Quelles aides pour l’installation d’une chaudière à granulés de bois ?

Blandine Rochelle 30 juin 2023
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Ecologique et économique, la chaudière à granulés de bois est de plus en plus populaire. Si vous envisagez son installation, sachez que vous pouvez obtenir des aides importantes, que vous souhaitiez simplement poser la chaudière seule ou réaliser des travaux plus conséquents dans votre habitation.

Image
chaudière granulés bois rénovation énergétique © Pompiliu
L'installation d'une chaudière écologique est en partie financée par les aides à la rénovation énergétique. © Pompiliu
Sommaire

MaPrimeRénov’ : des aides et des forfaits

MaPrimeRénov’ est le dispositif le plus important du moment, dans la mesure où il encourage les travaux et les installations qui visent à rendre les logements plus performants d’un point de vue énergétique et donc qui réduisent leur impact sur l’environnement. Mais ce n’est pas tout : ce dispositif s’adresse à tous les ménages propriétaires, même ceux aux revenus élevés. Les aides octroyées sont, cependant, proportionnelles aux revenus du foyer et des barèmes et des plafonds ont été mis en place pour calculer les aides accordées.

Pour l’installation d’une chaudière biomasse, comme la chaudière à granulés, vous pouvez donc compter sur les aides suivantes en fonction de votre niveau de revenus. De plus, le site du service-public indique que « depuis la mi-avril 2022, MaPrimeRénov' a été augmentée de 1 000 € supplémentaires pour l'installation d'une chaudière à énergie renouvelable, elle peut atteindre 11 000 € pour les chaudières les plus performantes (chaudière à granulés, système solaire combiné) ».

1. Les ménages très modestes (profil bleu)

Pour l’installation d’une chaudière à granulés à bois, si vous faites partie des ménages très modestes, prévoyez :

  • 11 000 € pour l'installation d'une chaudière à granulés (10 000 € à partir du 1er avril 2023).
  • 1 500 € de forfait bonus passoire énergétique (classe F ou G).
  • 1 500 € de forfait bonus Bâtiment Basse Consommation.
  • 1 200 € de dépose de cuve à fioul.

2. Les ménages modestes (profil jaune)

Si vous entrez dans la catégorie des ménages modestes, prévoyez :

  • 9 000 € pour l'installation d'une chaudière à granulés (8 000 € à partir du 1er avril 2023).
  • 1 500 € de forfait bonus passoire énergétique (classe F ou G).
  • 1 500 € de forfait bonus Bâtiment Basse Consommation.
  • 800 € de dépose de cuve à fioul.

3. Les ménages intermédiaires (profil violet)

Si vous faites partie des ménages intermédiaires, vous pouvez prétendre à :

  • 5 000 € pour l'installation d'une chaudière à granulés (4 000 € à partir du 1er avril 2023).
  • 10 000 € de forfait de rénovation globale (bouquet travaux).
  • 1 000 € de forfait bonus passoire énergétique (classe F ou G).
  • 1 000 € de forfait bonus Bâtiment Basse Consommation.
  • 400 € de dépose de cuve à fioul.

4. Les ménages aisés (profil rose)

Si vous faites partie des ménages aisés, les aides sont de :

  • 5 000 € de forfait de rénovation globale (bouquet travaux).
  • 500 € de forfait bonus passoire énergétique (classe F ou G).
  • 500 € de forfait bonus Bâtiment Basse Consommation.

Avec l’aide MaPrimeRénov’, vous pouvez envisager un forfait pour une rénovation globale qui intègre l’installation d’une chaudière à granulés de bois. Les démarches sont simples et rapides. Les forfaits sont établis à l’avance et vous devez prévoir 15 jours entre l’envoi de la facture et la réception du virement correspondant aux aides.

Les CEE (Certificats d’Économie d’Énergie)

Les aides associées aux CEE sont accordées non pas par l’Etat, mais par les fournisseurs d’énergie eux-mêmes, qui sont encouragés à participer à la transition énergétique. Parmi ces aides, on retrouve les primes Coup de pouce pour les travaux et installations considérés comme prioritaires, à l’instar de l’installation d’une chaudière à granulés de bois.

Attention toutefois, la chaudière biomasse installée devra détenir le label Flamme Verte ou posséder la norme française NF EN 303.5 pour être éligible aux aides. Là encore, les aides sont calculées en fonction des revenus.

Certaines aides sont cumulables, à l’instar de MaPrimeRénov’ avec l’éco-PTZ, les primes Coup de pouce et bien entendu la TVA à 5,5 %.

L’éco-PTZ, un prêt à taux zéro

Si l’éco-PTZ n’est pas une aide financière à proprement parler. Il peut s’avérer très utile dans le cadre d’un projet de rénovation et de transition énergétique.

Si vous souhaitez installer une chaudière à granulés de bois grâce à l'éco-PTZ, elle devra s'inscrire dans le cadre d'une rénovation globale, qui vous permet de prétendre à un prêt à taux zéro allant jusqu’à 15 000 €. Cela signifie que si les aides accordées (MaPrimeRénov, CEE etc.) ne couvrent pas totalement le coût de votre projet, vous pouvez compléter le financement en réalisant un emprunt sans intérêt !

La TVA réduite à 5,5 %

Lorsque vous envisagez des travaux ou des installations de rénovation énergétique, vous pouvez prétendre à la TVA réduite à 5,5 % au lieu des 20 % appliqués habituellement. Une économie non négligeable, qui est directement appliquée sur les devis et les factures, sans aucune avance.

Le chèque énergie pour les ménages modestes

Pour les ménages modestes, le chèque énergie a été mis en place afin d’encourager encore davantage la rénovation énergétique. Si ce chèque peut servir à régler des factures d’énergie, il peut également servir à soutenir le financement de la pose d’une chaudière à granulés de bois. L’aide accordée s’élève entre 48 et 277 € par an et par foyer, en fonction des revenus.

Enfin, n’oubliez pas que vous pouvez également obtenir des aides provenant des collectivités ou des associations qui encouragent la transition énergétique.

Cet article vous a été utile ?

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
Plan thermostat
Aides financières
À l'heure où les prix du gaz et de l'électricité explosent et où il devient de plus en plus urgent de réduire son impact écologique, le gouvernement a mis en place le « Plan thermostat ». Objectif...
Image
Femme assise au bord de la fenêtre de son salon
Aides financières
Notre façon d’habiter doit s’adapter aux changements climatiques mais également à notre démographie. Aujourd’hui, les personnes âgées de 60 ans et plus représentent 15 millions de Français. En 2030...