Cet article a été rédigé avec notre partenaire VELUX, expert sur les fenêtres de toit

J’installe des fenêtres de toit : tout savoir pour réussir son projet

Laetitia Lapiana
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Éclairer une pièce trop sombre, créer une verrière de toit plat, réaliser une ouverture pour contempler la nature environnante et même un beau ciel étoilé... Si vous avez en projet d’installer une ou plusieurs fenêtres de toit, sachez que ce type de chantier est bien plus simple qu’il n’y paraît, et avec l’aide d’un professionnel spécialisé, le tour est joué en moins de 24h ! À condition de préparer le projet en amont, de se conformer aux règles et contraintes liées à ce type d’installation et de se faire une bonne idée des étapes clés du chantier. Par ici les explications !

Image
ouvrier en train d'installer des fenêtres de toit
Pour un projet réussi, faites appel à un installateur certifié. © VELUX
Sommaire

Misez sur la lumière naturelle

Les fenêtres de toit sont réputées pour laisser entrer et diffuser la lumière naturelle par la toiture d’une pièce tout au long de la journée. Un éclairement zénithal qui permet de maximiser la luminosité par rapport à une fenêtre verticale et qui promet de changer radicalement l’ambiance et le confort d’une pièce. Les combles bien sûr, mais aussi le salon, la cuisine, la salle de bain, les chambres... En bref, partout où vous envisagez de faire toute la lumière !

Quels paramètres prendre en compte dans le choix de sa fenêtre de toit ?

Et c’est là où tout commence, puisque le choix du modèle – à rotation ou à projection –, de la taille, des matériaux et de l’emplacement dépend déjà de l’aspect et de la structure de votre toiture : plate, inclinée, toit-terrasse..., ainsi que de son accessibilité. Par exemple, si la pente du toit est faible, il est préconisé de choisir une ouverture de grande hauteur. À ce titre, selon les exigences de la RT2012, la surface vitrée totale doit correspondre à un minimum de 1/6 de la surface habitable de la pièce. 

Bon à savoir

Pour des raisons de sécurité, la réglementation impose que la traverse basse du châssis de la fenêtre de toit soit installée a minima à 90 cm du sol, tandis que la partie haute doit se situer entre 1,8 à 2,2 mètres du plancher.

Installer une fenêtre de toit, que dit la loi ?

Avant de vous engager dans les travaux, il convient de prendre en compte la réglementation qui s’applique pour la pose de fenêtres de toit. En l’espèce, ce type d’installation doit respecter les règles d’urbanisme en vigueur de votre commune, ainsi que l’intimité de vos voisins. Si aucune démarche administrative n’est de mise pour le remplacement d’une fenêtre de toit par un modèle offrant des caractéristiques à l’identique, la création d’une ouverture dans la toiture de votre maison doit faire l’objet d’une déclaration préalable de travaux (DP) auprès de votre mairie. 

De fait, toute modification de l’aspect extérieur d’une habitation est soumise à des règles strictes qui relèvent des articles 675 à 680 du Code civil, notamment lorsque l’installation d’une fenêtre de toit crée une vue sur le voisinage. Dans ce cas, il faut respecter une distance minimale entre la façade où l’ouverture est pratiquée et la limite de la propriété voisine, qui est de 190 cm pour une vue directe (droite ou de face) et 60 cm pour une vue indirecte (oblique). En cas de mitoyenneté, il est indispensable d’obtenir l’accord de son voisin avant de procéder à la pose.

Si votre projet concerne la création d’une extension ou de toute autre surface de plancher supérieure à 40 m2, direction le permis de construire ! Idem si votre logement se situe dans un secteur classé ou qu’il bénéficie d’une inscription ou d’un classement au titre de monument historique, en marge d’autres demandes d’autorisations.

Image
Salon lumineux style moderne
© VELUX

Comment choisir l’emplacement de votre fenêtre de toit ?

Pour définir l’emplacement idéal et préparer la pose des VELUX, plusieurs variables sont à prendre en compte : l’orientation de la pièce, le versant du toit, la vue souhaitée et les éventuels vis-à-vis selon l’inclinaison du toit. Mais encore, l’usage de la pièce et son aménagement pour déterminer la zone d’activité à éclairer, la présence de cloisons pouvant faire barrage au passage de la lumière, etc. Pour une grande pièce, l’idéal est de prévoir la pose d’au moins deux fenêtres de toit, une sur chaque versant, pour une répartition homogène de la luminosité. Et pour ceux qui voudraient tout à la fois, plus de lumière, un espace extérieur et une vue à 180°, pourquoi ne pas opter pour une verrière balcon ? Expérience grandeur nature garantie !

Quelles sont les grandes étapes pour l’installation d’une fenêtre de toit ?

Contrairement aux idées reçues, ce type de chantier est assez rapide et techniquement plus simple qu’on ne pourrait le penser. Faire appel à un installateur VELUX certifié vous permettra toutefois de gagner du temps, de minimiser les risques et d’avoir la garantie que le chantier est réalisé dans les règles de l’art. Si vous êtes un bricoleur chevronné et que vous souhaitez vous lancer dans l’aventure, il vous faudra prendre toutes les précautions d’usage pour éviter les mauvaises surprises. Pour vous faire une idée, voici les étapes clés du chantier telles que réalisées par un professionnel :

  • Préparation de l'ouverture en effectuant un traçage précis de l’emplacement de la fenêtre de toit, des dormants bas et haut et des chevrons.
  • Découpe du parement pour créer une ouverture (trémie) dans le toit.
  • Retrait des différents éléments de couverture par l’intérieur.
  • Démontage des tuiles ou ardoises pour laisser un espace suffisant pour la pose du cadre (chevêtre).
  • Coupe des éléments de la charpente, voliges ou liteaux, au ras de l’ouverture prévue pour le chevêtre. 

Consolidation de la charpente et installation de nouveaux liteaux pour constituer et fixer le chevêtre.

Image
Ouvrier en train d'installer fenêtre de toit
© VELUX

Et pour l’installation ?

À ce stade, tout est prêt pour la pose de votre fenêtre de toit, à commencer par la fixation du cadre, le positionnement de l’ouvrant de la fenêtre et, une fois les vérifications effectuées – tenue d’ensemble, ouverture de la fenêtre... –, la mise en place du raccord d’étanchéité avec isolant, des finitions… et le tour est joué ! À vous de profiter pleinement des bienfaits de la lumière naturelle chez vous.

 

Estimez gratuitement votre bien en 2 min
Cet article vous a été utile ?
1
0

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
La surélévation peut prendre plusieurs formes et le coût dépend des caractéristiques du projet. © acilo - Getty images
Travaux
La surélévation de maison est une solution idéale pour gagner de l’espace, sans empiéter sur la surface au sol de votre terrain. Que vous ayez besoin d’une nouvelle chambre, d’un bureau, ou simplement...
Image
Raser une maison pour en construire une nouvelle : un projet long mais parfois indispensable. © gabort71 - Getty Images
Travaux
Vétusté de la maison, problèmes structurels, désir de personnalisation… De nombreux facteurs peuvent vous amener à vous lancer dans une démolition-reconstruction. Les avantages et inconvénients de ce...
Image
refaire-salle-de-bain-soi-meme-seloger-castorama
Travaux
Refaire sa salle de bain soi-même, un projet trop compliqué ? Mais à bricoleur vaillant, rien d’impossible ! Suivez notre guide pour refaire votre salle de bain maison, et réaliser de belles économies...
Image
Vous pouvez mettre en place plusieurs installations et travaux pour économiser l'eau chez vous. © onurdongel - Getty images
Travaux
De nombreux foyers souhaitent agir pour la transition écologique, et pour ce faire, il est recommandé de commencer par les économies d’eau. Cet aspect incontournable représente un enjeu majeur, c’est...