- 10,3 % sur 1 an : à Villeneuve-d'Ascq, les prix immobiliers dégringolent

22 juin 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Hier encore zone de report très courtisée par les acquéreurs lillois, tout comme par les Parisiens désireux de s’installer à toute proximité de la capitale du Nord (merci le télétravail !), Villeneuve d’Ascq a toujours attiré les convoitises pour ses biens avec un extérieur, ses commodités, son réseau de transports en commun... Mais voilà, les prix décrochent et malgré une demande toujours présente, les projets d’achat peinent à aboutir.

Image
La ville de Villeneuve-d'Ascq
Le prix de l'immobilier villeneuvois dévisse. ©mimpki

Sommaire

Après la surchauffe, coup de mou pour les prix villeneuvois

Alors que partout en France, la hausse des prix immobiliers se poursuit dans la plupart des villes de plus de 50 000 habitants, mais aussi des métropoles et de leurs communes limitrophes, véritables marchés de report dynamiques, la situation est bien différente à Villeneuve-d’Ascq.

Malgré son prix au mètre carré de 2 561 €, soit quelque 35 % moins cher qu’à Lille (3 891 €/m2) celle que l’on nomme la « technopole verte », l’une des principales villes de la couronne est-lilloise, connaît actuellement un sérieux retour de bâton.

Après la frénésie constatée tout au long de 2021, avec une croissance record, qui avait d’ailleurs culminé à + 18,3 % en juin de l'année dernière, Villeneuve d’Ascq accuse une chute nette du prix de son immobilier (- 10,3 % sur 1 an). Une décrue rapide, qui s’est amorcée dès le mois d’avril, avec un fort repli du volume des ventes. En cause, une conjoncture morose et le report des projets d’achat de nombre d’acquéreurs, les contraintes liées aux prêts bancaires et la hausse des taux d’intérêt. Après avoir littéralement surchauffé, le prix du m² à Villeneuve-d'Ascq aurait-il un coup de mou ? Assisterait-t-on au retour à la normale du marché de l'immobilier villeneuvois ? 

Autant dire que celui-ci n’est pas au mieux de sa forme... comme le confirme Michel Mouillart, porte-parole du Baromètre LPI-SeLoger : « Alors que la demande se heurte partout aux exigences d’apport personnel, le ralentissement de la hausse des prix s’est transformé́ en baisse dans quelques villes. [...] Sur Roubaix, Tourcoing ou Villeneuve-d’Ascq, les baisses se renforcent face à une demande fragilisée par les pertes de pouvoir d’achat et le rationnement de l’accès au crédit. »

Dans l'ancien, le prix signé au mètre carré à Villeneuve-d'Ascq accuse 10,3 % de recul sur 1 an pour tomber à 2 561 €.

Brigode, Pont-de-Bois… quels sont les prix dans Villeneuve-d'Ascq ?

Villeneuve d’Ascq a toujours représenté un marché de report attractif pour les Lillois et autres acquéreurs en quête de plus d’espace et de budget plus doux. Mais tout comme Roubaix (- 5,4 % sur 1 an) ou Tourcoing (- 12 %), le décrochage des prix ne semble pas suffire, pour l’heure, à redynamiser le marché villeneuvois.

Reste que, malgré l’accalmie, la pierre villeneuvoise est de fait redevenue très accessible et peut, dès lors, représenter une aubaine pour les investisseurs avertis, la « ville nouvelle » disposant d’un parc immobilier très diversifié, alternant logements neufs et anciens, ainsi que plusieurs ensembles modernes, nichés dans la verdure. L’investissement locatif y est également une option de choix puisque la ville est l’un des plus grands pôles universitaires de l’agglomération lilloise.

Parmi les secteurs les plus recherchés des familles en quête d’une maison et d’un environnement paisible, Brigode et Cousinerie, à l’ouest de la ville, ont clairement la cote. S’affichant autour de 3 200 €/m2 (prix affiché, Ndlr), comptez plus de 4 000 €/m2 vers les rues de Lille, de l'Abbé Cousin, les avenues du Bois et du Vieux-Château et ce, pour des maisons de qualité aux prestations soignées. 

Pour les acquéreurs privilégiant un environnement plus urbain et animé, les quartiers de l’Hôtel de Ville-Pont de Bois et Résidence-Poste-Annappes restent les plus prisés. L’attractivité de ce dernier ne se dément pas puisqu’il faut compter en moyenne 4 219 €/m2 pour l’achat d’un appartement. Fief des étudiants et des investisseurs, le secteur l’Hôtel de Ville-Pont de Bois reste bien plus abordable, avec un coût moyen de 2 588 €/m2.

  • 3 204 € : le prix au m2 d’un appartement ancien dans la Métropole.
  • + 6,3 % : la hausse sur 1 an. 

Les prix des maisons dans les grandes villes du Nord

Ville Prix/m²
Armentières 2 186 €
Cambrai 1 692 €
Dunkerque 2 205 €
Douai 1 616 €
Lille 4 074 €
Loos 2 517 €
Marcq-en-Baroeul 3 587 €
Roubaix 1 986 €
Tourcoing 1 752 €
Valenciennes 2 171 €

Source : SeLoger (prix affichés)

Sources : SeLoger - Baromètre LPI-SeLoger

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
French

A la une !