Que faire de la maison d’Hitler ?

Que faire de la maison d’Hitler ?
partage(s)

Depuis des années, l'Etat autrichien gère, comme il peut, un triste privilège, celui d’avoir vu naître Adolf Hitler, à Braunau, où sa maison natale trône toujours.

A Braunau, Gerlinde Pommer, propriétaire de la maison dans laquelle est né le Fuhrër, le 20 avril 1889, entend bien faire face aux services publics. Cette sexagénaire encaisse chaque mois un chèque de 4 800 € aux frais du contribuable, pour une maison que l'Etat ne peut occuper ou mettre en valeur. Gerlinde Pommer loue la maison depuis des années. Des salles de classe, une bibliothèque, une banque et en 2011, une association caritative ont occupé l’endroit.

Occuper la maison par tous les moyens

La propriétaire a une idée fixe : user jusqu'au bout de son droit de propriété pour éviter que cette maison si particulière ne soit pas rachetée par des skinheads et autres nostalgiques du régime nazi pour en faire un lieu de mémoire. Les pouvoirs publics préfèreraient racheter rapidement la maison. Mais l'acquisition se heurte à des réalités juridiques : « Même une expropriation, brandie maintenant comme une menace par le gouvernement, ne serait pas facile à mettre en oeuvre. Tant que la propriétaire ne mettra pas des drapeaux nazis sous ses fenêtres, il sera impossible d'établir le fameux « trouble à l'ordre public », seul à même de justifier qu'elle soit privée de son bien » , rapporte L'Express. Bref, le destin final de cet héritage lourd à porter n’est pas encore connu.