L'immobilier va bien : 4 villes sur 5 voient leurs prix augmenter !

L'immobilier va bien : 4 villes sur 5 voient leurs prix augmenter !
partage(s)

Sur les douze derniers mois, les prix de l'immobilier dans l’ancien augmentent dans 4 villes sur 5. Découvrez celles qui profitent de cette tendance haussière (et les autres !) avec le baromètre LPI-SeLoger.

Les prix de l'immobilier progressent dans 82 % des grandes villes !

S’il  a été écarté du second tour de la primaire de la droite et du centre, Alain Juppé pourra toujours se consoler en se disant que pour ce qui est de l’immobilier, la ville dont il est le premier édile a clairement le vent en poupe ! Et pour cause, sur l’année, les prix signés des appartements bordelais ont augmenté de 8,5 % pour un prix moyen au m² de 3 654 €.  Mais cette tendance haussière des prix immobiliers sur l’année ne se cantonne pas à Bordeaux. Loin s’en faut, même ! Les données recueillies par le baromètre LPI-SeLoger laissent apparaître  que 82 % des grandes agglomérations françaises voient leurs prix immobiliers progresser fortement. À Nantes (+ 5,6 % / 3 079 €) à Nice (+ 5,4 % / 4 055 €) ou encore à Strasbourg (+ 5,5 % / 3 164 €), la poussée des prix dans l’ancien dépasse ainsi les 5 %. Force est également de constater que cette flambée des prix touche aussi Paris (+ 2,3 % / 8 543 €), Lyon (+ 3,7 % / 4 001 €), Limoges (+ 7,5 % / 1 473 €) ou encore Metz (+ 9,8 % / 2 192 €). Dans toutes ces villes, la hausse des prix est en pleine accélération.

Prix immobilier France - Baromètre LPI-SeLoger - novembre 2016

Bon à savoir

  • Sur l’année, les prix des logements anciens progressent de 2,1 %.  
  • Dans l’ancien, les appartements ont vu leurs prix au m² (3 651 € en moyenne) gagner 1,5 % en douze mois.

Les communes qui accusent une baisse de leurs prix

Il est toutefois à noter que dans certaines agglomérations, l’évolution que connaissent les prix des logements anciens va résolument à contre-courant de la  tendance générale (qui est, rappelons-le, résolument haussière sur l'ensemble du territoire national !). C’est, par exemple, le cas de Grenoble (- 1,9 % / 2 505 €) ou encore de Amiens (- 2,2 % / 2 150 €) où la baisse des prix ne mollit pas. Quant à des villes comme Besançon (- 4,4 % / 1 916 €) ou encore Le Havre (- 7,3 % / 1 892 €) où la tendance est largement baissière, Michel Mouillart, Professeur d’Économie à l’Université Paris-Ouest et porte-parole du baromètre LPI-SeLoger, fait remarquer que la « baisse des prix (…) exprime une atonie persistante de la demande sur ces marchés ». 

Prix immobilier dans 16 villes de France - Baromètre LPI-Seloger - nNovembre 2016

Les points clés à retenir

  • Sur l’année, les prix des appartements anciens progressent dans 82 % des agglomérations.   
  • Bordeaux progresse rapidement (+ 8,5 % sur l’année / 3,7 % en trois mois).  
  • Le Havre perd 7,3 % sur l’année mais se maintient sur le trimestre (+ 0,2 %).  

Le baromètre des prix immobiliers LPI-SeLoger novembre 2016