1er achat immobilier : les villes inaccessibles

1er achat immobilier : les villes inaccessibles
partage(s)

Malgré une baisse entamée il y a plusieurs années, les prix de l’immobilier de certaines villes franciliennes restent néanmoins beaucoup trop élevés pour une grande partie des primo-accédants. 

Une étude réalisée par l’université Paris-Dauphine, portant sur 20 villes d’Ile-de-France, révèle que pour un premier achat, il est difficile d’acquérir un bien correspondant à ses besoins. Les universitaires de Paris-Dauphine ont effectué cette enquête en prenant en compte un échantillon de 68 000 personnes représentatif de la population francilienne (différents niveaux de revenus, situations familiales diverses, locataires, propriétaires…) en se basant sur les statistiques Insee. Ensuite, ils ont confronté ces données aux prix constatés par les notaires sur différents types de biens (studios, 2 pièces, 3 pièces, 4 pièces…), dans chaque ville.

91 % des primo-accédants ne peuvent pas acheter à Neuilly-sur-Seine

Les résultats de cette enquête sont accablants. Il est très difficile d’effectuer un premier achat dans la capitale ou dans la petite couronne.  Dans certaines villes analysées, les primo-accédants ne sont que 16,6 % à pouvoir acheter à Versailles, 10,6 % à Paris, alors qu'à Neuilly-sur-Seine, ils ne sont que 8.5 %...

  1. Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine) : 8,50 %
  2. Paris : 10,60 %
  3. Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) : 12,70 %
  4. Vincennes (Val-de-Marne) : 15,10 %
  5. Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine) : 16,60 %
  6. Versailles (Yvelines) : 16,70 %
  7. Saint-Germain-en-Laye (Yvelines) : 18,10 %
  8. Saint-Mandé (Val-de-Marne) : 21,30 %
  9. Nanterre (Hauts-de-Seine) : 25,70 %
  10. Enghien-les-Bains (Val d'Oise) : 27,80 %

La grande couronne beaucoup plus accessible

Les villes dans lesquelles la proportion des ménages pouvant acheter est la plus forte, sont toutes, hormis la Seine-Saint-Denis, situées dans la grande couronne. Ainsi, cette proportion atteint au maximum 48,7 % à Evry (Essonne), 47,7 % à Argenteuil (Val d’Oise), 43,1 % à Cergy (Val d’Oise)...

  1. Créteil (Val-de-Marne) : 33,70 %
  2. Massy (Essonne) : 34,70 %
  3. Fontainebleau (Seine-et-Marne) : 35,90 %
  4. Palaiseau (Essonne) : 38,20 %
  5. Cergy (Val d'Oise) : 43,10 %
  6. Bobigny (Seine-Saint-Denis) : 43,40 %
  7. Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) : 44,40 %
  8. Meaux (Seine-et-Marne) : 46,70 %
  9. Argenteuil (Val d'Oise) : 47,70 %
  10. Evry (Essonne) : 48,20 %

Bon à savoir

Pour les ménages déjà propriétaires (avec un bien à revendre), leurs chances d’acquérir le logement qui leur convient sont tout de suite bien plus élevées. Le pourcentage des secundo-accédants ayant la possibilité d’acheter dans les communes les plus convoitées d’Ile-de-France varie de 58,70 % pour Neuilly-sur-Seine à 96,7 % pour Argenteuil.

La rédaction vous conseille :