Comment obtenir des aides pour mes travaux ?

Comment obtenir des aides pour mes travaux ?
partage(s)

Si vous souhaitez effectuer des travaux dans votre logement sachez qu’il existe plusieurs aides, notamment pour les travaux de rénovation énergétique. Mais comment en bénéficier ?

Votre check-list pour ne rien oublier

Les aides auxquelles vous pouvez prétendre pour la réalisation de travaux dans votre logement sont nombreuses et vous pouvez en bénéficier en respectant un certain nombre de critères et d’étapes. Nous vous proposons une check-list qui vous permettra d’en savoir plus au sujet de ces aides et les conditions à remplir pour en bénéficier :

  1. Obtenir un crédit d’impôt pour la transition énergétique.
  2. Obtenir un éco-prêt à taux 0 %.
  3. Obtenir des aides liées au CEE.
  4. Obtenir des aides liées aux programmes de l’Anah.

1. Obtenir un crédit d’impôt pour la transition énergétique

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique est appliqué dans le cadre de certains travaux de rénovation énergétique et permet de déduire 30 % des dépenses d’équipement et éventuellement de main d’œuvre de vos impôts sur le revenu. Pour obtenir ce crédit d’impôt, vous devez tout d’abord effectuer des travaux de rénovation énergétique éligibles, vous devez également faire réaliser vos travaux par un professionnel labellisé RGE (Reconnu garant de l’environnement), vous assurer que la facture que vous remet le professionnel après la réalisation des travaux présente la description des caractéristiques techniques des matériaux et équipements qui ont été installés et enfin, vous devrez obtenir un justificatif de l’agrément RGE du professionnel. Vous renseignerez ainsi un certain nombre d’informations au moment de remplir votre déclaration d’impôt.

Bon à savoir

Avant de commencer les travaux, notez que vous devez attendre la réponse de la banque concernant l’attribution ou non de l’éco-prêt à taux zéro.

2. Obtenir un éco-prêt à taux zéro pour vos travaux

L’éco-prêt à taux zéro a été mis en place afin d’aider les ménages à rénover leur logement, et il permet donc d’obtenir une trésorerie à l’avance pour financer les travaux. Ce prêt à taux zéro est d’un montant de 30 000 € maximum et la somme qui vous sera attribuée sera accordée par votre établissement bancaire sous convention avec l’Etat. Ce prêt doit être remboursé dans les 10 ou 15 ans suivant son obtention, en fonction de la nature des travaux que vous allez réaliser. Pour obtenir un éco-prêt à taux zéro, vous devez tout d’abord vous assurer que les travaux que vous allez réaliser sont éligibles à ce dispositif, mais vous devez également faire appel à un professionnel disposant du label RGE, sauf pour la réalisation de certaines actions complémentaires. Ensuite, vous allez devoir contacter votre banque ayant conclu une convention avec l’Etat et lui fournir le formulaire dédié ainsi que les pièces demandées et le devis des travaux. Lorsque la banque accepte de vous octroyer l’éco-prêt à taux zéro, vous disposez alors de 2 ans pour la réalisation des travaux et à l’issue de ces derniers, vous devrez fournir à la banque un formulaire accompagné de toutes les factures.

3. Obtenir des aides liées au CEE

Les fournisseurs d’énergie s’engagent auprès de l’Etat à aider les particuliers à effectuer des économies d’énergie dans leur logement à travers un dispositif des certificats d’économies d’énergie (CEE). Ils peuvent donc accorder des primes, des prêts bonifiés ou des diagnostics dans le cadre de travaux de rénovation énergétique. Pour obtenir ces aides liées au CEE, vous devez encore une fois vous assurer que les travaux que vous allez réaliser sont éligibles au dispositif. Ensuite, n’oubliez pas de vous renseigner auprès des fournisseurs d’énergie et pas obligatoirement auprès de votre fournisseur actuel, au sujet des aides auxquelles vous pouvez prétendre et établissez une comparaison des différentes offres disponibles. Une fois que vous aurez choisi l’aide qui vous convient, vous allez établir un contrat avec le fournisseur de votre choix et vous devrez choisir obligatoirement un professionnel labellisé RGE pour la réalisation des travaux. 

Bon à savoir

Notez que pour les aides des fournisseurs, les travaux doivent répondre à des exigences de performance, et ces travaux doivent permettre d’améliorer la performance énergétique de votre logement.

4. Obtenir des aides liées aux programmes de l’Anah

L’Anah (Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat) a mis en place un programme appelé « Habiter Mieux », qui s’adresse aux propriétaires occupants, sous réserve que ces derniers répondent à des conditions de ressources. Pour obtenir une aide, les travaux doivent permettre un gain d’énergie de 25 % minimum, et cette aide peut atteindre 10 000 €, de même qu’elle peut être complétée par une prime d’Etat de 2 000 € maximum. Pour obtenir une aide de l’Anah, vous devez évidemment réaliser des travaux éligibles au programme « Habiter Mieux » et vous devez accepter qu’un spécialiste vienne établir un diagnostic à votre domicile pour évaluer les travaux à réaliser. Ce spécialiste va également vous aider à constituer le dossier et le déposera auprès d’un contact local de l’Anah, afin que votre demande d’aide soit étudiée.