Comment est calculée MaPrimeRénov’ ?

Blandine Rochelle 14 déc 2023
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Actuellement, MaPrimeRénov’ est l’aide la plus importante dont puissent bénéficier les ménages souhaitant entreprendre des travaux de rénovation énergétique. Accordée à toutes les catégories de revenus, elle est cependant calculée en fonction du niveau de ressources, de l’adresse du logement, des travaux envisagés et des plafonds mis en place par catégorie de travaux.

Image
Les aides MaPrimeRénov' sont calculées en fonction de différents paramètres. © skynesher - Getty images
Les aides MaPrimeRénov' sont calculées en fonction de différents paramètres. © skynesher - Getty images
Sommaire

Quels éléments sont pris en compte dans le calcul de MaPrimeRénov’ ?

MaPrimeRénov’ est une aide d’État qui a été instaurée en 2020, afin de soutenir financièrement les ménages souhaitant mettre en place des travaux de rénovation énergétique dans l’objectif de rendre leurs logements plus performants et moins énergivores.

Il s’agit de la fusion de plusieurs aides qui ont été regroupées pour simplifier le parcours des ménages souhaitant engager des travaux. Les aides sont accordées si le logement a été achevé il y a plus de 15 ans, et sont calculées à partir de différents éléments tels que :

  • Les ressources du ménage.
  • L’adresse du logement (les aides sont plus élevées en Ile-de-France qu’en province).
  • Le type de travaux envisagés.
  • Le plafond de dépenses éligible par type de travaux entrepris.

MaPrimeRénov’ peut être cumulée avec les aides des collectivités locales et les primes CEE. Elle peut être complétée par un éco-PTZ (éco Prêt à Taux Zéro) lorsque l’on relève un reste à charge après octroi des aides.

MaPrimeRénov’ : 4 catégories de ménages

Pour connaître le montant des aides pouvant être obtenu dans le cadre de MaPrimeRénov’, il faut commencer par s’intéresser à la catégorie de revenus à laquelle on appartient. Ces catégories sont au nombre de 4 :

  • Les revenus supérieurs qui sont catégorisés MaPrimeRénov’ Rose.
  • Les revenus intermédiaires qui sont catégorisés MaPrimeRénov’ Violet.
  • Les revenus modestes qui sont catégorisés MaPrimeRénov’ Jaune.
  • Les revenus très modestes qui sont catégorisés MaPrimeRénov’ Bleu.

Les plafonds de revenus sont également définis différemment selon que le ménage vit en Ile-de-France ou hors Ile-de-France.

Ile-de-France :

Nombre de personnes du ménage Ménages très modestes Ménages modestes Ménages intermédiaires
1 23 541 € 28 657 € 40 018 €
2 34 551 € 42 058 € 58 827 €
3 41 493 € 50 513 € 70 382 €
4 48 447 € 58 981 € 82 839 €
5 55 427 € 67 473 € 94 844 €
Par personne supplémentaire + 6 970 € + 8 486 € + 12 006 €

Hors Ile-de-France :

Nombre de personnes du ménage Ménages très modestes Ménages modestes Ménages intermédiaires
1 17 009 € 21 805 € 30 549 €
2 24 875 € 31 889 € 44 907 €
3 29 917 € 38 349 € 54 071 €
4 34 948 € 44 802 € 63 235 €
5 40 002 € 51 281 € 72 400 €
Par personne supplémentaire + 5 045 € + 6 462 € + 9 165 €

Lorsque vous avez pu identifier à quelle catégorie de revenus vous appartenez, le montant des aides accordées va alors être calculé en fonction du type de travaux que vous souhaitez effectuer. À titre d’exemple, l’installation d’une chaudière à granulés donne droit à 10 000 € d’aide pour un profil bleu, à 8 000 € pour un profil jaune, à 4 000 € pour un profil violet mais à aucune aide pour un profil rose. Pour une isolation des murs par l’extérieur, l’aide sera de 75 €/m² pour un profil bleu, de 60 €/m² pour un profil jaune, de 40 €/m² pour un profil violet mais aucune aide pour un profil rose.

Notez que l’on relève des bonus complémentaires qui sont accordés en fonction du profil du demandeur et du type de travaux demandés. De même, la prise en charge maximale varie selon les revenus. Elle est de :

  • 90 % pour les revenus très modestes (Bleu).
  • 75 % pour les revenus modestes (Jaune).
  • 60 % pour les revenus intermédiaires (Violet).
  • 40 % pour les revenus supérieurs (Rose), en sachant que certains travaux ne sont pas éligibles pour ces profils.

Un nouveau parcours de rénovation d'ampleur en 2024

Le 1er janvier 2024, Mon Accompagnateur Rénov' deviendra obligatoire quel que soit le dossier. Auparavant, le recours à Mon Accompagnateur Rénov' n'était obligatoire que si l'on souhaitait bénéficier d'aides pour des travaux de rénovation énergétique d'un certain montant. Le recours à Mon Accompagnateur Rénov' l'était aussi pour les travaux de rénovation globale pour lesquels les subventions accordées dépassaient 5 000 €.

Il est délicat de réaliser soi-même le calcul des aides auxquelles on peut prétendre dans le cadre de MaPrimeRénov’, c’est pourquoi un accompagnement par un conseiller est indispensable pour monter un dossier ficelé et obtenir le montant maximal.

Cet article vous a été utile ?

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
Les maisons doivent être construites à une distance minimale réglementaire pour éviter le vis-à-vis. © ah_fotobox - Getty images
Travaux
Le vis-à-vis est un sujet qui touche tout le monde, puisqu’il s’agit de la vue que l’on a sur les propriétés voisines. La loi encadre strictement la distance entre deux propriétés, la disposition des...
Image
Estimer durée travaux
Travaux
Vous avez trouvé les artisans, vous vous êtes mis d’accord sur les devis et votre chantier est désormais prêt à démarrer. Cependant, les travaux rendront votre logement temporairement inhabitable et...