Les prix de l'immobilier toujours à la hausse dans les grandes villes de France

Les prix de l'immobilier toujours à la hausse dans les grandes villes de France
partage(s)

Avec des prix de l'immobilier en augmentation dans la plupart des grandes agglomérations françaises, la tendance pour cet automne 2016 est à la hausse. Revue de détail avec le baromètre LPI-SeLoger.

Plus de 6 % de hausse sur les prix de l’immobilier bordelais

Affichant une très nette augmentation des prix de leurs appartements dans l’ancien, Nice (+ 4,1 % en un an), Bordeaux (+ 6,5 %) et Strasbourg  (+ 5,2 %)  semblent bien avoir échappé à la torpeur qui touche habituellement le marché immobilier durant les mois d’été. De même, sur des villes comme Angers (+ 5,6 %) et Brest (+ 6,1 %) ou dans une moindre mesure Clermont-Ferrand (+ 3,4 %) et Rouen (+ 3,1 %), la tendance haussière se renforce. Enfin, il est à noter que Lyon et Paris ne sont pas en reste : la capitale de la France (+ 1,9 %) et celle de la gastronomie (+ 2,1 %) ont ainsi connu une poussée très rapide de leurs prix immobiliers au cours des douze derniers mois.

Les prix sur l'année dans 34 villes de province (Source : Baromètre LPI-SeLoger)

Bon à savoir

Le prix d'un logement ancien en France est de 3 217 €/m² (+ 1,2 % sur l’année)

Les prix immobiliers accusent le coup à Tours (- 4,5 %) et à Besançon (- 6,3 %)

Si la tendance générale est clairement à la hausse, certaines villes connaissent toutefois une baisse plus ou moins forte du prix de leur immobilier. C’est le cas de Besançon, de Tours ou encore du Mans dans lesquelles les prix signés (c’est-à-dire constatés au jour de la signature du compromis) ont perdu entre 4,5 et 6,3 % au cours des douze derniers mois. Force est également de constater qu’une tendance baissière paraît s’installer sur des villes comme Toulon (- 2,2  %) mais aussi Grenoble (- 2,7 %).

Les points clés à retenir

  • Globalement, la tendance en France est haussière.  
  • La hausse s’accélère à Lyon (+ 2,1 %) et à Paris (+ 1,9 %). 
  • C’est la baisse qui est de mise à Besançon (- 6,3 %) et à Tours (- 4,5 %). 

Le baromètre des prix immobiliers LPI-SeLoger septembre 2016