« Caen attire de plus en plus d'acheteurs ce qui fait grimper les prix »

07 avr 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

La Basse-Normandie est un bassin d’emploi et un marché particulièrement dynamique, qui séduit des profils d’acquéreurs variés. Selon Julien Pozzo, directeur général du groupe Pozzo, le secteur de Caen a encore de beaux jours devant lui.

Image
eglise-saint-pierre-caen-seloger
Caen accueille plus de 105 000 habitants et se hisse au rang de ville la plus peuplée du Calvados. © Satur – Shutterstock

Quel est le profil type des acquéreurs à Caen ?

Nous rencontrons à peu près la totalité des acquéreurs qui puissent exister sur le marché : des acquéreurs de résidences secondaires, des investisseurs dans le neuf et dans l’ancien, des primo-accédants souhaitant acheter leur résidence principale grâce au prêt locatif social ou bien au prêt social location-accession.

Quels sont les secteurs qu’ils privilégient ?

Au sujet de l’étendue géographique de leurs recherches, cela va véritablement dépendre du besoin du client et du marché. Ce qui est certain, c’est que les prix restent les plus élevés sur le secteur côtier et dans la ville de Caen. Concernant les investisseurs, les nouvelles normes ont rendu l’investissement dans l’ancien plus compliqué. En effet, un bien ancien, qui va se détériorer, ne pourra plus être loué à terme et nécessitera des travaux trop importants et coûteux, ce qui n’invite pas à l’investissement. Ils se tournent donc plutôt vers le marché du neuf de Caen, afin de s’assurer de la pérennité de valeur de leur bien.

Pouvez-vous nous donner des exemples de prix ?

Récemment, nous avons récemment réalisé une grosse vente pour une villa d’exception avec vue sur mer proposant de très belles prestations, pour un montant dépassant les 2 000 000 €. Mais en moyenne, il faut compter 3 000 à 3 500 €/m2 à Granville et cela peut monter jusqu’à 7 500 €/m2 à Honfleur. Dans le centre-ville de Caen, la fourchette se situe entre 4 500 et 5 000 €/m2. Actuellement, les prix moyens au m2 ont tendance à beaucoup fluctuer.

Le prix immobilier à Caen est de 2 784 €/m2.

Quel est le bien qui s’est le mieux vendu en 2021 ?

Nous avons réalisé environ 1 700 ventes en 2021, autant dans l’ancien que dans le neuf et à vrai dire, il est difficile de dégager une typologie de biens qui ressortirait en particulier. Les besoins collent vraiment aux moyens traditionnels des Français.

Qu’en est-il du marché à la location ?

Il est tout aussi dynamique que celui de la transaction avec des locations en meublé et non meublé à l’année mais également en location saisonnière.

Quelles perspectives d’évolution pour le marché immobilier  ?

Évidemment, nous avons beaucoup d’interrogations quant à l’avenir en ce moment. Nous nous demandons tous quelles seront les conséquences de la guerre en Ukraine sur le marché financier. Cette période troublée peut très certainement engendrer une forme de blocage, une perte de confiance globale des acquéreurs. Mais l’immobilier reste tout de même un besoin primaire. En plus, il est toujours plus intéressant d’être endetté en période d’inflation. Si la demande se calme, cela aura pour seul effet de faire baisser la tension du marché, ce qui est finalement plutôt positif car nous nous trouvons sur un marché dynamique pour l’immobilier mais aussi pour l’économie. La région connaît un taux de chômage relativement faible, de l’ordre de 5 à 6 %. C’est presque un secteur de plein-emploi ! La seule chose, c’est que nous n’avons pas assez de biens, ce qui pourrait rapidement limiter le développement économique de ce secteur porteur. Le neuf peut potentiellement apporter en partie une réponse à cette tension. 

Image portrait
Image
Julien Pozzo
Julien Pozzo
Groupe Pozzo, 239 rue Caponière, 14000 Caen
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils

A la une !