À Marseille, les prix de l'immobilier sont en légère baisse !

À Marseille, les prix de l'immobilier sont en légère baisse !

Immobilièrement parlant, sur les douze derniers mois, Marseille (- 0,7 %) fait une nouvelle fois moins bien que Paris (+ 1,9 %) et Lyon (+ 2,1 %). Quelle est la tendance de l’immobiler ancien phocéen, quartier par quartier ? la réponse avec le baromètre LPI-SeLoger. 

Le XIVe arrondissement de Marseille perd plus de 20 % au m² !

La plus grosse dégringolade en termes de prix immobiliers est réalisée par le XIVe arrondissement (Les Arnavaux, Bon-Secours) de Marseille. En effet, du boulevard Louis Villecroze à la traverse du Progrès en passant par la rue du docteur Léon Perrin et l’avenue Claude Monet, c’est de 21 % que cet arrondissement s’est délesté sur ses prix immobiliers. Accusant respectivement des baisses de 8 % et 8,3 % sur les prix au m² de leurs appartements anciens, les XIe (La Barasse, Les Camoins) et IIIe (Belle de Mai, Saint-Lazare) décrochent les médailles d’argent et de bronze de notre palmarès. En revanche, on ne peut que souligner la belle progression (+ 10 %) qu’ont - à nouveau - enregistré les prix des appartements anciens dans le XIIe (Les Caillols, Montolivet). 

Prix immobiliers Marseille baromètre LPI SeLoger -  Septembre 2016

Bon à savoir

  • À Marseille, il faut compter 2 623 € du m².
  • En France, un appartement ancien coûte environ 3 492 € du m². 

Dans le VIIe marseillais, le prix immobilier se monnaye à 3 647 €

Trustent les trois premières places de notre classement des arrondissements les plus chers - au m² - de la cité phocéenne les XIIe (Les Caillols, Montolivet / 3 138 €), VIIIe (Bonneveine, Les Goudes / 3 390 €) et VIIe (Le Pharo, Endoume / 3 647 €) marseillais. Pour acheter à Marseille sans exploser son budget, mieux vaut orienter ses recherches immobilières vers des arrondissements tels que le XIVe (1 332 €) et le XVe (Les Aygalades, Les Borels / 1 450 €), certes moins prisés mais nettement plus abordables. 

Indicateur immobilier Marseille - LPI-SeLoger octobre 2016

Les points clés à retenir

  • Sur Marseille, la tendance est baissière (- 1,5 % sur trois mois / - 0,7 % sur douze mois).