils et des solutions afin de pouvoir gérer ces projets délicats.

« La crise sanitaire a eu pour conséquence une augmentation des prix de l’immobilier »

Frédéric Fayeulle, associé gérant chez ORPI, à Saint-Jean-de-Luz

Avez-vous remarqué une hausse des demandes en résidences principales ?

Nous avons surtout pu observer une évolution des critères de recherche pour les résidences principales. Effectivement, les demandes de maisons et de biens avec jardin sont plus importantes qu’avant la crise sanitaire. Les acquéreurs privilégient aujourd’hui certains critères de confort, ce qui permet à certains secteurs plus éloignés du bord de mer de voir leur attractivité accrue.

Avoir un extérieur est-il un critère primordial pour les acquéreurs ?

Acquérir un bien avec un extérieur était déjà une demande récurrente avant les événements sanitaires actuels. Aujourd’hui, ce critère est devenu encore plus important.

Le prix immobilier à Saint-Jean-de-Luz est de 5 860 €/m², environ.

Quelles sont les conséquences de la crise sanitaire sur le marché immobilier ?

La crise sanitaire a eu pour effet de décaler certains projets en 2020, mais sans les faire disparaître pour autant. L’attractivité de la région a toujours été forte et les derniers chiffres qui circulaient autour des taux d’incidence du virus au niveau local n’ont fait qu’accentuer ce phénomène. La population locale a vu ses critères évoluer et sa volonté d’acquérir accentuée. Cela crée une forte demande de la part des acquéreurs, associée à une offre faible du côté des vendeurs. Cependant, nous devons rester prudents par rapport à l’évolution du marché immobilier car chaque décision gouvernementale peut avoir un impact sur celui-ci.

Quelles sont les perspectives d’évolution pour le marché immobilier de votre secteur ?

Il est très délicat de le dire car personne ne peut réellement savoir ce qu’il peut arriver pour notre activité et l’évolution du marché. Par ailleurs, même si les prédictions par rapport à 2020 étaient très réservées sur le marché post-confinement, ce dernier a tout de même été très actif. Toutefois, il reste évident que la région gardera son attractivité naturelle. En effet, les arguments qui font de la région un pôle d’attraction ne sont que renforcés par les événements actuels.

Image portrait
Image
Frédéric Fayeulle, Associé gérant chez Orpi Agences de la Nivelle
ORPI Agences de la Nivelle, 2, rue Aristide Bourousse, 64500 CIBOURE
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

A la une !