Logement : 7 colocataires sur 10 ont moins de 25 ans !

Logement : 7 colocataires sur 10 ont moins de 25 ans !

Malgré un marché locatif tendu, la colocation reste une option attractive pour les étudiants et les jeunes actifs. Loyers, budgets, moyenne d'âge, villes attractives, le baromètre de la colocation de SeLoger et Appartager dresse un état des lieux du marché.

Avec des loyers élevés dans les grandes agglomérations, la colocation est devenue une option de plus en plus envisagée, aussi bien par les étudiants que les actifs. Demande qui augmente plus rapidement que l'offre, augmentation sensible de la part des jeunes, budgets qui se resserrent,... SeLoger et Appartager font le point sur le marché de la colocation au deuxième trimestre 2016.

Des colocataires au budget resserré

Pour la première fois depuis 4 ans, le budget des colocataires correspond au montant moyen des loyers de la colocation en France. Le baromètre de SeLoger et Appartager montre que cette convergence est principalement due au resserrement du budget prévisionnel des colocataires. Ainsi, au 2e trimestre 2016, celui-ci a diminué de 2 % par rapport à 2015, tandis que le loyer en colocation a augmenté de 4 %, atteignant désormais 469 €.

Evolution-Prix-Colocs
Des loyers en constante augmentation depuis 2012. © SeLoger / Appartager

Les étudiants représentent 61 % des colocataires !

Contrairement au premier trimestre 2016, où les salariés étaient aussi nombreux que les étudiants, les professionnels vivant en colocation sont désormais moins nombreux (29 % des colocataires). Dorénavant, les étudiants, qui affectionnent la colocation aussi bien pour le mode de vie offert que pour les économies réalisées, représentent 61 % des colocataires soit une augmentation de 35 % en un an. Les retraités et autres catégories constituent les 10 % restants. Cette croissance de la part des étudiants, aux budgets plus restreints que les actifs, a fait chuter le budget prévisionnel des colocataires de plus de 4 %, passant de 506 € au 1er trimestre à 484 € au deuxième trimestre.

Colocs-Activités
Sur 10 colocataires, 6 sont étudiants. © SeLoger / Appartager

Loyers : top 10 des villes les plus chères 

Le baromètre réalisé conjointement par SeLoger et Appartager a classé les dix villes les plus chères de la colocation au deuxième trimestre. Sans surprise, c’est Paris qui arrive en tête du classement avec un loyer moyen de 577 €. La capitale est suivie de près par Nice, avec un loyer s’élevant à 538 euros. C’est Aix en Provence qui complète le podium avec un loyer moyen de 463 €. Les villes qui proposent les loyers les plus faibles en colocation sont Strasbourg (399 €) et Lille (404 €).

Top-10-Villes
Paris et Nice sont les villes les plus chères pour une colocation. © SeLoger / Appartager

Bon à savoir

Pour trouver une colocation, il existe une multitude de sites spécialisés. Le plus connu Appartager.com propose plus de 45 000 annonces sur toute la France. Un bon moyen de dénicher une colocation rapidement.

Les jeunes plébiscitent la colocation

Avec une moyenne d’âge de 25 ans et une forte proportion de 18-20 ans (30 %), la colocation semble de plus en plus séduire les jeunes cherchant à prendre leur indépendance. En effet, à la même période l’an dernier, les 18-20 ans ne représentaient que 22 % des colocataires soit une augmentation de 36 % en seulement un an. En raison des prix élevés dans les grandes villes étudiantes, la colocation constitue donc la solution idéale pour les jeunes désirant quitter le « nid familial ». Parmi les autres tranches d’âge, ce sont les 21-25 qui sont les plus représentés (39 %) tandis que les plus de 40 ans ne constituent que 6 % des colocataires.

Répartition-Age
Les 21-25 ans représentent 39 % des colocataires. SeLoger / Appartager

Colocation : un marché de plus en plus tendu 

Alors qu’en location classique, le loyer d’un studio s’élève à 671 € à Paris (moyenne calculée à partir des loyers constatés par SeLoger pour des studios de moins de 25 m²), une colocation coûte en moyenne 100 € de moins : une économie conséquente pour les petits budgets. Néanmoins, en raison de son succès grandissant, le marché de la colocation est de plus en plus tendu. Ainsi, SeLoger et Appartager ont constaté qu’en moyenne, pour 6 colocataires en recherche de chambre, une seule est proposée. La différence entre l’offre de biens à louer et de la demande est particulièrement marquée à Lyon, avec 8 colocataires en recherche pour une place en colocation disponible, alors qu’à Marseille, pour 5 colocataires potentiels, une chambre est disponible.

Nombre-Colocs-Villes
La colocation est l'option idéale pour les petits budgets. © SeLoger / Appartager

Des loyers stables dans les grandes villes 

Si la hausse des loyers est sensible et continue depuis plusieurs années, elle reste modérée dans la plupart des grandes villes françaises. Ainsi, hormis dans la capitale et Bordeaux, qui ont connu une augmentation de respectivement 2,6 % et 1 %, la fourchette moyenne des évolutions des autres agglomérations reste assez faible. Par rapport à 2015, le montant du loyer a même diminué de 3 % à Marseille, de 4 % à Montpellier et enfin de 6% à Lyon.

Graphique-Evolution
Dans la plupart des grandes villes, le budget et le loyer moyen concordent. © SeLoger / Appartager

Les points clés à retenir

  • Les étudiants constituent 6 colocataires sur 10.
  • Les loyers sont stables dans la majorité des grandes villes.
  • La demande augmente plus rapidement que l'offre.